Osons le dire

Les Etats-Unis voudraient piéger les applications de communication ! SCANDALE !

14123-spyware-2.jpg

Publié par Jerome Saiz sur 27 sept. 2010

Depuis 1994, le gouvernement américain oblige les opérateurs de réseaux à faciliter les écoutes légales. Dans le détail, "les opérateurs de télécommunications et les fabricants d'équipements de télécommunications doivent modifier leurs équipements et concevoir leurs infrastructures et services afin d'être en mesure d'offrir une capacité de surveillance adéquate".

Seulement voilà, la fameuse "capacité de surveillance adéquate" ne l'est plus franchement aujourd'hui tant les communications numériques peuvent désormais emprunter des protocoles variés et être chiffrées. Le gouvernement américain souhaite donc aller plus loin et obliger notamment, rien que ça, les développeurs d'applications de communication à insérer des portes dérobées dans leurs création afin d'être en mesure de déchiffrer à la demande les communications cryptées par leur outil. Un article du New-York Times revient en détail sur ce projet de loi.

La pratique n'est pas nouvelle mais il s'agit là de l'officialiser et de l'adosser à des sanctions juridiques pour les entreprises qui ne seraient pas à même de se plier à la règle. Bref, l'on parle ici de piéger officiellement l'ensemble des logiciels de communications développés par des éditeurs américains *et* étrangers dès lors que ceux-ci veulent vendre ou opérer aux Etats-Unis.

Un article du Figaro résume clairement ces nouvelles obligations :

Tous les messages cryptés devront par exemple pouvoir être déchiffrés par les créateurs des applications, et être transmis aux autorités après une décision judiciaire. Les sociétés étrangères opérant aux Etats-Unis auront l'obligation d'ouvrir des antennes locales pouvant réaliser les interceptions. Enfin, les développeurs de logiciels «peer-to-peer» devront réécrire leurs programmes pour ajouter des portes dérobées par lesquelles transiteront les écoutes.

Le texte sera présenté aux sénateurs l'an prochain. Rien ne dit qu'il soit accepté en l'état, bien entendu. Mais la volonté est là. Si ce texte ne passe pas d'autres viendront certainement tenter leur chance aux portes du Sénat.

Quel sera l'impact pour votre société, et notamment vos filiales américaines ? Et pensez-vous que cela changera vos habitudes d'achat au point de ne plus retenir de produit d'origine américaine ?

SOURCE : http://www.securityvibes.com/community/fr/blog/2010/09/27/les-etats-unis-voudraient-pi%C3%A9ger-les-applications-de-communication

[Merci à Nicolas - ( c'est normal c'est son "job"  security du web !) ...]

Partager

Derniers commentaires

Mme VICTORIA JOHNSON : Vous recherchez un prêt immobilier de 10 000 euros à 10 000 000 euros (pour les prêts commerciaux )) Ou se voit-il refuser un prêt d'une banque…
sur #COVID19 - "Géopolitique du coronavirus" – entretien avec Valérie Bugault

Mrs.WEDY MEYDAN : FIXEZ VOTRE SCORE DE CRÉDIT POUR UNE PROMO GRATUITE… Vous obtenez rip parce que vous ne posez pas de questions. Rapport de crédit et pointage de…
sur "Claude Rubinowicz, un énarque étonnant à l'APIE "

Marthe : . "L'objet du présent Traité est de créer une Force de Gendarmerie Européenne qui est opérationnelle, préorganisée, robuste et déployable…
sur ENDFOR, la force de gendarmerie européenne : On vous surveille !

Benjamine : « Marchons Enfants ! ». Total soutien à la mobilisation contre le projet de loi : La PMA sans père est une aberration comme la filiation…
sur STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI !

Nathalie : « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME » Echanges Simone LE BARON - Jean-Luc PUJO - 10 Janvier 2020 Très bel échange qui relance la réflexion...…
sur « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME – courtes réflexions libres » Jean-Luc Pujo - Billet du temps présent.

Tags