Dossiers

" Le service de l'État " par le Général De Gaulle

183901-degaulle-debre-cassin-1.jpg

[Photo : Visite de l'ENA par le général De Gaulle - René Cassin et Michel Debré]

_

"E. #Macron a détruit l'#ENA, comme la préfectorale et le Quai d'Orsay. Que font les hauts-fonctionnaires héritiers d'une certaine idée de l'Etat ? D'une certaine idée de la France ? Silence." Jean-Luc Pujo #PenserlaFrance

*

Le 17 novembre 1959, le Général de Gaulle visite l’École Nationale d'Administration (#ENA), créée par son gouvernement en octobre 1945, où il prononce un grand discours sur ce que signifie la fonction « la plus importante et la plus noble qui soit dans l'ordre temporel : le service de l'État ». 

Une leçon très actuelle alors que l'ENA a été supprimée, l'État est méprisé et de nombreux hauts-fonctionnaires quittent le service public pour pantoufler dans les groupes privés, les cabinets de conseil et les banques, parfois au service d'intérêts étrangers.

__

« Messieurs,

Je n'ai pas besoin de vous dire combien j'apprécie les paroles que vient de prononcer le Président Cassin. J'ai l'honneur de me trouver aujourd'hui à l'École Nationale d'Administration, honneur qui se renouvelle après 14 ans, puisqu'il y a tantôt 14 ans je pus ouvrir solennellement l'École.

J'avais à ce moment-là à mes côtés un bon conseiller qui m'avait proposé cette réforme et dont les travaux furent à la base de l'ordonnance qui, la réalisée. Il est toujours bon conseiller, il est maintenant Premier ministre. J'avais à mes côtés la haute personnalité qui, à l'époque, inspirait au premier chef les études et conseils qui ont délibéré du sujet, l’était à ce moment-là à la tête du Conseil d'État et il y est encore. J'avais à ce moment-là également à mes côtés un éminent directeur. Il est toujours éminent, il est toujours directeur.

Et quant à vous, Messieurs, vous ressemblez étonnamment à ceux qui vous ont précédés, en ce sens que vous êtes, comme eux, des hommes appelés par votre vocation et vos capacités à exercer la fonction la plus importante et la plus noble qui soit dans l'ordre temporel, je veux dire : le service de l'État. Vous arrivez, bien que votre Institution n'ait pas changé beaucoup ni d'objet, ni d'aspect, vous arrivez à la veille de la vie active, à une époque où c'est l'État lui-même qui s'est profondément transformé dans ses pouvoirs. Je n’épiloguerai pas sur les causes qui ont déterminé cette mutation.

Il y a eu, certes, une cause immédiate, fortuite, contingente, mais elle n'aurait pas eu son effet si ne s'étaient pas, d'abord, accumulées les nécessités de changement des pouvoirs publics. On ne pouvait pas continuer, dans une société française moderne d'avoir des pouvoirs qui embrassaient des contradictions permanentes, qui se trouvaient disperses entre des tendances fractionnaires et opposées et qui, par conséquent, ne pouvaient proposer au pays une action forte et continue, par-dessus les intérêts et les préjugés.

Du rôle de l'État en France - je n'ai pas à vous l'apprendre - on peut dire ce que Paul Valéry disait de celui de Paris : « Il est immense et singulier ». Mais j'ajoute qu'il faut qu'il soit conforme à l'esprit du temps. Or, nous vivons à l'époque des machines, où l'efficacité, la concentration, la vitesse, sont des conditions indispensables à l'entreprise et au rendement. Ce sont donc elles qui s'imposent au fonctionnement de l'État. Aussi, l'État a-t-il dû prendre une structure et une figure très différentes de ce qu'étaient hier les siennes. Une grande réforme était donc nécessaire. Elle a été accomplie, et Dieu a voulu que, pour la première fois dans notre Histoire, cette révolution-là l'ait été sans que coulât une seule goutte de sang.

Mais, Messieurs, quelles que soient les institutions et quels que soient les hommes qui ont à les appliquer et à en répondre, il est bien évident que rien n'est possible à l'État si ses pouvoirs n'ont pas à leur disposition une administration qui soit adéquate à eux-mêmes. C'est pour cela que s'est posée, des 1945 et en prévision de ce qui devrait un jour survenir quant à ces pouvoirs, la question d'une École Nationale d'Administration.

Il était clair, en effet, que la tâche de l'État français exigeait que son administration, elle aussi, subit une transformation profonde. C'était vrai à l'intérieur, où le domaine de l'action publique est de plus en plus complexe et varié. C'était vrai Outre-mer, où les pays qui étaient naguère les au notre par « le pacte colonial » acquièrent leur personnalité nationale, tout en nous demandant les concours nécessaires à leur développement. C'était vrai à l'étranger, où la solidarité accrue, les dis- tances raccourcies, les contacts multipliés, entraînent un changement de nature dans nos relations avec les autres puissances, on il n'est plus possible à un diplomate de s'en tenir aux manèges d'autrefois, où il lui faut, au contraire, s'occuper de toutes les sortes de choses qu'embrasse la vie d'aujourd'hui.

A cette tâche croissante, diverse et compliquée qui est désormais celle de l'État, devait répondre une formation nouvelle de ceux qui ont à le servir dans son Administration. De là est née votre École.

Il fallait d'abord, que ceux qui servent aux premiers rangs constituent une élite intellectuelle et morale. Votre recrutement a été prévu en conséquence. Il fallait aussi, puisque l'activité de l'État est devenue plus grande et plus variée au point de vue national et au point de vue international, que les premiers de ses serviteurs aient acquis une connaissance aussi complète que possible de l’ensemble national et des données internationales.

Il y a la une sorte de culture générale qui doit être la base de votre formation. Il fallait encore, puisque toutes les branches dans lesquelles l'État intervient sont interdépendantes, que ceux qui auront à agir pour son compte procèdent d'un fonds commun, reçoivent une formation commune, se connaissent personnellement d'un bout à l'autre de leur carrière, bref constituent un tout homogène. De fait, cela est en train de se réaliser depuis le bas jusqu'en haut. Il fallait enfin, qu'avant de se lancer dans la vie responsable, les jeunes gens qui auront l'honneur et porteront la charge de l'action publique soient placés pendant quelques temps dans des conditions de réflexion, de travail, de sérénité, qui leur permettent de préparer leur esprit et leur caractère au grand devoir qui va leur incomber.

Eh bien, au fur et à mesure que vos promotions déferlent sur l'ancien glacis de la fonction publique, on s'aperçoit, en effet, de la transformation qui s’y produit progressivement. Au point de vue de l'esprit et à celui du fonctionnement, nos administrations se ressentent de ce sang nouveau et montrent que la cohésion nécessaire est en train de s'établir entre elles, comme d'ailleurs et en même temps à l'intérieur des pouvoirs publics. Pour ma part, c'est avec confiance que j'envisage le moment où de hauts-fonctionnaires sortis de cette École accéderont aux postes de direction.

Messieurs, en terminant, je salue votre vocation. Je vous adresse tous mes vœux pour votre carrière. Je vous félicite de l'entreprendre à une époque où l'État se renouvelle et où la France se redresse. »

_____

Top articles les plus lus

Derniers commentaires

Isabelle de Chritus : Un traitre a la Nation ! Un idéologue sans vision ! Comme le résume jluc Pujo pour Penser la France : «  #JacquesDELORS est mort ! Vive…
sur Jacques Delors : une cérémonie d’hommage national aux Invalides, le 5 janvier

Paul De Florant : VETO des USA - CONSEIL DE SECURITE - ONU - Cessez-le-feu immédiat à Gaza ! le "NIET" de Washington ! "Vote scandaleux" comme l'écrit JLPujo:…
sur Guerre Hamas-Israël : intenses combats dans le sud de la bande de Gaza

Anne-Marie : #Hanouka a l’#Elysee ? "Une honte !" pour Jean-Luc Pujo / Penser la France. "Même le #CRIF morigène #Macron et le #Consistoire ! Si même le…
sur Hanouka à l’Élysée : les louvoiements d’Emmanuel Macron sur la laïcité

Isabelle de Chritus : Israel #Gaza #Hezbollah #Iran Attention ! Comme le précis jluc Pujo : « Les attaques du #Hamas avaient un objectif précis : déclencher…
sur #Israel #GAZA: "L’ #Iran a gagné sans même entrer en guerre » par le #ColonelCASSAD - ATTENTION ! Brillant !

Nathalie : #Israel #Gaza #Hezbollah #Arabiesaoudite Une attaque dramatique du Hamas sans conséquence militaire ! * Comme le dit JLuc Pujo "L’attaque…
sur Attaques du Hamas : l’échec du système de défense israélien

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - Alain JUPPE - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - André Bellon - ANGLETERRE - Anne-Cécile Robert - Annie Lacroix-Riz - Armée française - ASIE - BANQUE MONDIALE - BRESIL - Bruno Le Maire - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - Chanson & Poésie - CHINE - CHINE - Christian Perronne - Christianisme - Cinéma - Clément Beaune - CNR - Communisme - COVID19 - COVID19 - Crypto & Blockchains - CUBA - CULTURE - Défense - Demographie - Demographie Mondiale - Didier Raoult - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - Edouard Philippe - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Elisabeth BORNE - Emmanuel Macron - Emmanuel MACRON - Energie - Enfance - Environnement - Eric ZEMMOUR - Eric Zemmour - ESPAGNE - Etienne Tarride - EURO - euro - Européenne 2024 - Fabien Roussel - Fadi Kassem - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François Asselineau - François ASSELINEAU - François Bayrou - François Hollande - François Ruffin - Francophonie - francophonie & Langue française - G20 - G7 - Gabriel Attal - Gaullisme - Georges Gastaud - Gérald Darmanin - Gérard Larcher - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - Humanisme - Immigration - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - Jacques Cotta - JAPON - Jean Castex - Jean-Luc Melenchon - Jean-Luc Pujo - Jean-Pierre Chevenement - Jean-Pierre Raffarin - Judaisme - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - Léon Landini - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - lutte sociale - Lutte Sociale & Combat social - MACHREK - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Manuel Bompard - Marine LEPEN - Marine LEPEN - Marlène Schiappa - Medecine - Medecine sous Hyppocrate - MEDIAS - MER - Mexique - Michel Houellebecq - Michel Onfray - MUSIQUE - Nathalie Arthaud - Nations d'Europe - Nicolas Dupont-Aignan - Nicolas Sarkozy - NIGERIA - Nucléaire - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - Pauvreté - précarité - Penser la France - POLICE & Sécurité - Pour une Constituante - PRC - PRCF - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - RéinfoCovid 2022 - Relations Internationales - RELIGION - Roland Hureaux - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - Sciences & Recherche - Sciences&Technologie - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Ukraine - Union européenne - USA - USA - Valérie Bugault - Valérie PECRESSE - Valérie Pecresse - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - Yaël Braun-Pivet