Dossiers

"The Gatekeepers" - Service Israélien (Le Shin Bet) - 1H35

163833-gate.jpg

Six anciens directeurs des services de renseignements israéliens témoignent dans The Gatekeepers, diffusé sur Arte le 5 mars. Le documentaire montre une politique israélienne nationaliste, sécuritaire et paranoïaque, ce que la presse locale n'a guère apprécié.

Sorti en juillet 2012, le documentaire de Dror Moreh Shomrei Hasaf (diffusé à l'étranger sous le titre anglais The Gatekeepers) a d'abord été accueilli dans une indifférence relative. Indifférence relative car, si l'on excepte les pages cinéma des grands titres nationaux, l'écrasante majorité des réactions politiques et éditoriales ont été publiées dans le quotidien libéral et de centre gauche Ha'Aretz. Cette indifférence relative n'a été que peu démentie après l'octroi du Cinema for Peace Award à Berlin le 9 février et après la nomination du documentaire à l'oscar 2013 du meilleur documentaire. 

Il faut dire que, de la vision de ce long "interrogatoire" de six anciens directeurs du Shabak [Service général de sécurité ou Shin Bet] par le réalisateur Dror Moreh, il ressort que les choix politiques et stratégiques opérés depuis 1967 par tous les gouvernements israéliens (à l'exception de celui dirigé pendant deux ans par Yitzhak Rabin) participent d'une vision du monde trop nationaliste, sécuritaire et paranoïaque. Les conclusions que tirent ces six anciens "durs" du renseignement intérieur israélien convergent toutes : Israël a négocié trop peu, trop tard et de manière trop procédurale par rapport à la hauteur des enjeux : la paix par la sécurité mais aussi par la réconciliation. La poursuite de l'occupation des territoires palestiniens non seulement corrompt et déshumanise la société juive israélienne, mais elle menace de destruction l'Etat hébreu. Cette vision pessimiste n'étant partagée que par la presse de gauche et de centre gauche, il n'est pas étonnant que les seules réactions dans la presse de droite et d'ultradroite aient oscillé entre l'indifférence contrainte et l'hostilité totale. 

Il est donc tout naturel que l'essentiel des commentaires -- positifs de surcroît -- aient été publiés dans Ha'Aretz. Dans un éditorial titré : "On liquide et on pleure" [allusion à On tire et on pleure, documentaire de David Benchetrit, 2000], Allouf Ben, chroniqueur politique, écrit que The Gatekeepers n'est pas un film de gauche de plus. Non, c'est un film très israélien. C'est un film réalisé par des Israéliens, pour des Israéliens et sur les Israéliens. Le documentaire de Dror Moreh est l'histoire officieuse du Shabak depuis 1967, racontée de la bouche même de six de ses anciens directeurs. Il s'agit ici de la version du conflit israélo-palestinien fournie par le Shabak. C'est aussi l'histoire vue et écrite par une 'ancienne élite' qui n'en peut plus de cette guerre éternelle."

[Merci à Jean-Marc et au service Action de PLF]

- Documentaire exceptionnel - 

Partager

Derniers commentaires

Nathalie : Revolution d'OCTOBRE 1917 Madame, Nous vous signalons deux manifestations qui devraient répondre à votre attente … justifiée. Samedi 21…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Anne-Marie : VENTE D'ASLTOM à GENERAL ELECTRIC... LE SCANDALE URGENT - A VOIR ! LUNDI 25 septembre 2017 ! Sur LCP 20h30 ! Guerre fantôme : la vente…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Victoria S. : Bonjour, En tant qu'étudiante en Master Recherche - Histoire, une conférence sur ce sujet m'aider grandement dans mon sujet d'étude. La seule…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Nathalie : La sous-préfète de SAINT MARTIN ... En Marche ... toujours plus loin... http://breizatao.com/2017/09/10/saint-martin-la-sous-prefete/…
sur Ce que l'on sait sur Irma: dégâts, bilans et trajectoire

Nathalie : SAINT-MARTIN – Appel aux secours de la population. Les témoignages qui nous parviennent concordent : violences, pillages, plus de morts…
sur Ce que l'on sait sur Irma: dégâts, bilans et trajectoire

Tags