Osons le dire

"NOUS SOMMES FIDEL(ES) !" – Par Floréal (PRCF)

152804-castro-1b.jpg

NOUS SOMMES FIDEL(ES) ! – Par Floréal (PRCF)

Infligeant un camouflet cinglant aux diffamateurs stipendiés de nos « libres » médias anticommunistes, des millions de Cubains font une haie d’honneur géante aux cendres de Fidel, dirigeant de la Révolution aux côtés de Camilo, du Che, de Celia et de Raul, figure de proue du Mouvement communiste international, leader de la Résistance internationale à la contre-révolution mondiale et combattant inlassable du Mouvement anti-impérialiste mondial, notamment en Amérique latine et en Afrique australe.

On peut toujours raconter, comme ne pouvait évidemment manquer de le faire dans Le Point M. Michel Onfray, le délirant Tintin au pays du havane, que les Cubains manifestent avec un revolver dans le dos, la réalité est là : les paroles pleines d’amour, de dignité et de réaffirmation révolutionnaire des Cubains de tous âges qui, tantôt avec l’enjouement de la jeunesse, tantôt en laissant éclater leurs pleurs (sur commande ?), s’exclament par millions « Nous sommes Fidel !» sont en train d’enfouir le « Comandante en jefe » au plus profond de l’ADN de l’humanité progressiste.

Quelle accablante différence avec notre malheureux pays, où les chefs d’Etat successifs finissent tous haïs et méprisés par ceux qui les avaient élus quelques années plutôt, moins par adhésion à leur programme que par choix du « moins pire »…

Et quelle différence avec ce Hollande, qui élu par le peuple de gauche n’a cessé de courtiser le MEDEF, Merkel et l’OTAN ! Un « socialiste » qui, en ce sombre dimanche de décembre, aura préféré courir au loin pour courtiser les pétromonarques plutôt que de se rendre à Santiago pour saluer Cuba socialiste. Un piteux personnage dont le mandat régressif, belliciste et liberticide s’achève dans la honte et la débandade alors que, comme l’a dit Rafael Corréa, le président de l’Equateur, Fidel meurt invaincu !

Quelle différence avec ce Manuel Valls, qui traite en voyous les cégétistes, qui se prosterne devant Gattaz, qui piétine quotidiennement la séparation laïque de l’Eglise et de l’Etat et qui a même tenté d’interdire des manifs intersyndicales de masse !

Quelle différence avec cette Marine Le Pen qui se dit proche des gens d’en bas mais qui, sans nul respect pour le deuil de tout un peuple, clame sa haine de classe contre le Robin des Bois cubain décédé ! Nous doutons fort pour notre part que, lorsque disparaîtront les dynastes Le Pen, père, fille et nièce, il se trouve des millions de Français pour prendre le deuil !

Quelle différence avec ce Fillon, qu’adule désormais la France versaillaise des nantis et qui veut araser les services publics, les retraites, le Code du travail, les statuts, les conventions collectives, le droit syndical et la Sécu, en un mot, prendre encore plus aux petits et aux « moyens » pour donner toujours plus aux gros et aux richards ! A l’inverse, la masse du peuple cubain sait gré à la Révolution socialiste et à son fraternel inspirateur de lui avoir donné accès à l’éducation, au logement, aux soins médicaux gratuits, à l’Université, et avant tout, à la souveraineté nationale et à la dignité personnelle que lui refusaient le capitalisme et le dictateur Batista, lesquels avaient fait de Cuba le lupanar des Etats-Unis !

Eh bien, nous aussi, militants franchement communistes, nous Français franchement progressistes, nous syndicalistes de lutte, nous patriotes progressistes et antifascistes, nous internationalistes qui aimons et soutenons tous les peuples debout, à l’unisson des Cubains nous déclarons que oui, NOUS SOMMES FIDEL !

Et ce faisant, NOUS SOMMES FIDELES A L’IDEAL REVOLUTIONNAIRE D’UNE HUMANITE FRATERNELLE DELIVREE DE L’OPPRESSION IMPERIALISTE ET DE L’EXPLOITATION CAPITALISTE.

En ce triste et digne 4 décembre, plus que jamais camarades cubains et amis de Cuba, plus que jamais, amis véritable du peuple de France, nous reprenons d’une seule voix le mot de Georges Hage, député du peuple et président-fondateur du PRCF :

« à notre époque, tout véritable révolutionnaire a deux patries : la sienne et Cuba ».

La patrie ou la mort, le socialisme ou mourir, jusqu’à la victoire toujours ! Contigo venceremos, Commandante !

SOURCE:

http://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/nous-sommes-fideles-par-floral/

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Cher Eustache, Merci de rendre hommage à Monsieur GASTAUD. Il le mérite. Mais vous ne l’avez pas suffisamment lu. Vous sauriez ainsi que, loin…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Eustache : Bien dit Monsieur Gastaud, Un regret, l'allusion fort déplacée à Celui qui Est, notre Sauveur Jésus-Christ. Et oui, nous sommes en 2017 après…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Pierre-Jean : ESPAGNE - Catalogne. Derrière les Catalans ? BEHIND ? Le grand... l'Immense... Georges SOROS ! La finance corrompue, ça suffit.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Nathalie : Revolution d'OCTOBRE 1917 Madame, Nous vous signalons deux manifestations qui devraient répondre à votre attente … justifiée. Samedi 21…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Anne-Marie : VENTE D'ASLTOM à GENERAL ELECTRIC... LE SCANDALE URGENT - A VOIR ! LUNDI 25 septembre 2017 ! Sur LCP 20h30 ! Guerre fantôme : la vente…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Tags