Osons le dire

AUSTERLITZ : 2 décembre 1805

61825-bataille-d-austerlitz-1.jpg

"Mon peuple vous reverra avec joie, et il vous suffira de dire : j’étais à la bataille d’Austerlitz pour que l’on vous réponde : Voilà un brave ! »

Napoléon Ier

***

« SOLDATS,  je suis content de vous ; vous avez à la journée d’Austerlitz, justifié tout ce que j’attendais de votre intrépidité. Vous avez décoré vos aigles d’une immortelle gloire. Une armée de 100.000 hommes commandée par les empereurs de Russie et d’Autriche, a été, en moins de quatre heures, ou coupée ou dispersée. Ce qui a échappé à votre fer s’est noyé dans les lacs. 40 drapeaux, les étendards de la garde impériale de Russie, 120 pièces de canon, 20 généraux, plus de 30.000 prisonniers, sont le résultat de cette journée à jamais célèbre. Cette infanterie tant vantée et en nombre supérieur n’a pu résister à votre choc, et, désormais, vous n’avez plus de rivaux à redouter. Ainsi, en deux mois, cette troisième coalition a été vaincue et dissoute. La paix ne peut plus être éloignée, mais, comme je l’ai promis à mon peuple avant de passer le Rhin, je ne ferai qu’une paix qui nous donne des garanties et assure des récompenses à nos alliés.

Soldat, lorsque ce qui est nécessaire pour assurer le bonheur et la prospérité de votre patrie sera accompli, je vous ramènerai en France : là vous serez l’objet de mes plus tendres sollicitudes. Mon peuple vous reverra avec joie, et il vous suffira de dire : j’étais à la bataille d’Austerlitz pour que l’on vous réponde : Voilà un brave ! »

NAPOLEON Ier

 ***

Aujourd’hui, 2 décembre 2012, à l’occasion de l’anniversaire de la bataille d’Austerlitz, nous revenons en quelques lignes sur cette victoire de Napoléon qui consacre son génie militaire et ce, après déjà des batailles remarquables en Italie ou en Egypte ainsi que des faits d’armes à venir qui deviendront, eux aussi, des cas d’école comme la campagne de France de 1814 ou Wagram en 1809.

Austerlitz est en effet riche en enseignements tactiques. Sous estimation de l’armée française par les troupes austro russes, utilisation du terrain pour masquer l’effort, friction engendré par le brouillard qui recouvre le champ de bataille, action de choc de la cavalerie de Murat, effet psychologique de l’artillerie, initiative des petits échelons ou encore capacité à exploiter une opportunité (prise du plateau de Pratzen par le corps de Soult) sont autant d’illustrations des principes de la guerre ou des leçons à tirer.

Pour ceux qui souhaiteraient revenir sur cette bataille vous trouverez ci-après une carte et une synthèse des évènements. Bonne lecture.

Le 2 décembre au matin, un épais brouillard dissimule les armées françaises (environ 73 000 hommes et 139 canons) et austro russes (85 000 hommes, 278 canons). Sûres de leur supériorité, les coalisés amorcent alors leur mouvement vers les troupes de Napoléon. Buxhöwden engage le combat avec l'aile droite française qui est sous le commandement de Davout.  Les Français résistent, obligeant les Austro russes à envoyer des renforts depuis leurs lignes centrales. Napoléon saisit l’occasion. Il envoie une partie du corps de Soult, dont le dispositif était masqué par le brouillard, à la conquête du plateau de Pratzen.  Pris par surprise les troupes coalisées se replient et le plateau est conquis en 30 minutes. Vers 9h00,  le général russe Koutouzov, comprenant la situation, tente de reprendre Pratzen avec l’ensemble de ses moyens, y compris la garde impériale russe.  De violents combats ont lieu pour la possession du village de Blasowitz qui change de mains plusieurs fois.  En début d'après-midi, la garde impériale russe réussit à briser la première ligne de Napoléon mais la cavalerie française rétablit la situation.

Plus au nord, entre 9h00 et 12h00, les troupes de Bagration tentent, à plusieurs reprises, de s'emparer de la colline de Santon mais elles sont repoussées par Lannes et Murat.  Les troupes austro russes battent alors en retraite en bon ordre entre 12h00 et 13h00. Au centre, sur le plateau de Pratzen, dès 11h00, de furieuses mêlées de cavalerie se produisent mais les Français tiennent le terrain.  Koutouzov ordonne la retraite mais le repli se transforme en déroute durant l'après-midi. A 14h00, Napoléon est définitivement maître du plateau de Pratzen et peut entreprendre la destruction systématique des troupes de Buxhöwden assaillies de trois côtés à la fois.  De nombreux soldats russes qui tentaient de fuir se noyèrent dans les étangs de Telnitz sous la pression de l’artillerie française qui les harcèle.

Les Français ne comptent que 1290 morts, 6 943 blessés et 573 prisonniers. Les coalisés austro russes comptent 16 000 morts et blessés ainsi que 11 000 prisonniers. Ils déplorent également la perte de 45 drapeaux.

Source:

http://lechoduchampdebataille.blogspot.fr/2011/12/histoire-bataille-petit-clin-dil.html

Partager

Mot clés : Napoléon 1er - Austerlitz

Derniers commentaires

Nathalie : ENFIN ! Ca bouge à BEZIERS en décembre 2021 ! * Béziers : le petit Jésus, dans le hall de la mairie, "c’est contraire à la loi"…
sur #BEZIERS : « Il faut démonter la crèche chrétienne installée dans le temple de la République ! » Intervention de Jean-Luc Pujo (Penser la France) - Béziers – 2014 - 2021

Anne-Marie : #Macron : une diplomatie adolescente ? comme l'écrit JLPujo. Macron a réussi a fâcher la #France avec presque le monde entier : Avec #Poutine…
sur Entretien Macron-Poutine: situation dans le Donbass et crise migratoire à l'ordre du jour

Paul De Florant : 17 octobre 1961 : rétablir la Vérité. Relire l'article exceptionnel de Bernard Lugan que je poste en commentaire. Pourquoi ce pays que l'on…
sur "Souvenons-nous du 17 octobre !" Par Jean Daniel (ATTENTION Exceptionnel !)

Cincinnatus : Les esclaves sous controle #OTAN se rebiffent ? Tu peux toujours danser …le Bigouden ! Pauvre #LeDrian ! Pauvre #Macron ! Pauvre #France !…
sur Sous-marins australiens: «Après la rupture du “contrat du siècle”, ce que nous devons faire sans attendre»

Avis-de-deces.com : Jean-Paul Belmondo sait mélanger les genres en tournant "Pierrot le fou" de Godard ou encore "La Sirène du Mississipi" de François Truffaut.…
sur « Jean-Paul #Belmondo, une figure française ! » (Penser la France)

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - ANGLETERRE - Armée française - ARTS & CULTURE - ASIE - asselineau - BANQUE MONDIALE - BAYROU - bayrou - BRESIL - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHEVENEMENT - CHINE - CHINE - Christianisme - CNR - Communisme - CUBA - Défense - Demographie - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Emmanuel MACRON - Energie - Environnement - Eric ZEMMOUR - ESPAGNE - EURO - Européenne 2019 - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François ASSELINEAU - Francophonie - francophonie & Langue française - Gaullisme - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - HOLLANDE François - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - JAPON - Jean-Luc MELENCHON - Judaisme - JUPPE - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - LEPEN - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MACRON - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Marine LEPEN - MEDIAS - MELENCHON - MER - MUSIQUE - Nations d'Europe - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - PECRESSE - Penser la France - POLICE & Sécurité - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - Relations Internationales - Religion - RELIGION - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - SARKOZY - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Union européenne - USA - USA - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - ZEMMOUR

Tags