Débats

"LETTRE d'Information - Août 2019" (Pour une Constituante & André Bellon)

173332-bellon-lettreinformation.jpg

__

Chère amie, cher ami,

L’ambiance politique, à quelques semaines de la fin de l’été, n’incite pas à l’optimisme. La France se parcellise tandis que l’Union européenne ressemble de plus en plus à une fuite en avant uniquement fondée sur le libéralisme économique. Les inégalités de toutes sortes augmentent suscitant l'exacerbation des tensions sociales. La volonté du gouvernement de ne répondre que par la violence policière n’est pas faite pour retrouver un climat serein appuyé par les principes républicains.

Pourtant, il est possible de réaffirmer ces principes. C’est à quoi nous participons.

Le 21 septembre, rassemblons-nous pour la République et la défense des services publics

Rassemblons-nous le 21 septembre

Lire l'article en ligne

Le 21 septembre, réaffirmer la République et la défense des services publics

Il y a 227 ans, le 21 septembre 1792, la monarchie était abolie en France. Cet évènement mettait en lumière, pour la première fois dans ce pays, le rôle politique du suffrage universel et la souveraineté populaire. 
Plus de deux siècles plus tard, cet enjeu redevient fondamental. Certes, nous sommes officiellement en démocratie. Certes, la Constitution affirme que « la souveraineté nationale appartient au peuple ». Mais, au fil des années, les citoyens sont de moins en moins représentés. La (...)


Lire l'article en ligne

Dans l’incertitude quant à l’avenir, Macron ne cherche qu’à imposer encore plus au grand galop, grâce à des institutions fort peu démocratiques et à des responsables sans esprit critique, une politique refusée par une majorité de Français.

Fonctionnaires loyaux ?

Un mot : Fonctionnaire 
Pour Emmanuel Macron, certains hauts fonctionnaires, réticents à sa politique, empêcheraient la mise en œuvre des réformes gouvernementales. Durant la campagne présidentielle de mai 2017, il avait déjà évoqué la nécessité de remplacer des têtes dans l’administration. Depuis le printemps 2019, il passe à l’acte : la valse des titulaires dans tous les secteurs s’accompagne de menaces sur l’Ecole nationale d’administration que le président a voulu un temps supprimer (pour la remplacer (...)


Lire l'article en ligne

Modernisation et SNCF

Un mot : Modernisation 

Qui veut noyer son chien ferme les guichets !!! Il faut reconnaitre à Guillaume Pepy, président de la SNCF, une grande constance pour justifier la privatisation future de son entreprise. 
Seules les grandes lignes semblent devoir subsister et même sur celles-ci, les parcours OuiGo ressemblent plus à des bétaillères qu’à des transports respectueux des voyageurs. Et qu’importe si la lutte contre les fractures territoriales et la protection de l’environnement, dont le (...)


Lire l'article en ligne

Sacré De Rugy !

On ne peut qu’être ravi devant le déferlement de critiques à l’encontre de François de Rugy. Son goût de parvenu pour les réceptions somptueuses et les palais de la République, sa propension aux dépenses excessives, étaient en effet peu compatibles avec la rigueur qu’il manifestait vis-à-vis des autres pour la moindre dépense. 
On s’étonnera néanmoins du temps qu’il a fallu à tous ceux qui ont bénéficié de ses agapes pour s’en étonner. On s’étonnera surtout de la carrière fulgurante d’un parjure. Car enfin De (...)


Lire l'article en ligne

Tout a été fait pour que notre Histoire soit oubliée ou méprisée. La rappeler est donc un enjeu.

Des peuples, de leur existence, de leur capacité de résister à l’oppression

La question du peuple est au cœur de très nombreux débats. Certains nient tout simplement son existence. D’autres lui donnent des définitions plus ou moins fantaisistes. Comme il n’y pas de Constituante sans peuple, nous publions ci-dessous un article de l’historienne Florence Gauthier, professeur à l’Université Paris 7-Denis Diderot, sur cette question. Il ne s’agit là que d’un premier apport qui sera suivi prochainement par d’autres. 
*** 
Qu’est-ce qu’un peuple ? Le produit d’une histoire, celle de (...)


