Actualités

"Débâcle ukrainienne : l’#Otan refuse de porter le chapeau !" par Jacques Guillemain (ancien lieutenant-colonel et pilote - Armée de l'air)

183806-ukraine-otan-1.jpg

_

Le 1er septembre 2023,

Il fallait s’y attendre. Après la débandade de l’armée américaine en Afghanistan, pas question pour Biden d’endosser la responsabilité d’un nouveau désastre militaire otanien, à la veille des élections. 

Pour les stratèges du Pentagone, qui planifient les opérations depuis 18 mois, si les Ukrainiens ont été incapables de percer les lignes de défense russes, c’est parce qu’ils n’ont pas appliqué la doctrine de combat otanienne et surtout parce qu’ils ont refusé d’assumer des lourdes pertes. Le fiasco est donc 100% ukrainien.

Or, les pertes ukrainiennes depuis le 4 juin, donc au 89e jour de la contre-offensive, s’élèvent à  59 270 tués. Ce qui signifie que Kiev perd 1 500 soldats par jour entre les tués et les blessés. Ces chiffres de l’historien Marc Legrand, obtenus de plusieurs sources croisées, sont proches de ceux du ministère russe de la Défense. Mais pour l’Otan, 60 000 morts en trois mois et 400 000 tués depuis le 24 février 2022, c’est insuffisant. Le sang d’un soldat ukrainien n’a pas grande valeur pour le Pentagone.

Le colonel McGregor vient de confirmer le chiffre de 400 000 morts dans le camp ukrainien, ce qui est supérieur au chiffre des pertes américaines au cours de la Seconde Guerre mondiale. Une hécatombe dont tout l’Occident se lave les mains, tant la haine des Russes l’emporte sur toute autre considération.

En France, nous en sommes encore à nous demander si les athlètes russes vont participer ou non aux JO de 2024. C’est dire le niveau intellectuel de nos élites ! Difficile de faire plus misérable contre un peuple ami. J’en ai honte.

On préfère encenser un régime néo-nazi qui pille les aides occidentales et revend les armes livrées par l’Otan. L’Occident se bat soi-disant pour la démocratie, oubliant que le régime kiévien a été mis en place suite à un coup d’État de la CIA. Où est donc la différence avec le Mali, le Burkina-Faso, le Niger ou le Gabon ? Personnellement, je n’en vois pas.

Scott Ritter nous retrace les critiques des Occidentaux, qui reprochent aux Ukrainiens de ne pas appliquer le b-a-ba de la guerre combinée.

La guerre combinée, c’est la capacité d’utiliser des armes distinctes en les rendant complémentaires au combat. Infanterie, artillerie, blindés, aviation, guerre électronique, renseignement forment un ensemble cohérent de moyens qui se complètent pour atteindre l’objectif recherché. C’est la doctrine de l’Otan, tant vantée par nos atlantistes intégristes. Sur le papier, c’est parfait.

“Dans la guerre combinée, lorsque toutes les composantes agissent de concert, elles servent de multiplicateur de force global, où le collectif est plus grand que la somme de toutes les composantes individuelles.”

Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette doctrine imparable n’a guère brillé, ni en Irak, ni en Afghanistan, ni en Ukraine.

Et pour nos faucons du Pentagone qui croyaient ne faire qu’une bouchée de l’Ours russe et qui osent tout, si la contre-offensive est un désastre malgré la perte de 60 000 soldats tués au combat, c’est parce que l’état-major ukrainien s’est écarté de la doctrine otanienne. 

Il faut bien trouver un coupable pour dédouaner les têtes brûlées de l’Otan qui ont poussé à la guerre et refusé toutes les tentatives de négociations. De plus, “selon ces officiers occidentaux, les Ukrainiens ont fait preuve d’une «aversion pour les pertes», laissant la perte d’effectifs et d’équipements face à la résistance russe briser leurs attaques, vouant ainsi la contre-offensive à l’échec.”

Bref, selon Washington, les Ukrainiens ont été incapables de restituer ce qu’on leur avait enseigné.

Évidemment, du côté ukrainien, qui est le seul à payer le prix du sang face aux Russes, la critique passe mal.

Sans soutien aérien, il était difficile aux troupes kiéviennes d’appliquer la doctrine otanienne. C’est une évidence. Traverser des champs de mines sous un déluge de feu déversé depuis les hélicoptères et l’artillerie russes s’est révélé mission impossible.

