Elus & Maires

Nucléaire: Chevènement se "réjouit" que Hollande "n'ait pas cédé à la démagogie"

Dépêche AFP, mercredi 9 novembre 2011, 11h36.

Nucléaire: Chevènement se

Jean-Pierre Chevènement, candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC) à la présidentielle, s'est félicité mercredi de la position de François Hollande sur un maintien du nucléaire, estimant que le responsable socialiste avait ainsi résisté à la "démagogie" et "à la mode". 

"Je me réjouis que François Hollande n'ait pas cédé à la démagogie de ceux qui lancent des ultimatums", a déclaré l'ancien ministre en allusion à EELV, à l'occasion d'une visite dans le Val-d'Oise, à Frepillon, dans une entreprise d'outillage, son premier déplacement depuis l'annonce samedi de sa candidature à l'Elysée en 2012. 

"On ne va pas interrompre un chantier comme Flamanville, sur lequel on a déjà investi des milliards (...) Il ne faut pas céder à la mode, qui fait qu'on peut faire beaucoup de bêtises", a-t-il ajouté. De "nombreux emplois" sont en jeu. 

Interrogé lundi soir sur la question du nucléaire, le candidat PS à la présidentielle, favorable à une diminution de la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% d'ici 2025, s'est engagé à préserver la construction de l'EPR (réacteur de troisième génération) à Flamanville (Manche). 

Ces propos intervenaient au lendemain d'un ultimatum d'Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie Les Verts à l'Elysée, assurant qu'il n'y aurait pas d'accord politique entre le PS et EELV "si François Hollande refuse d'arrêter le chantier de Flamanville. 

"La filière nucléaire, c'est 500 milliards d'euros depuis 50 ans. Est-ce que tout cela va partir en fumée?", s'est interrogé Jean-Pierre Chevènement, invitant à "défendre le tissu industriel français". 

"La période est très difficile pour nous. M. Fillon n'a pas eu tort de dire que le temps de la prépondérance européenne était derrière nous. Si on veut se battre, il ne faut pas gâcher nos atouts", a-t-il ajouté, en indiquant qu'il visiterait la semaine prochaine une usine du groupe nucléaire Areva, à Chalon (Saône-et-Loire), pour soutenir la filière.

Source:

http://www.chevenement.fr/

Partager

Mot clés : nucléaire - CHEVENEMENT - energie

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags