Débats

Présidentielle 2017 : "Le coup de force final de l'oligarchie européenne ..." RPS-FIER

161706-rfs-fier-logo.jpg

Le coup de force final de l'oligarchie européenne...Certains parlent d'un coup d'état!

Emmanuel Macron est un pur produit du système médiatico-financier (cf la liste " insoutenable" de ses soutiens). L'omniprésence télévisuelle, journalistique du produit candidat a bien fonctionné...Rappelons-nous les paroles du PDG de TF1 Patrick Le Lay. "... pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible.... Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible". Disponible pour des ovnis politiques tels que le candidat Macron. Sans oublier le rôle habituel de l'épouvantail du Front national qui a été mis en place à cet effet, il y a une trentaine d'années. Avec ces deux marionnettes, le système se joue à merveille de la démocratie.

Le choix du Louvre et de l'hymne à la joie (avant la Marseillaise) pour l'arrivée du nouveau président illustrent bien ce retour à l'ancien régime et la soumission à l'oligarchie européenne qui l'a porté jusqu'à l'esplanade. Macron s'inscrit à son tour dans le déni de démocratie et dans la forfaiture des élus qui ont violé notre refus de la Constitution de l'Union européenne.

Une victoire avec 66% des exprimés. Certes, mais avec 4 millions de votes blancs et nuls, 12 millions d'abstentions...et avec un chiffre que l'on ne donne jamais, les 9 millions de personnes en âge de voter mais non inscrites sur les listes électorales, le score de Macron est ramené à 36,4% des Français en âge de voter.

Sans oublier tous les votes par défaut : combien de citoyens ont voté Macron par défaut pour faire barrage à Le Pen? Combien de citoyens ont voté Le Pen par défaut pour faire barrage à Macron ?

 Macron a été élu avec environ 16% des Français ( IPSOS)

 Conclusion : Une victoire arrachée mais mince et fragile à l'horizon des législatives. 

Le système avait besoin d'un homme jeune, nouveau et acquis à la cause européiste pour faire passer toutes les contre-réformes exigées par la Commission européenne. Son élection a déjà bien rassuré les banques et l'oligarchie. Junker s'est même empressé de rappeler que les Français avaient trop de dépenses d'état et dicte déjà au prochain gouvernement de nouvelles suppressions de services publics...Les prochaines contre-réformes seront à la hauteur des promesses électorales, parfaitement antisociales et annoncées sans complexe : achever la casse du Code du travail, en finir avec le système de Sécurité sociale, réviser le système des retraites, du SMIC...déréguler le fonctionnement des professions libérales... Nouvelles dispositions drastiques  pour les collectivités territoriales et les citoyens avec la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires dont 70 000 postes dans la fonction territoriale, réduction des dépenses de fonctionnement de 10 milliards€ et exonération de la taxe d'habitation pour affaiblir les communes dans l'optique de leur disparition...Poursuite des lois Notre et Maptam avec la fonte des départements dans les métropoles pour accentuer la fédéralisation.

Pour appliquer ce programme, même par ordonnances, Macron  pourra-t-il disposer d'une  majorité parlementaire? La bataille des législatives prend déjà des allures de 3ème tour social et, au vu du programme anti social, elle constitue un enjeu majeur. C'est ce que le RPS-FIERS a toujours prévu : donner aux élections législatives toute leur dimension politique et démocratique. D'une part la proximité des candidats réduit l'effet du système médiatique et d'autre part c'est bien l'Assemblée des députés qui doit constituer un contre pouvoir fort face à la volonté présidentielle. 

A l'heure de la reconstruction des partis, les citoyens du NON à 2005, les citoyens attachés à la souveraineté de leur pays, comme à celle des autres pays de l'UE, les citoyens attachés aux valeurs et au programme du CNR doivent élire suffisamment de députés pour constituer au Parlement une force politique plurielle fondée sur la Souveraineté des peuples afin qu'ils puissent s'affranchir du piège de l'oligarchie de Bruxelles.

L'Union européenne "en marche" forcée, la monnaie unique qui empêche les Etats de mener toute politique et consacre donc leur paralysie, les errances de la BCE, la mise en concurrence généralisée aux dépens des services publics et des citoyens, l'ubérisation de la société, les inégalités et la paupérisation grandissantes mettent en danger la vie des peuples et tuent tout sentiment européen...

Cette UE qui est sommée d'augmenter le budget de ses armées...la dissuasion nucléaire française prise en main par Bruxelles et Berlin, les armées de l'OTAN sillonnant déjà les pays aux confins de la Russie, cette "Europe-là" n'inspire plus grand monde sinon le système oligarchique lui-même, européen et étatsunien.

Décidément l'Europe sociale n'arrivera jamais ! Au contraire, l'aspiration du système à un grand espace euro-germanique aux ordres des USA met en péril cette prétendue Europe de la paix.

L'auto-détermination des peuples et  la souveraineté des Nations doivent guider nos choix aux législatives. Il y va de la démocratie, du bonheur des peuples et de la paix. Ces élections législatives doivent servir l'intérêt des Français et bien au-delà l'intérêt des autres peuples.   

Le RPS-FIERS 

www.rassemblement-du-peuple-souverain.com

Partager

Derniers commentaires

Nathalie : Revolution d'OCTOBRE 1917 Madame, Nous vous signalons deux manifestations qui devraient répondre à votre attente … justifiée. Samedi 21…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Anne-Marie : VENTE D'ASLTOM à GENERAL ELECTRIC... LE SCANDALE URGENT - A VOIR ! LUNDI 25 septembre 2017 ! Sur LCP 20h30 ! Guerre fantôme : la vente…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Victoria S. : Bonjour, En tant qu'étudiante en Master Recherche - Histoire, une conférence sur ce sujet m'aider grandement dans mon sujet d'étude. La seule…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Nathalie : La sous-préfète de SAINT MARTIN ... En Marche ... toujours plus loin... http://breizatao.com/2017/09/10/saint-martin-la-sous-prefete/…
sur Ce que l'on sait sur Irma: dégâts, bilans et trajectoire

Nathalie : SAINT-MARTIN – Appel aux secours de la population. Les témoignages qui nous parviennent concordent : violences, pillages, plus de morts…
sur Ce que l'on sait sur Irma: dégâts, bilans et trajectoire

Tags