Osons le dire

« Le 25 mars 2010, en Grèce » par Josette VOSSOT

7460-disciples-socrate-2.jpg

- SOUTENIR LA GRECE comme juste retour de notre histoire ! -

1/ Déclaration de Nicolaos  K. MARTIS.

Ancien Ministre du gouvernement hellénique (Secrétaire ministériel du Commerce /1956-1958), Ministre de l'Industrie /1958-1961, Ministre de la Grèce du Nord /1974-1981), Nicolaos MARTIS a fait la communication suivante le 25 mars 2010.


« Ceux qui reconnaissent le fait qu’Adolf Hitler est entré dans l'histoire à l’occasion d’une période malheureuse ayant causé une destruction humaine sans précédent, devraient être reconnaissants envers les Grecs qui ont contribué sensiblement à sauver le monde de la domination. À cet égard, les Grecs sont non seulement les fondateurs de la civilisation occidentale, mais aussi ses sauveurs. Restant unis, ils se sont sacrifiés pour n’avoir jamais Hitler comme souverain même en ce jour de dures critiques.


Ce n'est pas par hasard que le journaliste français Pierre Bourdan, parlant à la BBC en 1942, a déclaré : « Le temps passant, il sera de plus en plus évident qu’après la décision de l'Angleterre en 1940, c’est la bravoure du peuple grec qui a contribué à la survie de la civilisation européenne, fondée par eux il y a 2400 ans.

Ils devront garder cela à l'esprit, ceux qui viseront à façonner l'Europe. Tout signe d'ingratitude à la Grèce serait assimilé à une trahison envers l'Europe ».


Caractéristique est la confession faite par Hitler le 30 mars 1944 dans le cadre d'une discussion avec son amie, la célèbre cinéaste Leni Riefenstahl, comme elle le note dans ses Mémoires: «L’attaque de l’Italie contre la Grèce a été catastrophique pour l'Allemagne. Si les Italiens n'avaient pas attaqué la Grèce et s’ils n'avaient pas eu besoin de notre aide, la guerre aurait pris un tout autre cours. Nous aurions eu le temps de capturer Leningrad et aurions pris Moscou avant l'hiver russe ». De même, dans la volonté politique qu’il a dictée avant sa mort en avril 1945, Hitler attribue catégoriquement sa défaite à l'attaque italienne contre la Grèce et la défense grecque prolongée.


Caractéristique est également la déclaration faite par le maréchal et commandant suprême allemand Keitel au procès de Nuremberg: « La défense grecque, inattendue et forte, a fait retarder de plus de deux mois d'une importance vitale notre attaque contre la Russie. Si nous n'avions pas eu ce grand retard, l'issue de la guerre aurait été différente dans le Front de l'Est et sur l’issue de la guerre en général, et le vaincu aurait été différent aussi ».


En 1942, le jour anniversaire de l'invasion de la Grèce par l'Allemagne, la radio de Moscou transmet: «Vous, totalement désarmés, avez combattu ceux qui étaient armés jusqu'aux dents et avez gagné. Il ne pouvait en être autrement, parce que vous êtes Grecs. Nous, les Russes, avons gagné du temps, grâce à votre résistance. Nous vous remercions ».


Eden, ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne insiste le 24 septembre 1942 : «Indépendamment de ce que les historiens futurs peuvent déjà dire, c'est la Grèce qui a d'abord donné une leçon inoubliable à Mussolini. C'est la Grèce qui a motivé la Yougoslavie à se soulever contre l'Axe. C'est la Grèce qui, avec le peu d'aide que  nous avons pu lui donner à l'époque, a combattu les Allemands en Chine continentale, en Crète et les circonscrit pendant six semaines. C'est la Grèce qui bouleversa l'ordre chronologique de tous les plans du siège militaire allemand et donc a provoqué un changement radical dans leur campagne et probablement dans tout le cours de la guerre ... ».


Il ne faut pas oublier que les Grecs en 1940-41 ont été salués par tous les dirigeants mondiaux et les médias plus que tout autre peuple n'a jamais été loué auparavant.


Le peuple grec poursuivra aujourd'hui à donner une leçon à ses détracteurs acharnés, parce que même à cette période difficile, comme en d'autres occasions dans le passé, les Grecs en Grèce vont s'unir avec les Grecs de l'étranger et faire face à leur dette publique, de sorte que personne ne pourra avoir d’excuse pour dénigrer son nom et ignorer son immense contribution à la civilisation mondiale ».


NIKOS MARTIS*

Athènes, le 25 mars 2010.

Traduction Josette VOSSOT.

Source : « Ανοιχτή επιστολή του Νίκου Μάρτη », Groupe de défense Antibaro.

*Nikos MARTIS est également Président de « The Macedonian Hestia ».

http://www.hri.org/Martis/index.html

Il est également l’auteur de « La falsification de l’histoire de la Macédoine ».

2/ Défense du symbole du 25 mars 1821 par Antibaro :

Le groupe de défense Antibaro (« Contrepoids ») est à l’origine d’une campagne de 2004 « Non au plan Annan », d’un vaste mouvement de protestations commencé en automne 2006 contre un livre d’histoire vs USAID/Soros destiné aux écoliers des classes élémentaires grecques – mouvement ayant conduit au retrait du livre un an plus tard-. Antibaro mène actuellement une campagne de signatures sur le maintien de la fête nationale du 25 mars. Le 25 mars 1821, l'archevêque de Patras donne le signal de la rébellion en Grèce. En 9 ans, au prix de grandes souffrances et avec le concours des Occidentaux, les Grecs vont accéder à l'indépendance et se libérer des Ottomans. Au terme d’une guerre sanglante, le sultan Mahmoud II se résigne à signer un traité à Andrinople, le 14 septembre 1829, par lequel il reconnaît à la Grèce une très large autonomie. Par le protocole de Londres du 3 février 1830, il confirme l'indépendance d'une partie de la Grèce historique. Le nouvel État est limité au Péloponnèse, à la région d'Athènes et aux îles Cyclades. Cette commémoration a vu ces festivités amoindries par les restrictions budgétaires et les délégations étrangères ont reçu des consignes strictes d’économie sur les dépenses. Cette année, seules les troupes à pied ont participé aux défilés militaires à Athènes, suite à une décision du ministère de la Défense de contribuer de cette façon à l’effort national pour des économies dans les finances publiques.

Papandreou, lui, avait répondu à l’invitation d’Obama et devait se rendre aux USA le 25 mars pour fêter… l’indépendance de la Grèce. Mais c’est à Bruxelles qu’il a dû se rendre, finalement.

Si le 25 mars est un symbole de libération pour les Grecs, il ne faut pas oublier que cette date a été aussi retenue car elle coïncidait avec le jour de l’annonciation à la Vierge (Evangelismos), fête très importante dans le calendrier orthodoxe… En 2010, sans doute faut-il se demander si la définition de l’aide UE vs ΔΝΤ (FMI, en grec !) a été effective le 25 mars comme par hasard.

Au fait, commencée les 23-24 mars 1999, poursuivie pendant 78 jours, la guerre de l’OTAN contre la Serbie s’est déroulée pendant le Carême et pendant les Pâques. L’impérialisme américain aurait-il un problème avec le début du printemps ? Rappelons-nous au passage que la Grèce, avec Chypre, l’Espagne, la Slovaquie et la Roumanie, ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo.

Et en attendant notre printemps à nous, soyons tous philhellènes, luttons contre tout impérialiste. Levons-nous !

Josette VOSSOT

 …Au sein de l'Europe, dirai-je, renaissait un peuple fameux, dont la nouvelle et brillante aurore
Mariait l'espérance avec le souvenir
Longtemps, il implora sous les destins contraires
LE SECOURS DE SES FRÈRES
Demandez à la Mort s'il a pu l'obtenir…

Antoine Prosper Guerrier de Dumast  / « Chios, la Grèce et l'Europe » 1822 / Extrait.

Partager

Mot clés : europe - grèce - josette vossot

Commentaires

de JLP
La Grèce est notre berceau ... Notre soutien au peuple grec est un devoir de civilisation ! Merci à Josette Vossot pour nous rappeler l'actualité de notre dette envers ce peuple !
0 approbation
28 March - 19h15

Derniers commentaires

Mme VICTORIA JOHNSON : Vous recherchez un prêt immobilier de 10 000 euros à 10 000 000 euros (pour les prêts commerciaux )) Ou se voit-il refuser un prêt d'une banque…
sur #COVID19 - "Géopolitique du coronavirus" – entretien avec Valérie Bugault

Mrs.WEDY MEYDAN : FIXEZ VOTRE SCORE DE CRÉDIT POUR UNE PROMO GRATUITE… Vous obtenez rip parce que vous ne posez pas de questions. Rapport de crédit et pointage de…
sur "Claude Rubinowicz, un énarque étonnant à l'APIE "

Marthe : . "L'objet du présent Traité est de créer une Force de Gendarmerie Européenne qui est opérationnelle, préorganisée, robuste et déployable…
sur ENDFOR, la force de gendarmerie européenne : On vous surveille !

Benjamine : « Marchons Enfants ! ». Total soutien à la mobilisation contre le projet de loi : La PMA sans père est une aberration comme la filiation…
sur STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI !

Nathalie : « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME » Echanges Simone LE BARON - Jean-Luc PUJO - 10 Janvier 2020 Très bel échange qui relance la réflexion...…
sur « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME – courtes réflexions libres » Jean-Luc Pujo - Billet du temps présent.

Tags