Débats

#Legislatives2022 - Bilan : "Plus que jamais la lutte de classe contre le capital !" Parti Révolutionnaire Communiste (PRC)

182388-prc-logo-1.jpg

__

21/06/2022 

« Gifle », « claque », « défaite humiliante », « désaveu cinglant »... La presse française n'avait pas de mots assez forts, lundi matin, pour qualifier le revers subi au second tour des législatives par le camp du président Emmanuel Macron ,

"Seisme" peut-on encore lire à la une des « Echos ».

En effet, sur les 48 589 606 inscrits, 20 747 470 : 42,70% se sont exprimés ce dimanche, 4 électeurs 10 ! Le fait marquant de ce 2éme tour des élections législatives est comme au 1er tour l’abstention, prés de 54% ! 26 125 084 et 1 716 806 blancs et nuls: 3,53%.

En Seine-Saint-Denis 61% d’abstention, dans ce département, un des plus pauvres de France et elle dépasse 70% dans certaines communes, un électeur sur quatre seulement est allé voter.

Un pourcentage que l’on retrouve également dans les territoires d'outre-mer qui enregistrent la participation la plus faible. L'abstention dépasse les 70% en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

Cette abstention massive concerne en premier lieu les travailleurs et les jeunes (3 sur 4 se sont abstenus). ils savent que ces élections ne peuvent apporter aucun changement à leur situation.

Ils ont ainsi voulu manifester leur opposition à Emmanuel Macron et son gouvernement. C’est un désaveu complet qui frappe la majorité présidentielle, un rejet de la politique de Macron au service du capital.

Si globalement les résultats montrent un recul important des partis qui soutiennent Macron, celui des Républicains l'est tout autant, tandis que progressent de manière significative le Rassemblement National:

*Ensemble ! (Majorité présidentielle) 8 002 419 : 16,47 des inscrits ; 245 députés.
*Nouvelle union populaire écologique et sociale 6 556 198: 13,49 des inscrits; 131 députés.

*Rassemblement National 3 589 465 : 7,39% des inscrits ; 89 députés.

*Les Républicains 1 447 838 : 2,98% des inscrits ; 61 députés.

Si Macron se retrouve confronté au défi de gouverner avec une assise politique historiquement faible à l’Assemblée nationale, n’ayant obtenu qu’une majorité très relative, il lui manque au moins 44 élus, les moyens existent pour gouverner le pays, tout en continuant à réformer pour appliquer la feuille de route du MEDEF avec des combinaisons politiciennes et institutionnelles pour les intérêts des multinationales et de leurs serviteurs.

*Ensemble (Majorité présidentielle), les Républicains, le RN, sont tous au service du capital. Marine le Pen pour le RN déclare : "Nous incarnerons une opposition ferme, c'est-à-dire sans connivence, mais une opposition responsable, c'est-à-dire respectueuse des institutions et toujours constructive". Christian Jacob pour LR promet une opposition « déterminée mais responsable »… « Nous serons une opposition utile au pays ». Les Républicains sont en position de négocier avec Macron pour voter les mesures anti-sociales commanditées par le MEDEF et si le RN est en embuscade et se présente comme porteur du mécontentement profond d'une partie de la population, ce qui explique largement son succès, il n'en reste pas moins toujours une issue de secours possible pour la politique du capital.

*La NUPES qui progresse mais moins qu'elle l'espérait, promet de changer mais refuse de s’attaquer au capital. Tous les partis qui la composent s'inscrivent dans la logique du capitalisme. « Nous avons discuté des questions écologiques, salariales... pour essayer de faire avancer le pays. Je ne sais pas ce qu'il (Macron) en retiendra », a ainsi souligné Olivier Faure (PS). La NUPES tente de faire croire que cela se jouera au parlement ! Ils ne veulent pas lutter contre le capitalisme, remettre en cause la propriété privée des moyens de production… ce n’est pas leur orientation, ils sont pour la gestion du système capitaliste … Clémentine Autain (NUPES) a ainsi interpellé Aurore Bergé (Ensemble) pour savoir si « Macron gouvernera en s'appuyant sur la droite ou bien sur nous ?» Elle trouve donc envisageable de jouer les forces d'appoint pour Macron.

C’est une nouvelle tentative de détourner de la lutte de classe les travailleurs salariés, le peuple, qui n'en peuvent plus des conséquences de la politique du capital.

On connait la feuille de route de Macron, elle confirme bien qu'il est au service des patrons. C'est le Medef (Mouvement des Entreprises de France) et les organisations patronales qui ont fixé la feuille de route du quinquennat : un ensemble de mesures pour liquider les conquêtes sociales, privatiser les services publics, faire baisser le prix de la force de travail et augmenter les profits capitalistes.

Macron a annoncé les mesures qu’il allait prendre pour le prochain quinquennat : nouvelles attaques contre les salaires, les retraites, contre la Sécurité Sociale, l’assurance chômage, la santé, le RSA, l’éducation, le secteur public, les libertés… Il veut renforcer l’Europe capitaliste, mettre en place une « défense Européenne intégrée », pour aller faire la guerre partout, pour les intérêts des impérialistes.

Les propositions de saupoudrage sur le pouvoir d’achat ne changeront rien aux difficultés du quotidien de la population tout comme l’instauration d’un Conseil National de la Refondation.

Toutes ces tractations élyséennes n’apporteront pas les vraies solutions sur les salaires et les pensions, sur l'emploi, la santé etc... L'intérêt des salariés n'est pas dans la gestion du capital, il est dans la lutte contre ceux qui veulent les exploiter encore plus.

Il va falloir lutter de plus en plus fort pour faire reculer Macron et le capital. Notre parti développe une lutte politique conséquente contre lui. La seule force qui empêchera l’aggravation de la politique actuelle c’est celle des travailleurs et du peuple. Nous leur disons qu’ils peuvent compter sur nous, nous sommes là, contre la politique de Macron et du capital.

Au lendemain de ces élections plus que jamais, la lutte économique et sociale, la lutte politique contre le capital seront décisives. Tous ensemble nous constituons la seule force qui vaincra le capital et tous ceux qui sont à son service.

L'intérêt du peuple n'est pas dans la gestion du capital, il est dans la lutte contre ceux qui veulent l’exploiter encore plus. Il est urgent de renforcer la construction du rapport de forces par la grève et les manifestations. Le monde du travail, la jeunesse, les chômeurs, les retraités doivent riposter sur le terrain des mobilisations dans la rue, dans les entreprises contre la politique du gouvernement.

Dans ces élections là ou nous avons eu des candidats, notre parti progresse. Cela indique l’existence dans le pays d’un courant qui veut lutter pour que ça change. Le Parti révolutionnaire Communistes est le parti de celles et ceux qui veulent un changement de politique et de société Pas de compromis possible avec le capital. Plus que jamais, la lutte économique et sociale, la lutte politique contre le capital est décisive.

Venez rejoindre ce combat.

SOURCE:

https://www.sitecommunistes.org/index.php/elections/legislatives/1919-plus-que-jamais-la-lutte-de-classe-contre-le-capital

Partager

Derniers commentaires

Nathalie : Cher Monsieur, libre à vous de ne pas partager les conclusions de M. Cotta. Mais vous manquez d'arguments. Dans le désordre actuel, M. Cotta…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Gourmel Michel : Après le 2d tour des législatives : les COMMENTAIRES de Jacques Cotta On a connu Jacques Cotta en meilleure forme ; l’utilisation de petits…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA (VIDEOS)

Cousin-Jacques : Nous n'avons plus d'Institution ni la Constitution Française de 1958 depuis le decret Valls 2016-1675 du 5 décembre 2016. En faisant le parallèle…
sur "REVOLUDROIT" : Repenser la POLITIQUE (Autour de Valérie Bugault)

Anne-Marie : Législatives: La Comédie dont la France aura a souffrir ! Totalement d'accord avec l'analyse de Jean-Luc Pujo! Anne-Marie * 2022 - « la…
sur «Jean-Luc Mélenchon n'a aucune chance de devenir premier ministre»

Nathalie : ECHEC GENERAL d'Emmanuel MACRON. Sidérant. Les Français ignorent tout de notre situation ! Comme le dit JLpujo... * Echecs diplomatiques a…
sur #BurkinaFaso : qui est derrière le coup d'État ? Excellent Thomas Dietrich ! 26 janvier 2022

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - Alain JUPPE - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - André Bellon - ANGLETERRE - Anne-Cécile Robert - Annie Lacroix-Riz - Armée française - ASIE - BANQUE MONDIALE - BRESIL - Bruno Le Maire - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHINE - CHINE - Christian Perronne - Christianisme - Clément Beaune - CNR - Communisme - COVID - COVID19 - CUBA - CULTURE - Défense - Demographie - Didier Raoult - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - Edouard Philippe - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Elisabeth BORNE - Emmanuel Macron - Emmanuel MACRON - Energie - Environnement - Eric ZEMMOUR - Eric Zemmour - ESPAGNE - Etienne Tarride - EURO - Européenne 2019 - Fabien Roussel - Fadi Kassem - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François Asselineau - François ASSELINEAU - François Bayrou - François Hollande - François Ruffin - Francophonie - francophonie & Langue française - Gabriel Attal - Gaullisme - Georges Gastaud - Gérald Darmanin - Gérard Larcher - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - Jacques Cotta - JAPON - Jean Castex - Jean-Luc Melenchon - Jean-Luc Pujo - Jean-Luc Pujo - Jean-Pierre Chevenement - Jean-Pierre Raffarin - Judaisme - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - Léon Landini - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Manuel Bompard - Marine LEPEN - Marine LEPEN - Marlène Schiappa - MEDIAS - MER - Michel Houellebecq - Michel Onfray - MUSIQUE - Nathalie Arthaud - Nations d'Europe - Nicolas Dupont-Aignan - Nicolas Sarkozy - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - Penser la France - POLICE & Sécurité - Pour une Constituante - PRC - PRCF - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - RéinfoCovid 2022 - Relations Internationales - RELIGION - Roland Hureaux - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Ukraine - Union européenne - USA - USA - Valérie Bugault - Valérie PECRESSE - Valérie Pecresse - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - Yaël Braun-Pivet

Tags