Lire l'article en ligne

4 août 1789 : abolition des privilèges

Il n’est pas nécessaire d’un long article pour appeler à célébrer la nuit du 4 août. Ce petit billet suffira pour appeler à la mémoire. 
Rappeler l’abolition des privilèges qui eut lieu au cours de cette nuit de1789 est, en effet, un geste de salut public 
Parce que les privilèges sont de retour ; 
Parce que notre Histoire n’est plus enseignée et qu’il nous appartient de nous la réapproprier ; 
Parce que le devoir de mémoire dont on nous abreuve doit cesser de n’être que repentance. Il y eut aussi des (...)


Lire l'article en ligne

Certes, des défis nouveaux imposent une mobilisation particulière, par exemple la question climatique. Encore faut-il qu’ils ne soient pas traités hors de tout pouvoir des citoyens.

On a les icônes qu’on mérite !

La visite de Greta Thunberg à l’assemblée nationale en dit plus sur l’état du Parlement que sur le réchauffement climatique. 
Nous vivons un moment historique formidable. On ne doute pas de l’importance du défi climatique pour la nation et au-delà pour l’humanité. Mais c’est alors qu’intervient la petite bergère, personnage traditionnel des contes de fées, mélange de Cendrillon et de Bernadette Soubirou, qui rassemble au Palais Bourbon les députés de tous bords. Fallait-il cela pour éveiller la conscience (...)


Lire l'article en ligne

Rappelons donc que tout découle du peuple qui est le vrai souverain. Il s’agit de sortir des incantations et de revivifier les vrais principes humanistes et républicains.

ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE

Considérant la République et la démocratie en danger depuis le 29 mai 2005, et nos élus de moins en moins légitimes, l’Association Pour Une Constituante réclame l’élection d’une Assemblée constituante élue au suffrage universel pour changer les institutions et la règle du jeu politique actuellement au service d’une monarchie déguisée.
L’association, animée par ses cercles locaux, propose de rassembler les citoyens pour imposer cet objectif et collecter leurs cahiers de doléances. Elle proposera des modalités de désignation des constituants pour recréer une réelle légitimité populaire et démocratique.
Nombreux sont ceux qui veulent restaurer les services publics créés par le CNR, l’éducation, la santé, les retraites, l’environnement...
Certains souhaitent changer profondément le mode de désignation des parlementaires ; d’autres souhaitent instaurer un droit au référendum d’initiative populaire. 
Tous souhaitent rappeler que le peuple seul est souverain.

https://www.pouruneconstituante.fr

Partager

Derniers commentaires

patbel33 : La déforestation... Sujet plus que brulant, puisque l'arbre, la forêt est le consommateur de ce fameux CO2 que tout le monde utilise pour nous…
sur Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet

Anne-Marie : Vincent LAMBERT : Notre faillite philosophique et spirituelle est totale. JLPujo - 3 juillet 2019. "Vincent LAMBERT a témoigné d'un non-abandon,…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Nathalie : Affaire Vincent Lambert : la Cour de cassation sommée de mettre fin à la cacophonie - 28 juin 2019 - Attente d'une Cour de Cassation aux aboies.…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Benjamine : STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI ! SIGNEZ LA PETITION...…
sur "PMA, GPA : La controverse juridique" Aude MIRKOVIC – Critique de JLuc Pujo – 21 octobre 2014

Benjamine : Bombardement de Bouaké : Trois ministres français échappent à des poursuites ... ETONNANT ? Non ?…
sur « BOUAKE, un crime » - Entretien avec Maître BALAN - Côte d'Ivoire (Juin 2013)

Tags