Osons le dire

« Faux chefs d’Etat, faux journalistes, fausse démocratie » par Jean-Luc Pujo (Penser la France)

76666-hollande-14-juillet-3.jpg

[Photo : © PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP François Hollande lors de son intervention télévisée du 14 juillet 2013.]

Dimanche 21 juillet 2013.

La prestation télévisée du Président de la République – le 14 juillet dernier – a été une caricature parfaite de l’état de la France : un faux chef d’Etat interrogé par de faux journalistes. Fausse démocratie.

Comment la France en est-elle arrivée là ?

***

Enserré dans les mêmes carcans, au nom d’une même orthodoxie, F. Hollande impose aux français des choix semblables à ceux de N. Sarkozy.

Au nom du progrès, de la modernité, de la compétitivité, tout est présenté aux français comme « irréversible ».

Des pans entiers de notre politique économique, sociale et institutionnelle s’inscrivent dans un continuum stupéfiant : universités abandonnées, hôpitaux délabrés, armée en guenille, justice à vau l’eau, éducation sacrifiée, fiscalité d’une inégalité éhontée, pensions de retraites devenues dérisoires, territoires démantelés(1), banques toujours renflouées, langue française désapprise (2) puis concurrencée (3)… jeunesses oubliées, méprisées.

Et que dire de la fin de notre politique étrangère ? Les récents évènements liés à l’affaire Snowden (4) et au survol de l’avion présidentiel bolivien ont fini de couvrir la France de ridicule (5). Et ne parlons pas du pire à venir : le fameux « partenariat transatlantique »(6).

Un ensemble de choix structurants - décidés en des lieux extérieurs à la France-  est imposé à notre pays.

Nos faux chefs d’Etat – Sarkozy et Hollande – ne sont plus que des agents de conformation au système d’économie marchand mondial. Ils ont été sélectionnés pour cela (7).

Cette politique s’impose à la France. Irrémédiable. Irréversible.

Notre Nation a perdu tout pouvoir de décider.

Donc, nous ne sommes plus un peuple libre.

***

Cette situation politique dramatique soulève une question essentielle : celle de la liberté, individuelle comme collective.

La Liberté individuelle – exercice de la conscience souveraine – est bien sûr ici remise en cause car il n’y a pas de Liberté de conscience véritable sans exercice des libertés collectives du peuple, de la Nation.

Ce qui est imposé collectivement à une Nation est imposé à chacun des Hommes libres qui la composent.

Comment alors tolérer cet intolérable ?

***

D’évidence - et s’il nous reste encore un peu de courage ou de lucidité - un combat s’impose à nous : Il faut que la France reprenne en main son destin.

Mais comment la France peut-elle se réapproprier sa liberté ? Sa pleine souveraineté ?

***

Nous savons maintenant pour le regretter que le suffrage universel quand il est favorable à la France est aussitôt contourné par des mécanismes vicieux. Tel fut le cas en 2005 avec le magnifique sursaut national contre la Constitution européenne aussitôt  contourné en 2008 par un parlement acheté validant le Traité de Lisbonne. Parallélisme des formes non respecté : décisions illégales. Coups d’Etat. Forfaiture !

Nous sommes donc dans une impasse. Nous sommes bel et bien au pied du mur.

Hors ces questions essentielles – préalable à tout – il n’y a pas d’autres questions politiques supérieures : Comment rétablir les conditions de notre propre liberté ?

***

S’impose alors à nous une voie seule : Faire émerger – par tout moyen – de nouvelles élites capables de porter notre libération nationale.

Cette libération appellera trois décisions immédiates : sortie de l’OTAN, sortie de l’Union Européenne, sortie de l’EURO.

Tel est le combat mené par les Clubs « Penser la France » qui trouve son débouché naturel dans la création d’un nouveau Conseil National de la Résistance (CNR) (8) au côté des combattants historiques du CNR de 1943 et de leurs héritiers.

La France est en train de succomber, en silence, du fait de notre renoncement.

Comment le permettre sans lutter ?

***

Il faut d’urgence stopper ce processus suicidaire pour la France, pour chacun d’entre nous.

La Nation doit reprendre en main son destin.

Tant l’heure est grave - qui osera le dire ? - « Agir par tout moyen » !

Jean-Luc Pujo*

---

* Jean-Luc Pujo est président des Clubs « Penser la France ».


(1) Cf. Lire l’excellent texte « Réduire le mille feuille administratif ? Chiche » de nos camarades communistes sous collectif FLOREAL ;

(2) Cf. Lire la tribune de Georges GASTAUD, président du COURRIEL « Sauver le français : "La langue est le bien commun de notre peuple !" 

(3) Cf. lire la tribune de Monsieur l’ambassadeur SALON «Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ? »

(4) Cf. voir le communiqué des spécialistes de l’asile, le Réseau ASULON « Refuser l’ASILE à M. SNOWDEN est une honte pour la France ! VALLS démission ! (ASULON France)

(5) Le philosophe Manuel de Diéguez rappelle magnifiquement que  « (…) la Bolivie s'est libérée du joug espagnol en 1824, l'année de la mort de Louis XVIII et elle a servi de modèle au mouvement révolutionnaire qui a renversé Charles X en 1830. » Fasse qu’il soit entendu ! Cf. « L'hypertrophie de la vassalisation atlantiste »

(6) Un point complet sera fait avec Jacques Nikonoff (MPEP)  - "Etude sur le partenariat transatlantique" ;

(7) Cf. lire le communiqué : « Présidentielle 2012 : Ni Sarkozy, ni Hollande ! » Les Clubs "Penser la France" 14 mars 2012.

(8) "APPEL POUR QUE REVIENNENT LES JOURS HEUREUX !" (MPEP, Penser la France, PRCF) 2013

Partager

Derniers commentaires

Nathalie : GILETS JAUNES : Mouvement Citoyen et populaire ! Préparez-vous, on recommence ! PARIS 16 novembre 2019 !…
sur "La Marseillaise" à l'Arc de Triomphe - 1er Décembre 2018 - GILETS JAUNES : Mouvement Citoyen et populaire !

Alphonse Marie Louis : Merci M Pujo pour votre intervention que je rejoins. Par contre je ne pense pas qu'une réponse uniquement jacobine puisse sauver les Etats Nations.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Paul De Florant : La France pleure les Kurdes après avoir trahi tous le monde dans la région… Bravo ! Comme le rappelle ce soir Jean-Luc Pujo - note…
sur La ministre française des Armées demande l'arrêt de l'opération militaire turque en Syrie

JLP : Toujours excellente analyse de Donald TRUMP. L'Etat profond américain est dans la constance... contre ce mauvais choix des élites américaines…
sur Trump: «Aller au Moyen-Orient, c’est la pire décision» que les USA aient jamais prise

JLP : Pensée pour Antoine SFEIR. Un homme exceptionnel qui nous manque, tant humainement qu'intellectuellement... pour mieux comprendre notre monde. Il y…
sur « Hommage à M. Antoine SFEIR » La Rédaction de Politique-Actu.com

Tags