Débats

VOTE FN = Vote antipatriotique ! ou "De la signification antipatriotique du vote FN" – par Georges Gastaud - philosophe, syndicaliste et militant communiste

118334-ump-pen-fn.png

TITRE ORIGINAL : "De la signification antipatriotique du vote FN" – par Georges Gastaud ….

JRCF antifa

Vote FN : Beaucoup d’électeurs issus du monde ouvrier ont, hélas, voté pour le « rassemblement bleu marine » ce 22 mars. Certains d’entre eux, hélas, sont depuis longtemps gagnés par la haine de l’autre, de l’ouvrier étranger, du chômeur prétendument « assisté », du fonctionnaire « planqué », du syndicaliste « rouge »… Ainsi va la crise systémique du capitalisme qui, chômage et précarité de masse aidant, tend à opposer entre eux des hommes que tout devrait unir.
Cependant le phénomène nouveau et très inquiétant, c’est que nombre de travailleurs qui ne sont pas (encore ?) spécialement racistes, croient sincèrement émettre un vote patriotique, voire un vote de classe « antisystème » en soutenant le FN.
Les dirigeants de l’UMP et du PS qui, meutes de journalistes branchées à l’appui, font doctement la leçon aux électeurs ouvriers du FN, sont alors fort mal placés pour poser au « défenseur de la démocratie » : comment en effet les dirigeants du Parti Maastrichtien Unique (PS, UDI, UMP) qui désossent la France, son industrie, sa langue, ses services publics, ses acquis sociaux, pour installer l’U.E. atlantique du capital seraient-ils qualifiés pour décerner des brevets « républicains », eux qui obtempèrent aux moindres commandes du MEDEF, de Bruxelles ou de Washington visant à aligner notre pays sur le contre-modèle anglo-saxon ?

UN VOTE FN OBJECTIVEMENT AUSSI ANTINATIONAL QU’ANTIOUVRIER

ruffin FN pauvres actionnaires

C’est en de tout autres termes que les militants franchement communistes du PRCF, qui s’opposent depuis toujours à Maastricht, au MEDEF, à l’OTAN, au tout-anglais impérial et au Pacte transatlantique en gestation, s’adressent aux électeurs ouvriers tentés par le FN : nous leur disons seulement, que sans le vouloir et en toute bonne foi, en votant FN, ils votent contre leur classe et contre leur pays.
Contre votre classe car celle-ci ne peut peser socialement que lorsqu’elle s’unit dans la lutte FACE A LA CLASSE CAPITALISTE plus arrogante que jamais. Or le FN passe son temps à opposer les travailleurs selon leur origine et leur religion, à fustiger les grévistes et la CGT, à vomir les communistes – qui, grâce au Front populaire et aux luttes antifascistes de la Résistance, ont apporté au peuple français la Sécu, les retraites par répartition, le Code du travail, les statuts publics, les conventions salariales collectives, la nationalisation d’EDF et de Renault…
Contre la France également. D’abord en effet, il est faux que le FN veuille sortir notre pays de l’euro et de l’UE. Sortir de l’UE, il n’en est pas question sur le site national du FN. Quant à la sortie de l’euro revendiquée par le FN en fonction du public auquel il s’adresse, elle relève de la pub mensongère : sur son site, le FN ne parle en effet que de « sortie concertée de la zone euro » ; en clair, une France « bleue marine » ne sortirait de l’euro que si les 18 pays membres de l’euro-zone, RFA en tête, décidaient à l’unanimité de revenir aux monnaies nationales ! Comme on dit, « c’est pas demain la veille » donc, que la France sortirait de la funeste monnaie unique, donc qu’elle se dégagerait des diktats de Bruxelles, de Berlin et de leurs complices du CAC-40, qu’elle romprait avec l’euro-austérité à perpète et qu’elle stopperait les privatisations et les délocalisations permises par le Traité de Maastricht (selon lequel « l’UE est une économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée »). DANS LE CADRE DE L’U.E. ET DE L’EURO, LES PROMESSES DE NATIONALISATION, DE « PROTECTIONNISME INTELLIGENT » et de « REINDUSTRIALISATION » prodiguées par Marine Le Pen sont du PIPEAU, exactement comme le sont les promesses d’ « Europe sociale » que dispensent, avec de moins en moins d’écoute, le PS et ses flancs-gardes de la fausse « gauche radicale ».

LA VERITABLE ATTITUDE DE L’UM’ PEN SUR L’EUROPE, OU l’EURO COMME « MONNAIE d’ECHANGE » POLITIQUE

UMP PEN FN

En réalité, si le FN parvient au pouvoir, il lui faudra pour cela les voix de l’UMP : et cela posera à l’avenir de moins en moins de problèmes puisque Sarkozy RECYCLE SYSTEMATIQUEMENT LES ANTIVALEURS du FN, que l’électorat UMP se reporte de plus en plus sur « Marine », que les ANTIVALEURS autoritaires, xénophobes, anticommunistes, anti-laïques, inégalitaires et anti-solidaires du fascisme à l’ancienne et de l’ultralibéralisme « moderne » servent d’ores et déjà de ciment à l’U.M.’  Pen en formation sur nombres de thèmes sociétaux ou électoraux. En réalité, la dénonciation rhétorique de l’euro par le FN n’est qu’une monnaie d’échange entre l’UMP et le FN. Il y a gros à parier que si Marine Le Pen accèdait au second tour de la présidentielle, elle mettrait une sourdine à sa rhétorique euro-critique de manière à amadouer Bruxelles et à obtenir le soutien ouvert de l’oligarchie capitaliste dans sa marche vers l’Elysée. Toute cette ultra-réaction sarko-lepéniste aurait tôt fait de converger sur le thème de la « reprise en main » ; sourdine sur l’ « opposition » du FN à l’euro, à l’OTAN et au Traité transatlantique, mais feu à volonté des « bleus marines » et autres Ciotti contre les travailleurs immigrés, les syndicalistes de classe, les intellectuels progressistes et les prétendus « privilèges » de la fonction publique : bref, ABANDON RAPIDE de la thématique pseudo-républicaine du FN et entente de ce dernier avec le MEDEF et avec l’UMP, au détriment de la classe ouvrière, des communistes… et de l’indépendance nationale !

LE F.N. COMPLICE DU TOUT-ANGLAIS IMPERIAL

Pour mieux s’en convaincre, il suffit d’observer l’attitude du FN sur les questions linguistiques. Superficiellement, le FN semble  opposé à la scandaleuse politique d’arrachage linguistique que l’UE, le MEDEF et leurs amis « bobos »  font subir à la langue française au profit du tout-globish. Mais dans les faits, le FN se garde de heurter le puissant groupe de pression des angliciseurs du MEDEF, de Bruxelles et de l’UMPS. Pire, au moment des européennes, on a vu Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen s’afficher en Belgique avec le fascisant Vlaams Belang, ex-Vlaams Blok, qui persécute les francophones en Flandre et qui rêve de rattacher Lille et Dunkerque à une future Flandre indépendante… Et la première intervention de Marion Maréchal nous voilà ? Le Pen, à la tribune du Parlement, aura été pour demander que les maigres crédits alloués à l’Education nationale pour faire cours en arabe à quelques centaines d’enfants primo-arrivants soient réaffectés… non pas pour renforcer l’enseignement si mal loti du français, mais pour habituer les petits Français à l’anglais dès leur plus jeune âge. En réalité, de la langue française, « langue de la République » et ciment de la Francophonie internationale, le FN s’en contrefiche…

« P.M.U. »ET U.M.’PEN, DEUX MANIERES DE METTRE LE POINT FINAL À L’HISTOIRE DE FRANCE…

La seule chose qui arriverait sans doute, si Marine Le Pen devenait chef de l’Etat, c’est qu’aussitôt, les heurts intercommunautaires éclateraient opportunément dans le pays (et s’ils n’éclataient pas « spontanément », qui doute qu’on les susciterait un petit peu en sous-main ?) ; ce serait aussitôt le choc… frontal entre la jeunesse antifasciste et l’appareil d’Etat déjà en voie de fascisation (tant les lois « sécuritaires » liberticides se succèdent de Sarkozy à Valls). La France des Lumières, de 1789, de 36 et de 45 donnerait au monde le spectacle déshonorant de sa fascisation et de ses guerres civiles et interreligieuses larvées : ce serait de fait la mort et le discrédit mondial de l’héritage humaniste issu de l’Edit de Nantes (qui mit fin aux guerres de religion), de la laïcité républicaine à la Jaurès, du droit de grève dans les services publics……

ET D’ENTERRER LE CNR ET LA RÉVOLUTION FRANÇAISE !

Bref, la France et sa classe travailleuse ont raison de retirer leur soutien aux partis maastrichtiens qui dissimulent l’euro-dissolution de la France et de ses acquis derrière un discours pseudo-républicain. Mais la tentation vertigineuse de s’abandonner aux héritiers de Versailles, de Vichy et de l’OAS pour redresser le pays n’est qu’une autre forme de suicide républicain : il s’agirait alors de remplacer la mort lente de l’UMPS par la mort violente et déshonorante de l’UM’ Pen : quelle aubaine pour l’oligarchie mondiale qui, 25 ans après la contre-révolution anticommuniste à Moscou, pourrait danser sur le cadavre de la Révolution française et du CNR reniés et salis par les descendants des Sans Culottes !

PRIORITÉ AUX LUTTES ! SORTIR DE L’U.E. ATLANTIQUE PAR LA PORTE À GAUCHE !

PRCF affiche départementales UE valls

Décidément, l’extrême droite n’est que la droite extrêmement et le rôle plus particulièrement dévolu au F.N. est, comme dans les années 1930, de brandir de mensongers slogans « sociaux » et « patriotiques » pour détourner le vote populaire et l’arrimer à la classe capitaliste alors que se dessinent des situations socialement explosives. Dans ces conditions, plus une voix ouvrière, patriotique ou républicaine pour le pseudo-Front national ! Sans cesser de combattre Valls-MEDEF, privilégions les luttes sociales et les manifs anti-austérité du 9 avril ; avec le PRCF et les Assises du communisme, construisons les 9 et 30 mai prochain de larges actions unitaires pour que la France se retire, en s’inspirant des principes progressistes du CNR, du broyeur de l’UE atlantique !

Georges Gastaud

Georges Gastaud, philosophe, syndicaliste et militant communiste et antifasciste est le secrétaire national du PRCF.

SOURCE:

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/de-la-signification-antipatriotique-du-vote-fn-par-georges-gastaud/

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags