Osons le dire

SOS FORETS : Office National des Forets (ONF), plus rien ne va ! (SNUPFEN)

182265-sos-foret-1.jpg

__

[Dossier suivi par Eric ROGALLE, responsable des questions agricoles pour "Penser la France"]

__

Evolutions de l’ONF La mission inter ministérielle a rendu son rapport : « On a réformé, ça ne marche pas … il faut réformer plus fort et plus vite »

Face à l’évidence, les inspecteurs des 4 Ministères (Agriculture, Environnement, Finances et Fonction publique) rejoignent globalement l’analyse portée par les représentants des personnels de l’ONF depuis de nombreuses années : Missions de l’ONF et commandes de l’Etat insuffisamment voire pas du tout financées, engagements de l’Etat non tenus, injonctions ministérielles contradictoires, recettes de bois en baisse constante, Contrat 2016-2020 et objectifs de récolte irréalistes, défaut de transparence sur la situation financière réelle de l’ONF … : tout y est ou presque.

Pour la mission, la récolte de bois ne peut plus financer gestion et protection de la forêt. Le modèle économique de l’ONF a donc vécu. Mais pour elle, pas question de rémunérer les services environnementaux rendus par la forêt (eau, air, CO2, protection, biodiversité ….) donc pas de nouveau modèle économique à l’horizon. La mission propose 2 mesures significatives (capitalisation, cotisation retraites) mais qui ne donneraient qu’un sursis à l’ONF.

Pour le reste la mission préconise les mêmes recettes éculées qui n’ont pas fonctionné : • La réduction des effectifs, des missions, de la qualité de gestion… avec l’abandon proposé de 500 000 ha de forêts et milieux naturels communaux pas assez productifs !!! • L’accélération de la privatisation : arrêt définitif des recrutements de fonctionnaires, filialisation d’activités réalisées par 40% du personnel, exclusion de la « société civile » du futur Conseil d’Administration, adoption d’une logique d’entreprise privée qui agît dans son intérêt propre … et tant pis pour l’intérêt général.

La mission envisage même de pouvoir confier l’élaboration de la politique forestière, jusque-là définie par le Parlement et l’Etat, à une nouvelle « agence des forêts publiques ». Après le désengagement financier, le désengagement tout court ?

Et puis il y a le changement climatique clairement abordé sans répondre aux questions posées : Quels besoins nouveaux en recherche, ingénierie, nouveaux métiers ? Pour des gestions de crise et des risques naturels en hausse, quels moyens humains pour quels financements ?

Quand le climat met de plus en plus à mal hommes et écosystèmes, le gouvernement répondra t il à ces questions cruciales ? Pérenniser le service public forestier, ce serait une très bonne idée.

SOURCE - Syndicat National Unifié des Personnels des Forêts et de l’Espace Naturel (SNUPFEN) 

http://www.snupfen.org/IMG/pdf/communique_de_presse_du_17_juillet_2019.pdf

__

ASSISE DE LA FORET Octobre 2019 !

Les 23 et 24 octobre 2019 à la Bergerie de Villarceaux, soirée le 25 octobre à Paris et marche citoyenne le 26 octobre à Fontainebleau.

Pour participer, le nombre de place étant limitées et la logistique complexe, il est impératif de s’inscrire avant le 20 septembre.

Voir en ligne : http://sosforetfrance.org/index.php...

icon docDocuments joints

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags