Actions Citoyennes

"HOMMAGE AUX SIX HÉROS DE LA RÉSISTANCE FUSILLÉS DANS LA PRISON DE TULLE" Discours de Pierre PRANCHERE, 2 AVRIL 2015

119170-maquis-correze-1-bwf4lty1nxgw.jpg

HOMMAGE DE PIERRE PRANCHÈRE AUX SIX HÉROS DE LA RÉSISTANCE FUSILLÉS DANS LA PRISON DE TULLE, 2 AVRIL 2015

Pierre Pranchère, résistant au COPA et aux FTP, cofondateur du Mémorial Corrézien de la Résistance de la Déportation et des Martyrs, cofondateur et secrétaire général du Collectif Maquis de Corrèze, député honoraire,

M. Bernard Combes, maire de Tulle,

M. Yves Juin, maire-adjoint délégué aux commémorations,

M. Paul Mons, président du Mémorial Corrézien de la Résistance, de la Déportation et des Martyrs, fils de supplicié du 9 juin 1944, vice-président du Comité des Martyrs de Tulle, membre de l’Association Nationale des Familles de Fusillés et Massacrés de la Résistance Française,

Mesdames, Messieurs,

J’adresse mes remerciements à la municipalité organisatrice de cette cérémonie ainsi qu’aux enseignants et aux enfants des écoles présents à nos côtés.

Comme l’année dernière, j’ai le grand honneur de rendre hommage à nos six héros.

Le nécessaire travail de mémoire exige de se souvenir et de faire découvrir aux jeunes générations ce moment de l’histoire de notre pays à partir des évènements avérés, afin que cette phrase, prêtée à Winston Churchill « un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre », ne trouve jamais l’occasion de se vérifier. Dans la période de 1943-début 1944, la mise en œuvre de la mission fondamentale fixée par le général de Gaulle ainsi formulée « la libération nationale ne peut être séparée de l’insurrection nationale » inquiétait sérieusement l’occupant. En janvier 1944, suite à une exigence d’Hitler, Pétain et son gouvernement installèrent le MAINTIEN DE L’ORDRE. Joseph Darnand qui prêta serment à Hitler en prit la tête. Darnand prononça un infâme discours, le 1er février 1944, à Treignac, dont voici quelques extraits :

« On dit que je suis un officier des Waffen SS, c’est vrai et je m’en glorifie. J’ai accepté le secrétariat au Maintien de l’Ordre en France parce qu’il est nécessaire de remettre de l’ordre en France. Mais je veux faire vite car mon ambition est d’aller combattre sur le front de l’Est avec les glorieuses troupes allemandes…. J’ai choisi la Corrèze comme théâtre d’opérations massives contre le maquis immédiatement après la Haute-Savoie…On m’affirme aussi que la population est solidaire du maquis. Eh bien je veux la mater ! Vous n’hésiterez pas à mettre le feu aux fermes… dans les circonstances actuelles il est nécessaire que le sang français coule, et il coulera !

Le Maintien de l’Ordre de Darnand était au diapason de la Gestapo, des SS et des occupants allemands. L’armée du crime englobait aussi la sinistre bande Bonny-Lafont dite la « gestapo française ». Elle arriva à Tulle autour du 12 mars. Aussitôt les truands sadiques, pilleurs et égorgeurs qui la composaient semèrent la terreur. Ce sont ces malfrats que la Gestapo utilisa dans le véritable crime de guerre qui se déroula le 2 avril à 16 heures dans la cour de la prison de Tulle.

Dans la même période les dénonciateurs rattachés à la milice répondirent à l’appel de Darnand. Je possède copie d’une lettre de dénonciation de mon détachement FTP Rechossière sur laquelle figure le nom de Pranchère au Grolier de St. Merd-de-Lapleau. Au total quinze résistants et leurs familles étaient voués au massacre sans un postier patriote qui la confisqua.

Permettez-moi de saluer la mémoire d’un résistant légendaire, décédé le 30 décembre 2014, Robert Chambeiron, ultime représentant de la fondation du CNR, le 27 mai 1943. Le président de la République lui rendit un hommage national dans la cour des Invalides, il souligna, je cite «  qu’il était resté fidèle, tout au long de sa longue vie, au programme du Conseil National de la Résistance ». Ce programme  les Jours Heureux dont les principes fondamentaux sont toujours d’une brûlante actualité.

Le 30 janvier dernier, à l’initiative du Collectif Maquis de Corrèze, mon ami Jean-Pierre Combe, président délégué et moi-même, avons prolongé en Corrèze cet hommage au cours d’une cérémonie réussie.

En cette année 2015, 70ème anniversaire de la victoire totale des peuples sur le nazisme, la résurgence du nazisme à croix gammée déferle en Europe, gardons plus que jamais à l’esprit la mise en garde de Berthod Brecht « le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde ».

En ce 71ème anniversaire du sacrifice suprême de nos six héros fusillés auquel nous associons tous les résistants, les déportés et les martyrs que nous avons unis en Corrèze dans le Mémorial Corrézien de la Résistance, de la Déportation et des Martyrs, rappelons encore une fois leurs noms :

Pierre Borely, responsable du NAP (noyautage administration publique) à la poste centrale de Tulle, il contribua efficacement à la réussite de la libération des résistants prisonniers de la prison, le 2 mars 1944. Il fournit avec précision la façon de couper les relations téléphoniques sans alerter l’occupant et les forces du Maintien de l’Ordre. Son fils arrêté, le 9 juin, déporté ne revint pas.

Henri Bourg, travailleur à la MAT, habitant Chamboulive, participait à l’organisation des maquis dans le secteur Seilhac-Treignac.

Raymond Faro, chef départemental de l’Armée Secrète (AS), fut arrêté pour ses activités pendant cette période cruciale pour la Résistance.

Jean Fredon était responsable départemental du Parti communiste clandestin. Je l’ai connu puisque en 1943 et début 1944 il assurait les liaisons du secteur dans notre ferme à St. Merd-de-Lapleau.

André Lagrafeuille, FTP, était responsable du travail parmi la paysannerie (CDAP) et apporta une contribution décisive à l’existence des maquis et à la Résistance. Son frère Michel, très jeune FTP, présent à notre précédente cérémonie nous a quittés. Je lui ai rendu hommage le 26 juillet 2014 au Lonzac.

Martial Raphel, matelot, tireur au fusil mitrailleur, épuisa ses dix chargeurs à l’embuscade de Cornil avant d’être fait prisonnier.

Gloire éternelle à tous les héros et martyrs qui sacrifièrent leur vie pour que renaisse la Patrie.

 - FIN -

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags