Osons le dire

"Appel gaulliste à l'action contre la Fin de la France !" par Etienne TARRIDE

170672-gaullisme-france.jpg

Paris, le 21 novembre 2017.

Chère Amie

Cher Ami.

Nous sommes vous et moi des dissidents. Nous avons en commun d'avoir abandonné l'un ou l'autre des grands partis Républicains parce que nous estimions qu'ils ne défendaient plus nos idées ou au moins l'une de nos idées essentielle.

Nous avons accepté d'oublier tout souci de carrière personnelle parce qu'il nous semblait impossible d'avaler certaines couleuvres.

Aujourd'hui, nous tenons mordicus à notre dissidence.  C'est la fleur de notre jardin

Nous avons désormais tort. 

Il s'est en effet passé, en 2017 un évènement important : des Européistes convaincus et acharnés ont pris le pouvoir.

Soyons honnêtes, nous avons si souvent crié au loup qu'il nous est difficile de convaincre nombre de nos amis que, cette fois la lutte finale a vraiment commencé.

Il en est pourtant ainsi et nous ne pouvons pas nous offrir le luxe de continuer à cultiver la dissidence, cette fleur étrange que nous aimons. Elle est devenue vénéneuse

Que ce soit dans les urnes ou sur les champs de bataille les gros bataillons triomphent toujours des maigres troupes.

Il va donc nous falloir choisir. Rester chez nous, à cent, à mille à dix mille peut-être et voir triompher l'Europe Fédérale si ce n'est l'Europe nation unique ou rejoindre les forces réelles, à droite ou à gauche selon nos penchants propres ?

J'ai quitté à vingt cinq ans le Parti Gaulliste Officiel pour suivre des hommes auxquels je conserve le plus grand respect, Gilbert Grandval, Jean Charbonnel et peut être surtout Jacques Dauer.

S'agissant de Jacques Dauer, je sais ce qu'il dirait des "Républicains" ou de Debout La France" et ce ne seraient pas précisément des compliments, ceux qui l'ont connu me comprendront.

Aujourd'hui, je lui dirais qu'il a tort et qu'il va contribuer à ce que les électeurs qui ont, comme nous, du respect pour De Gaulle continuent à dériver vers Macron qui est comme Philippe, le Maire, Darmanin, Collomb ou Castaner notre antithèse puisqu'ils ont attendu patiemment que le vent ait tourné et que la suite de leur carrière soit assurée avant de sortir du bois.

Ces gens veulent en finir avec la France. Allons-nous les laisser faire pour rester dissidents, pour le plaisir de rester entre nous sur l'Aventin ?

Qu'en pensez-vous ?

Etienne Tarride*

__

*Etienne TARRIDE - ancien avocat au barreau de Paris, gaulliste de gauche - publie des billets en exclusivité pour POLITIQUE-ACTU.COM. Il est aussi romancier.

Partager

Mot clés : gaullisme - etienne Tarride

Derniers commentaires

Nathalie : Francophonie-OIF : La candidature de Louise Mushikiwabo (RWANDA) passe mal auprès de principaux contributeurs de l’OIF. Jusqu’où Paris va-t-il…
sur RWANDA : "The Mass Murder We Don’t Talk About" by Helen Epstein (NYRB) - ATTENTION EXCEPTIONNEL ! (Partie 1)

Alain de kervouant : Italie : La forfaiture de Sergio Mattarella, président de la République italienne Encore un sale coup anti-démocratique de BRUXELLES ! Le…
sur Matzneff - Italie : élections, piège à cons

Anne-Marie : VENEZUELA : Chine et Russie félicitent MADURO pour sa réélection... Diplomatie française sous OTAN... dépassée ! Maduro agradece a Rusia,…
sur VENEZUELA : Des élections sérieuses, entre Mythe et Réalité !

Alain de kervouant : DIMANCHE 15 avril 2018 - MACRON sur BFMTV - 3h00 Sidérante ! MACRON... "C'est SAINT-JUST en plateau ... Au pouvoir, C'est GUIZOT " ! *** Alors…
sur « La France au piège !» (Penser la France) Jeudi 12 avril 2018

Benjamine : Du CRIF ? d'accord avec JLuc PUJO "Oui ! Il faut poser la question : Le CRIF est-il une secte ?"…
sur Marche pour Mireille Knoll : Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon hués ont dû quitter le cortège

Tags