Osons le dire

OTAN : La France favorable au projet de bouclier antimissile ! Une honte !

15445-anti-missile-1.jpg

Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, et le chef de l'État Nicolas Sarkozy ont évoqué vendredi la révision du "concept stratégique" de l'Otan © MAXPPP

La France est prête à contribuer financièrement et matériellement au projet américain de bouclier antimissile en Europe mais considère qu'il ne peut pas se substituer à la dissuasion nucléaire. Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, estime que les 28 alliés sont tout près d'un accord, qui pourrait être officialisé le mois prochain lors d'un sommet de l'Otan à Lisbonne.

Ce projet, qui est un des thèmes au coeur de la révision du "concept stratégique" de l'Otan, continue cependant de diviser les pays de l'Alliance. La France a pour sa part émis jeudi des réserves, par la voix de son ministre de la Défense, Hervé Morin, lors d'une réunion ministérielle de l'Otan. La présidence française a cependant précisé vendredi sa position, à quelques heures d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et Anders Fogh Rasmussen à l'Élysée. "S'agissant du bouclier antimissile, non seulement la France n'est pas contre, mais elle est franchement pour", a fait savoir l'entourage du président français. "Non seulement nous ne sommes pas contre mais nous sommes prêts à y apporter notre contribution, qu'il s'agisse d'une contribution financière ou en nature", a-t-on ajouté de même source, en faisant valoir que la France avait des capacités technologiques "non négligeables" dans ce domaine.

Paris minimise les divergences avec Berlin

L'Élysée juge le projet proposé par le président américain Barack Obama "nettement plus réaliste, plus évolutif et moins coûteux" que celui que son prédécesseur, George Bush, voulait installer en Pologne et en République tchèque. Mais Paris conçoit le bouclier comme un "complément utile" aux forces de dissuasion nucléaire, qui demeurent quant à elles "irremplaçables", prend-on soin de préciser de même source. Pour Paris, la dissuasion restera "incontournable" aussi longtemps que des pays continueront à développer leur arsenal nucléaire ou à vouloir accéder à l'arme atomique, biologique ou chimique, et il n'est pas question de revenir sur ce point. "Le déploiement d'un bouclier antimissile peut venir compléter mais seulement compléter utilement la dissuasion en ajoutant une assurance supplémentaire", souligne l'Élysée.

Anders Fogh Rasmussen a déclaré à l'issue de son entretien avec Nicolas Sarkozy qu'il était "d'accord avec la France" sur le fait qu'une défense antimissile était "un complément à la dissuasion et non un substitut". Selon un communiqué de l'Elysée, le président a pour sa part confirmé au secrétaire général de l'Otan "le soutien de principe de la France à la nouvelle approche de la défense antimissile proposée par le président des États-Unis". Paris admet qu'il peut y avoir des divergences sur ce point avec l'Allemagne, tout en les minimisant. "Certains en Allemagne - pas tous - considèrent qu'un bouclier antimissile efficace pourrait peut-être remplacer progressivement la dissuasion", explique-t-on à l'Élysée.

Les modalités de mise en oeuvre du futur bouclier antimissile constituent une autre question sensible, de même que l'attitude de la Russie. Hervé Morin a souligné jeudi la nécessité de dialoguer avec Moscou sur ce sujet, qui sera abordé lundi et mardi dans le cadre d'un sommet tripartite France-Allemagne-Russie à Deauville, sur la côte normande.

"La Russie n'est plus un adversaire" (Élysée)

La Russie continue à considérer l'Otan comme un danger potentiel pour sa sécurité et à percevoir le futur système antimissile américano-européen comme une menace pour sa propre dissuasion nucléaire.

Nicolas Sarkozy, qui propose de construire avec la Russie, sur le continent européen, un espace économique et de sécurité commun, s'efforcera lundi et mardi, avec la chancelière allemande Angela Merkel, de convaincre du contraire le président russe, Dmitri Medvedev. "Qu'il s'agisse de l'Union européenne ou qu'il s'agisse de l'Alliance atlantique, nous considérons que la Russie, non seulement n'est plus un adversaire, mais qu'elle doit devenir un partenaire", explique l'entourage du président français. Il s'agit de "faire face ensemble à des menaces qui sont communes à l'Union européenne, à l'Alliance atlantique et à la Russie", telles que le terrorisme, le crime organisé, la montée en puissance balistique et les ambitions nucléaires de pays comme l'Iran, etc., précise l'Élysée.

Quant au projet de bouclier antimissile, "il n'est pas dirigé contre la Russie et nous souhaitons que la Russie y participe" car il est destiné à contrer les menaces de pays tels que l'Iran, ajoute-t-on de même source.

 Source : Le Point.fr

[Merci à Claude]

Partager

Commentaires

de Serge
Sur ce point, il est possible de relire l'excellent article de Jluc publié dans "Le Sarkophage"! Bonne lecture !


http://www.politique-actu.com/deba...gaulle/24/
0 approbation
25 October - 10h55

Derniers commentaires

Nathalie : Cher Monsieur, libre à vous de ne pas partager les conclusions de M. Cotta. Mais vous manquez d'arguments. Dans le désordre actuel, M. Cotta…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Gourmel Michel : Après le 2d tour des législatives : les COMMENTAIRES de Jacques Cotta On a connu Jacques Cotta en meilleure forme ; l’utilisation de petits…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Cousin-Jacques : Nous n'avons plus d'Institution ni la Constitution Française de 1958 depuis le decret Valls 2016-1675 du 5 décembre 2016. En faisant le parallèle…
sur "REVOLUDROIT" : Repenser la POLITIQUE (Autour de Valérie Bugault)

Anne-Marie : Législatives: La Comédie dont la France aura a souffrir ! Totalement d'accord avec l'analyse de Jean-Luc Pujo! Anne-Marie * 2022 - « la…
sur «Jean-Luc Mélenchon n'a aucune chance de devenir premier ministre»

Nathalie : ECHEC GENERAL d'Emmanuel MACRON. Sidérant. Les Français ignorent tout de notre situation ! Comme le dit JLpujo... * Echecs diplomatiques a…
sur #BurkinaFaso : qui est derrière le coup d'État ? Excellent Thomas Dietrich ! 26 janvier 2022

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - ANGLETERRE - Armée française - ARTS & CULTURE - ASIE - asselineau - BANQUE MONDIALE - BAYROU - bayrou - BRESIL - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHEVENEMENT - CHINE - CHINE - Christianisme - CNR - Communisme - COVID19 - CUBA - Défense - Demographie - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Emmanuel MACRON - Energie - Environnement - Eric ZEMMOUR - ESPAGNE - EURO - Européenne 2019 - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François ASSELINEAU - Francophonie - francophonie & Langue française - Gaullisme - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - HOLLANDE François - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - JAPON - Jean-Luc MELENCHON - Judaisme - JUPPE - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - LEPEN - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MACRON - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Marine LEPEN - MEDIAS - MELENCHON - MER - MUSIQUE - Nations d'Europe - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - PECRESSE - Penser la France - POLICE & Sécurité - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - Relations Internationales - Religion - RELIGION - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - SARKOZY - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Union européenne - USA - USA - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - ZEMMOUR

Tags