Repères

FICHE SARKOZY 2007 : "Nicolas Sarkozy : De la sécurité au sécuritaire"

771-sarkozy.jpg

FICHE N°12

«Nicolas Sarkozy : De la sécurité au sécuritaire » 

— Citations —

Auteur : PLF/pujo — 04.02.07                                               

-         En visite au quartier de Hautepierre à Strasbourg en octobre 2002, il déclare « la guerre aux voyous »Le Parisien, 25 octobre 2002.

-         Trois ans plus tard, le registre est le même : « il faut nettoyer la cité au kärcher » Laurence Masurel ;

-         « Sarko refuse de rester immobile. Pas question d’attendre jusqu’en 2007 que ça se passe. Son obsession est de répondre au désarroi des Français», Paris Match, 30 juin 2005.

-         En visite sur la Grande Dalle d'Argenteuil (Val-d'Oise) en octobre 2005, il pro met aux habitants de la cité de « les débarrasser des voyous » et « de la racaille » Didier Hassoux,

-         Ni «cambriolage» ni «dégradation». Les propos hâtifs des politiques ont envenimé la situation. », Libération, 31 octobre 2005 ;

-         « La sanction, la répression, la punition, il ne faut pas en avoir peur » Philippe Le Coeur, « Le ministre de l’intérieur veut « faire régner un sentiment de sécurité » », Le Monde, 16 janvier 2003 ;

-         « Le nouveau Gouvernement est convaincu que la répression est la meilleure des préventions » Nicolas Sarkozy, audition par les commissions des finances et des lois de l’Assemblée nationale, 10 juillet 2002

-         « La sanction pour ceux qui la méritent. La prévention pour ceux qui essaient de s’en sortir »Yolande Baldeweck, « Sarkozy défend sa stratégie pour les quartiers », Le Figaro, 10 février 2004 ;

-         « La sanction est donc le premier outil de prévention. Cette considération est incontournable. Elle n’est ni de gauche ni de droite, mais relève du bon sens. La première façon de prévenir les crimes est de laisser à penser à ceux qui seraient tentés d’en commettre qu’ils risquent d’être interpellés et punis » Nicolas Sarkozy, audition devant la commission des lois de l’assemblée nationale le 8 novembre 2006 ;

-         « Je n’ai aucune tendresse particulière pour ces gens-là. Ils vivent à nos crochets, ils vivent de rapine, il faut que ça s’arrête » Thomas Lebègue, « Tout – sécuritaire : Sarkozy enfonce le clou », Libération, 24 octobre 2002 ;

-         « À la minute où je vous parle, des arrestations ont lieu. Ce sont des arrestations préventives. Ce sont des individus à qui nous avons des questions très précises à poser » Nicolas Sarkozy, le 6 septembre 2005, dans l'émission « pièces à conviction » sur France 3 ;

-         « Les honnêtes gens qui partent le matin au travail n’ont pas à baisser les yeux devant leurs agresseurs de la veille. Nos concitoyens savent bien que leur système judiciaire n'apporte plus les réponses adaptées à la délinquance aujourd'hui ».

o       La justice en question

-         Le ministre affirme ainsi que les trois adolescents impliqués dans l'incendie d'un bus à Sevran,au cours duquel une femme handicapée a été brûlée vive, ont été laissés en liberté. Le syndicat de la magistrature corrige : « ils sont placés en détention provisoire depuis plusieurs mois.»

-         Autre cas, l'agression grave d'un chauffeur de bus : « Comment comprendre que ce mineur de 17 ans déjà mis en cause 55 fois comme auteur d'infractions, soit laissé en liberté par votre tribunal » « Nicolas Sarkozy reçoit les familles des jeunes victimes de Clichy-sous-Bois », Le Monde avec AFP et Reuters, 31 octobre 2005 ;

-         « Nous vivons dans la culture de répétition de mesures qui ne servent à rien. Je me demande si un mineur récidiviste de plus de 16 ans ne pourrait pas être considéré comme un majeur » Nicolas Sarkozy, audition du mercredi 10 mai par les commissions et des affaires sociales de l’Assemblée nationale sur le plan national de la prévention de la délinquance ;

-         Nicolas Sarkozy déclare ne pas « comprendre ce débat sur le nombre de personnes incarcérées : on doit mettre en prison ceux qui le méritent, et on ne doit pas mettre en prison ceux qui ne le méritent pas » Nicolas Sarkozy, audition du mercredi 10 mai par les commissions et des affaires sociales de l’Assemblée nationale sur le plan national de la prévention de la délinquance ;

-         « Il importe d’ouvrir un débat sur la question des peines minimales pour les délinquants récidivistes coupables d’atteintes aux personnes. (…) Rien ne s’oppose donc à ce que l’instauration d’une peine plancher soit envisagée, puisqu’on imagine mal une maison qui n’ait à la fois un plancher et un plafond. (…) Au-delà de la nécessaire liberté des magistrats, l’automaticité de la sanction peut légitimement être considérée comme étant elle aussi nécessaire pour prévenir la récidive. Ce qui importe, c’est le résultat, plus que les modalités. » Nicolas Sarkozy, audition devant la commission des lois de l’assemblée nationale le 8 novembre 2006.

o       La prostitution :

-         La prostitution est « assimilable à une forme d’esclavagisme » et qu’il est en conséquence « nécessaire d’interdire tout racolage, actif ou passif,de le transformer en délit et de réhabiliter le délit d’exhibition » Nicolas Sarkozy, audition par la commission des lois, 11 décembre 2002.

o       L’immigration :

-          « Quand on a l’honneur d'avoir un titre de séjour, le moins que l'on puisse dire c'est que l'on n'a pas à se faire arrêter en train de provoquer des violences urbaines ! » Marie-Christine Tabet «Le ministre de l'Intérieur entend expulser les étrangers fauteurs de troubles », Le Figaro, 10 novembre 2005 ;

o       La police – une politique des résultats :

-         « Depuis 2002, des résultats spectaculaires ont été obtenus en matière de lutte contre la délinquance » Nicolas Sarkozy, audition devant la commission des lois de l’assemblée nationale le 8 novembre 2006 ;

-         « Pour être efficace, la police doit également être légitime et inspirer confiance. Cela suppose que les mêmes policiers soient présents aux mêmes heures dans le même quartier pour que puisse se tisser le lien humain entre la police et les citoyens. Ceux qui privilégient la culture de résultats estiment au contraire que l'essentiel du travail policier consiste à interpeller les délinquants. » Sébastien Rocher, Le Nouvel Observateur, 12 juin 2005 ;

o       Les demandeurs d’Asile - Sangatte

-         « Il n’y a pas d’autre solution qu’un retour organisé chez eux. (… ). J’ai bon espoir que les premiers retours volontaires interviennent dans les semaines qui viennent. » « Sangatte : les étapes d’une fermeture annoncée », RFI, le 26 septembre 2002 ;

-         Il s’engage « à ce qu’aucun d’entre eux ne couche dehors. Inutile d’occuper les églises ou des stades : il y a de la place pour tous, et c’est pourquoi l’église désaffectée de Calais sera évacuée sous vingt quatre heures ». Nicolas Sarkozy, Réponse à une question au gouvernement à l’assemblée nationale posée par le député du Nord Thierry Lazaro, novembre 2002 ;

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags