Dossiers

De la réélection possible de Nicolas SARKOZY… les chiffres parlent !

44000-sarokozy-07.03.jpg

[Photo : ©AFP / Lionel Bonaventure - Nicolas Sarkozy sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, le 6 mars 2012 à Paris]

- Note de la Rédaction de Politique-actu -

Deux chercheurs de la société ELECTIONSCOPE réalisent des calculs originaux sans relation avec les instituts de sondages. Leur mode de calcul n’est pas sans intérêt qui utilisent deux variables: l'évolution de la popularité du président et du chômage sur un an.

Ce mode de calcul a déjà donné des résultats très intéressants : "Bruno Jérôme et Véronique Jérôme-Speziari ont prédit avec succès le résultat des trois dernières élections présidentielles françaises (et américaines)".

D’emblée, on peut concéder aux chercheurs qu’ils notent avec justesse une contradiction dans les sondages dont on nous abreuve : le total des voix de gauche au 1er tour est inférieur de 13,5 points par rapport au total des voix de droite. Or, au second tour, c’est François Hollande – par quel miracle ? – qui  devance de 14,5 points Nicolas Sarkozy. La bascule est en l’état inexplicable.

Par leur calcul, ils donnent Nicolas Sarkozy gagnant au 2ème tour avec 50,3% des votes, « une tendance qui devrait se confirmer si le chômage ne remonte pas d'ici mai, » expliquent-ils à L'Expansion : 

«Si le chiffre du chômage était remonté au-dessus de 9,6%, Hollande aurait pu l'emporter, expliquent les deux chercheurs. Mais l'Insee a annoncé un taux de 9,4% le 1er mars. Quoi qu'il advienne, le score sera serré: un 57-43 en faveur de la gauche est totalement exclu.» 

"Autrement dit, les chercheurs excluent complètement les prévisions des différents instituts de sondages, qui donnent depuis début mars Nicolas Sarkozy entre 41 et 44% au second tour, contre 56% à 59% pour François Hollande. Sur un an, selon les derniers chiffres disponibles, le taux de chômage a légèrement augmenté (de 9,2% à 9,4% en métropole) et la popularité de Nicolas Sarkozy est montée de 2 points, selon l'Ifop."

Christine Fauvelle-Aymar, maître de conférence en économie à l'université de Tours, explique : « Ce genre de modèle s’appuie sur un postulat de base, comme nous vous l'expliquions en février 2011: l’élection présidentielle serait essentiellement, «un référendum sur la gestion du parti sortant», dans lequel la situation économique jouerait un grand rôle (comme le reflétait le slogan «It’s the economy, stupid! » –« C'est l'économie qui compte, idiot! »– de la campagne Clinton aux Etats-Unis en 1992).

Une seule conclusion prudente : La campagne présidentielle 2012 est bien loin d'être terminée. Son issue loin d'être assurée pour un candidat même persuadé de son avance ... illusoire !

***

Baromètre ElectionScope des sondages d’intentions de vote (Premier tour) Rapport de force Gauche-Droite (lato sensu)

null

La droite lato sensu a 13,5 points d’avance sur la gauche au premier tour mais se rapproche de son trend de long terme. En dépit des sondages mirobolants de second tour, selon les principes de l’arithmétique électorale, les 43,25% des voix de gauche au premier tour ne peuvent suffire à F. Hollande pour l’emporter. Rappelons que sous la Vème Rébublique, jamais la gauche n’a gagné avec moins de 49% des voix au premier tour. Il lui faudrait donc bénéficier des voix du centre au second tour. Ceci pose clairement la question des contours de son éventuelle future majorité alors même qu’il durcit sa campagne du côté gauche de l’électorat. Le grand écart serat-il longtemps tenable?

Baromètre ElectionScope des sondages d’intentions de vote (Second tour) Rapport de force Gauche-Droite

null

Accusant un retard moyen de 13,5 points au premier tour dans les sondages, ces derniers attribuent en moyenne 14,5 points d’avance à la gauche et à F. Hollande au second tour avec 57,25% des voix. C’est plus que les scores de Charles De Gaulle en 1965 et de F. Mitterrand en 1988. Sauf à considérer que N. Sarkozy souffrirait d’un déficit d’image personnelle rédibitoire, l’absence totale de cohérence électorale entre le premier et le second tour rappelle qu’il est difficile de mesurer la révélation des préférences du second tour avant que le premier tour n’ait eu lieu. Pour l’heure, nous sommes dans le concours de beauté de Keynes et l’effet de Halo à la Thorndike, ce qui favorise F. Hollande dans les sondages. Voire même dans une spirale du silence à la Noelle-Neumann où, peut-être, certains électeurs ont pour l’instant le Sarkozysme “honteux”. Ces effets cumulés ont déjoué les sondages lors du référendum de 2005, et ont contribué en 2007 à annoncer que F. Bayrou serait mieux placé que S. Royal pour battre N. Sarkozy au second tour, alors même qu’il n’était pas qualifiable.

VISITER LE SITE OFFICIEL d'ELECTIONSCOPE

http://www.electionscope.fr/?/Derniere-vague/Presidentielle-2012-barometre-ElectionScope-des-sondages-d-intentions-de-vote-2007-2012-Tour

Partager

Derniers commentaires

Anne-Marie : Législatives: La Comédie dont la France aura a souffrir ! Totalement d'accord avec l'analyse de Jean-Luc Pujo! Anne-Marie * 2022 - « la…
sur «Jean-Luc Mélenchon n'a aucune chance de devenir premier ministre»

Nathalie : ECHEC GENERAL d'Emmanuel MACRON. Sidérant. Les Français ignorent tout de notre situation ! Comme le dit JLpujo... * Echecs diplomatiques a…
sur #BurkinaFaso : qui est derrière le coup d'État ? Excellent Thomas Dietrich ! 26 janvier 2022

Nathalie : ENFIN ! Ca bouge à BEZIERS en décembre 2021 ! * Béziers : le petit Jésus, dans le hall de la mairie, "c’est contraire à la loi"…
sur #BEZIERS : « Il faut démonter la crèche chrétienne installée dans le temple de la République ! » Intervention de Jean-Luc Pujo (Penser la France) - Béziers – 2014 - 2021

Anne-Marie : #Macron : une diplomatie adolescente ? comme l'écrit JLPujo. Macron a réussi a fâcher la #France avec presque le monde entier : Avec #Poutine…
sur Entretien Macron-Poutine: situation dans le Donbass et crise migratoire à l'ordre du jour

Paul De Florant : 17 octobre 1961 : rétablir la Vérité. Relire l'article exceptionnel de Bernard Lugan que je poste en commentaire. Pourquoi ce pays que l'on…
sur "Souvenons-nous du 17 octobre !" Par Jean Daniel (ATTENTION Exceptionnel !)

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - ANGLETERRE - Armée française - ARTS & CULTURE - ASIE - asselineau - BANQUE MONDIALE - BAYROU - bayrou - BRESIL - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHEVENEMENT - CHINE - CHINE - Christianisme - CNR - Communisme - COVID19 - CUBA - Défense - Demographie - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Emmanuel MACRON - Energie - Environnement - Eric ZEMMOUR - ESPAGNE - EURO - Européenne 2019 - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François ASSELINEAU - Francophonie - francophonie & Langue française - Gaullisme - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - HOLLANDE François - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - JAPON - Jean-Luc MELENCHON - Judaisme - JUPPE - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - LEPEN - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MACRON - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Marine LEPEN - MEDIAS - MELENCHON - MER - MUSIQUE - Nations d'Europe - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - PECRESSE - Penser la France - POLICE & Sécurité - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - Relations Internationales - Religion - RELIGION - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - SARKOZY - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Union européenne - USA - USA - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - Valérie PECRESSE - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - ZEMMOUR

Tags