Osons le dire

IRAK : Tarek Aziz condamné à mort ? Une mascarade de procès !

15672-aziz-432-30042008.gif

LE VATICAN réagit ! MOSCOU AUSSI !

CITE DU VATICAN, 26 oct 2010 (AFP) - Le Vatican a demandé mardi que la condamnation à mort prononcée à Bagdad contre l'ex-ministre de Saddam Hussein, Tarek Aziz, un chrétien, ne soit pas exécutée, selon un communiqué du Saint Siège.

"La position de l'Eglise catholique sur la peine de mort est connue. Nous souhaitons donc vraiment que la sentence contre Tarek Aziz ne soit pas exécutée", a indiqué le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, dans une déclaration écrite.

Selon le Vatican, il faut épargner la vie de Tarek Aziz, qui fut chef de la diplomatie et vice-Premier ministre de Saddam Hussein, "justement pour favoriser la réconciliation et la reconstruction de la paix et de la justice en Irak après les grandes souffrances traversées".

"Concernant une possible intervention humanitaire, le Saint Siège n'opère généralement pas de façon publique mais à travers les voies diplomatiques à sa disposition", a ajouté le porte-parole du Vatican.

Chrétien chaldéen, M. Aziz, 74 ans, avait été reçu en février 2003 en audience au Vatican, par le pape Jean Paul II, auquel il avait demandé d'intervenir un mois avant l'invasion militaire américaine de l'Irak.

A l'occasion de son voyage en Italie, il était aussi allé prier en faveur de la paix sur la tombe de saint François d'Assise.

La Haute cour pénale irakienne l'a condamné à mort mardi pour "crimes contre l'humanité" lors de la répression des chiites dans les années 1980.

Emprisonné depuis sa reddition fin avril 2003, un mois après l'invasion américaine de l'Irak, Tarek Aziz a été condamné à mort en même temps que deux autres piliers du régime de Saddam Hussein, l'ancien ministre de l'Intérieur Saadoun Shaker et l'ancien secrétaire du dictateur, Abed Hmoud.

Les condamnés ont un mois pour faire appel. Si la peine de mort est confirmée, elle devra encore être approuvée par le conseil présidentiel avant d'être exécutée.

ET MOSCOU 

MOSCOU, 27 oct 2010 (AFP) - La Russie a demandé mercredi à l'Irak que l'ancien ministre du dictateur irakien Saddam Hussein, Tarek Aziz, ne soit pas exécuté malgré sa condamnation à mort, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.
Moscou espère que "le conseil présidentiel irakien n'autorisera pas l'application de la peine de mort" infligée à Tarez Aziz, a indiqué le ministère.

"Des raisons humanitaires élémentaires exigent qu'on fasse preuve de clémence à son égard", a-t-il ajouté, soulignant qu'il était "indispensable de tenir compte de l'état de santé et de l'âge avancé de Tarek Aziz", âgé de 74 ans.

"Nous considérons le verdict comme une affaire intérieure", a toutefois souligné le ministère.

Plus tôt dans la journée, des parlementaires russes avaient dénoncé la condamnation à mort prononcée mardi à Bagdad contre Tarek Aziz.

"Ce qui s'est passé en Irak, c'est l'élimination d'un témoin et un règlement de comptes entre différentes confessions, mais ce n'est pas la victoire de la justice", a déclaré Mikhaïl Marguelov, chef de la commission des affaires étrangères du Conseil de fédération (chambre haute), cité par l'agence Interfax.

"Rien ne peut justifier cette condamnation", a-t-il ajouté.

"Nous allons (...) appeler la communauté internationale et les parlementaires d'Europe et des Etats-Unis à empêcher l'assassinat" de M. Aziz, a déclaré de son côté le député et chef du Parti communiste Guennadi Ziouganov, cité par Interfax.

La Haute cour pénale irakienne a condamné à mort mardi Tarek Aziz pour "crimes contre l'humanité" au moment de la répression des chiites dans les années 1980.

Emprisonné depuis sa reddition fin avril 2003, un mois après l'invasion américaine de l'Irak, l'ancien vice-Premier ministre a été condamné à mort en même temps que deux autres piliers du régime de Saddam Hussein, l'ancien ministre de l'Intérieur, Saadoun Shaker, et l'ancien secrétaire du dictateur, Abed Hmoud.

Les condamnés ont un mois pour faire appel. Si la peine capitale est confirmée, elle devra encore être approuvée par le conseil présidentiel avant d'être appliquée.

Partager

Mot clés : OTAN - USA - IRAK - tarek aziz - proces

Derniers commentaires

Nathalie : Cher Monsieur, libre à vous de ne pas partager les conclusions de M. Cotta. Mais vous manquez d'arguments. Dans le désordre actuel, M. Cotta…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Gourmel Michel : Après le 2d tour des législatives : les COMMENTAIRES de Jacques Cotta On a connu Jacques Cotta en meilleure forme ; l’utilisation de petits…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Cousin-Jacques : Nous n'avons plus d'Institution ni la Constitution Française de 1958 depuis le decret Valls 2016-1675 du 5 décembre 2016. En faisant le parallèle…
sur "REVOLUDROIT" : Repenser la POLITIQUE (Autour de Valérie Bugault)

Anne-Marie : Législatives: La Comédie dont la France aura a souffrir ! Totalement d'accord avec l'analyse de Jean-Luc Pujo! Anne-Marie * 2022 - « la…
sur «Jean-Luc Mélenchon n'a aucune chance de devenir premier ministre»

Nathalie : ECHEC GENERAL d'Emmanuel MACRON. Sidérant. Les Français ignorent tout de notre situation ! Comme le dit JLpujo... * Echecs diplomatiques a…
sur #BurkinaFaso : qui est derrière le coup d'État ? Excellent Thomas Dietrich ! 26 janvier 2022

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - ANGLETERRE - Armée française - ARTS & CULTURE - ASIE - asselineau - BANQUE MONDIALE - BAYROU - bayrou - BRESIL - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHEVENEMENT - CHINE - CHINE - Christianisme - CNR - Communisme - COVID19 - CUBA - Défense - Demographie - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Emmanuel MACRON - Energie - Environnement - Eric ZEMMOUR - ESPAGNE - EURO - Européenne 2019 - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François ASSELINEAU - Francophonie - francophonie & Langue française - Gaullisme - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - HOLLANDE François - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - JAPON - Jean-Luc MELENCHON - Judaisme - JUPPE - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - LEPEN - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MACRON - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Marine LEPEN - MEDIAS - MELENCHON - MER - MUSIQUE - Nations d'Europe - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - PECRESSE - Penser la France - POLICE & Sécurité - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - Relations Internationales - Religion - RELIGION - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - SARKOZY - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Union européenne - USA - USA - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - ZEMMOUR

Tags