60 000 soldats y ont laissé la vie, ce qui contredit le discours otanien, dénonçant “l’aversion aux pertes” de Kiev. 

Les Ukrainiens ont tenté de s’adapter à la situation, mais en pure perte. Les défenses russes restent infranchissables et le pont de Crimée n’est pas près d’être atteint et détruit.

Les pertes ukrainiennes sont telles que tout petit gain territorial ne peut être exploité, faute d’effectifs suffisants pour le consolider. La vérité est que l’armée kiévienne est à bout de souffle et tente de faire illusion pour conserver le soutien de l’Occident. En fait, le désastre de la contre-offensive, sur laquelle reposaient tous les espoirs otano-kiéviens, consacre la défaite ukrainienne, à laquelle il va falloir se résigner, après 18 mois de mensonges et de faux espoirs annonçant la débâcle russe.

Comment les Occidentaux ont-ils pu se tromper à ce point, alors que dès le mois de février 2022, il était clair que la deuxième armée du monde ne pouvait être vaincue, compte tenu de son écrasante supériorité technologique ? Pas un seul militaire occidental n’a vu que Poutine, depuis l’an 2000, avait reconstitué le plus fabuleux outil militaire du moment. À quoi donc sert la CIA ?

Il faudra par conséquent, s’attendre à une offensive russe dès que le Kremlin aura l’assurance que celle-ci ne sera pas trop coûteuse en vies humaines. Moscou dispose de 200 000 réservistes bien entraînés pour profiter des brèches qui s’ouvrent sur le front que Kiev ne peut plus couvrir en totalité. Les Russes avancent dans le secteur de Koupiansk.

“Le fait que la réserve stratégique ait été engagée pour atteindre des objectifs que toutes les unités d’attaque précédentes n’avaient pas réussi à atteindre ne fait que souligner la futilité de l’effort ukrainien et l’inévitabilité de sa défaite finale.”

“En fin de compte, la position ukrainienne sera insoutenable et le haut commandement ukrainien sera confronté à la réalité : il devra ordonner une retraite générale vers des positions plus défensives – peut-être jusqu’à la rive droite de la Défense – ou faire face à l’inévitabilité de la destruction totale de son armée.”

Cette guerre n’aura été qu’un chapelet d’échecs pour l’armée ukrainienne. Les soldats ukrainiens ont été trompés par cette doctrine otanienne soi-disant infaillible, qui devait écraser l’armée russe restée scotchée à la doctrine soviétique d’un autre âge.

Pendant 18 mois, les médias nous ont menti. Ils ont menti au peuple ukrainien et aux peuples occidentaux, annonçant la victoire finale de Kiev, falsifiant la situation sur le terrain, cachant les pertes ukrainiennes catastrophiques, transformant en grandes victoires les modestes avancées de Kharkov ou de Kherson, concédées volontairement par le commandement russe pour limiter les pertes. Tout n’a été que tromperie.

Au total, ce sont 200 milliards qui ont été investis en pure perte dans cette aventure sanglante. L’Ukraine va en ressortir laminée et l’Europe un peu plus ruinée, après avoir fanfaronné et claironné stupidement que les sanctions mettraient Moscou à genoux.

C’est le plus grand désastre militaire occidental depuis 1945.

Les officiers occidentaux les plus lucides, ont toujours su qu’ils envoyaient les Ukrainiens à l’abattoir. Mais maintenant que Kiev ne dispose plus que de quelques débris de son armée pour continuer le combat aux ordres de Washington, l’Otan ose prétendre “que la faute incombe à l’élève, et non au professeur.” Le commandement ukrainien appréciera…

Au cours de cette guerre, les Otaniens se sont comportés comme des salauds sans le moindre respect pour la vie des soldats ukrainiens. Ces derniers n’ont pas manqué de courage et continuent d’ailleurs de se battre sans la moindre perspective de victoire.

Mais reconnaissons aux officiers russes et à leurs troupes d’avoir mené ces 18 mois de guerre avec un professionnalisme et une faculté d’adaptation aux aléas de la guerre absolument remarquables.

On ne tient pas tête à 40 nations, dont une trentaine qui aident Kiev militairement, sans l’intelligence, le bon sens, la ténacité et le courage qui font les meilleurs chefs de guerre.

En 2008, les Occidentaux ont dépecé la Serbie, alliée de la Russie, en toute impunité. En 2014, la CIA  a renversé le régime prorusse en place à Kiev, en toute impunité, pour la simple raison que Poutine jugeait que l’armée russe n’était encore pas prête. 

Mais ces temps-là sont révolus. Les Russes possèdent désormais la meilleure armée du monde. Et faisons en sorte que nous n’ayons jamais à les affronter, au lieu de les harceler inconsciemment comme des roquets.

Jacques Guillemain*

* Jacques Guillemain est ancien lieutenant-colonel et pilote, en retraite de l'armée de l'air

__

Derniers commentaires

Nathalie : Patriote exceptionnelle ! Intelligence française comme le rappelle JLuc Pujo: "Marie-France GARAUD. Immense tristesse. Multiples rencontres chez…
sur Marie-France Garaud : mort d’une guerrière

Anne-Marie : On apprend aussi une interconnexion avec les chefs Islamistes de Syrie venus combattre en Ukraine... * "Les terroristes de Moscou avaient fuit vers…
sur Attentat à Moscou : Poutine promet que tous les responsables seront « punis »

Paul De Florant : Encore la CIA, le MI6 et le GUR Comme nous l'indique JLPujo via le groupe Hermes (Renseignements police&armée) de Politique-actu / PenserlaFrance…
sur Attentat à Moscou : Poutine promet que tous les responsables seront « punis »

Isabelle de Chritus : Un traitre a la Nation ! Un idéologue sans vision ! Comme le résume jluc Pujo pour Penser la France : «  #JacquesDELORS est mort ! Vive…
sur Jacques Delors : une cérémonie d’hommage national aux Invalides, le 5 janvier

Isabelle de Chritus : Israel #Gaza #Hezbollah #Iran Attention ! Comme le précis jluc Pujo : « Les attaques du #Hamas avaient un objectif précis : déclencher…
sur #Israel #GAZA: "L’ #Iran a gagné sans même entrer en guerre » par le #ColonelCASSAD - ATTENTION ! Brillant !

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - Alain JUPPE - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - André Bellon - ANGLETERRE - Anne-Cécile Robert - Annie Lacroix-Riz - Armée française - ASIE - BANQUE MONDIALE - BRESIL - Bruno Le Maire - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - Chanson & Poésie - CHINE - CHINE - Christian Perronne - Christianisme - Cinéma - Clément Beaune - CNR - Communisme - COVID19 - COVID19 - Crypto & Blockchains - CUBA - CULTURE - Défense - Demographie - Demographie Mondiale - Didier Raoult - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - Edouard Philippe - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Elisabeth BORNE - Emmanuel Macron - Emmanuel MACRON - Energie - Enfance - Environnement - Eric ZEMMOUR - Eric Zemmour - ESPAGNE - Etienne Tarride - EURO - euro - Européenne 2024 - Fabien Roussel - Fadi Kassem - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François Asselineau - François ASSELINEAU - François Bayrou - François Hollande - François Ruffin - Francophonie - francophonie & Langue française - G20 - G7 - Gabriel Attal - Gaullisme - Georges Gastaud - Gérald Darmanin - Gérard Larcher - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - Humanisme - Immigration - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - Jacques Cotta - JAPON - Jean Castex - Jean-Luc Melenchon - Jean-Luc Pujo - Jean-Luc Pujo - Jean-Pierre Chevenement - Jean-Pierre Raffarin - Judaisme - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - Léon Landini - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - lutte sociale - Lutte Sociale & Combat social - MACHREK - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Manuel Bompard - Marine LEPEN - Marine LEPEN - Marlène Schiappa - Medecine - Medecine sous Hyppocrate - MEDIAS - MER - Mexique - Michel Houellebecq - Michel Onfray - MUSIQUE - Nathalie Arthaud - Nations d'Europe - Nicolas Dupont-Aignan - Nicolas Sarkozy - NIGERIA - Nucléaire - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - Pauvreté - précarité - Penser la France - POLICE & Sécurité - Pour une Constituante - PRC - PRCF - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - RéinfoCovid 2022 - Relations Internationales - RELIGION - Roland Hureaux - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - Sciences & Recherche - Sciences&Technologie - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Ukraine - Union européenne - USA - USA - Valérie Bugault - Valérie PECRESSE - Valérie Pecresse - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - Yaël Braun-Pivet