Débats

Elections présidentielles : « Pour une France Indépendante et une République Sociale !»

35784-marianne-2bg.jpg

Déclaration commune du Comité Républicain des Gaullistes de Gauche (Gilles Bachelier),

des Clubs Penser la France (Jean-Luc Pujo) et

du Pôle de Renaissance Communiste en France (Léon Landini, Jean-Pierre Hemmen).

***

CHANGEONS RADICALEMENT LA DONNE ! 

1er Novembre 2011

Alors que notre pays s’enfonce dans une crise économique, politique et morale qui frise la décomposition pure et simple, les partis européistes dominants n’apportent que des solutions régressives :

- le « président » sortant entend bien poursuivre et aggraver la politique qu’il a mise en œuvre avec l’UMP : destruction des services publics et des acquis sociaux issus de 1945, délocalisation massive des emplois industriels, effondrement du nombre de pêcheurs et d’agriculteurs, dévastation de l’Education nationale, substitution à la défense nationale (désormais absente de nos frontières !) d’une armée supplétive de l’OTAN multipliant les guerres néo-coloniales, alignement de notre diplomatie sur celle des Etats-Unis, dissolution rapide de notre pays et de sa souveraineté dans le bain d’acide de l’Union européenne pilotée par l’Allemagne et par les marchés financiers, attaques incessantes contre la laïcité, les libertés démocratiques, alignement sur les thèmes et les campagnes racistes de l’extrême droite, discrédit généralisé de la France à l’étranger, et –cerise noire sur le gâteau-, politique linguistique scandaleuse visant à substituer l’anglais des affaires à la langue française dans tous les domaines de la vie publique ;

- le Parti « socialiste » ne propose que des changements à la marge sur cette politique. En réalité, les Aubry et autres Hollande, Valls, etc. sont foncièrement d’accord pour la casse des retraites, la privatisation de l’économie mise en œuvre sous Jospin, la démolition du statut des enseignants et des fonctionnaires, la mise en place d’un « gouvernement fédéral » qui décidera de tout à l’échelle européenne ; quant à la « dé-mondialisation » d’A. Montebourg, elle n’est qu’un leurre : le protectionnisme « européen » ne nous défendra en rien contre les délocalisations en Europe et en réalité, il facilitera même la mise en place de l’Europe fédérale voulue par les marchés financiers pour « sauver l’euro » ; malheureusement, malgré certains accents républicains et patriotiques, la candidature de Mélenchon ne se détache pas de celle du PS : lui aussi veut avant tout sauver, non pas la France et la République, mais l’euro et l’intégration européenne.

Cette politique unique, où l’alternance cache mal la toute-puissance de l’UMPS sur le pays, fait le jeu du Front « national » et de ses campagnes xénophobes, indignes de la France républicaine. Dans la réalité, Marine Le Pen ne veut d’ailleurs pas sortir de l’UE et de l’euro puisqu’elle se déclare pour la « sortie concertée de l’euro », ce qui signifie qu’elle ne fera rien contre la monnaie unique sans le feu vert de Berlin : qui en sera surpris ?

C’est pourquoi, sans donner de consigne de vote, les trois associations signataires de cet appel, appellent les citoyens à se rassembler sur les idées fortes suivantes, qui sont potentiellement majoritaires dans le pays comme l’a montré le vote du 29 mai 2005 contre la constitution supranationale et néolibérale :

- oui il faut sortir la France de l’U.E. et de la monnaie unique qui strangule notre pays et tous les peuples d’Europe ;  il ne s’agit pas d’isoler la France mais de susciter dans toute l’Europe la sympathie des travailleurs et des couches moyennes qui partout, rejettent de plus en plus la prétendue « construction européenne », émanation du grand capital mondialisé et financiarisé ; et il faut construire de nouveaux traités internationaux, analogues à l’ALBA qui, en Amérique latine, permet aux peuples de coopérer entre eux sans tomber dans le piège de la « concurrence libre et non faussée » voulue par Washington ;

- oui il faut refuser de payer la prétendue dette que les gouvernements successifs ont accumulée en s’agenouillant devant les banques et les marchés financiers ;

- oui, il faut reconstituer le secteur public industriel de manière à réindustrialiser notre pays !

- oui il faut reconstruire la France sur la base des principes plus actuels que jamais du CNR : indépendance nationale, coopération internationale, antifascisme et antiracisme, progrès social, place centrale du monde du travail dans la nation, laïcité, force du secteur public, aide aux petites et moyennes entreprises…

- oui il faut reconstituer la France qui n’a actuellement plus de constitution tant celle de 1958 a été détricotée, tant les vraies décisions s’orchestrent à Francfort et à Bruxelles avec la complicité du « conseil constitutionnel », tant il est nécessaire que notre peuple, secouant la tutelle de ses fausses élites, reprenne son destin en main par lui-même comme il le fit notamment en 1789 et en 1945.

Et pour cela, il faut affronter le grand capital financier dont la crise récurrente détruit le lien social dans le monde entier en produisant d’énormes dangers de guerres, de conflits communautaires et de dérives antidémocratiques.

C’est pourquoi nous invitons les citoyens épris d’indépendance nationale, de progrès social, de démocratie et d’amitié entre les peuples à s’emparer de cet appel, ouvert à tous les républicains qui voudront s’y joindre, et à le faire largement connaître dans tous les milieux sociaux.

SIGNER L'APPEL:

penserlafrance@yahoo.fr

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : La France pleure les Kurdes après avoir trahi tous le monde dans la région… Bravo ! Comme le rappelle ce soir Jean-Luc Pujo - note…
sur La ministre française des Armées demande l'arrêt de l'opération militaire turque en Syrie

JLP : Toujours excellente analyse de Donald TRUMP. L'Etat profond américain est dans la constance... contre ce mauvais choix des élites américaines…
sur Trump: «Aller au Moyen-Orient, c’est la pire décision» que les USA aient jamais prise

JLP : Pensée pour Antoine SFEIR. Un homme exceptionnel qui nous manque, tant humainement qu'intellectuellement... pour mieux comprendre notre monde. Il y…
sur « Hommage à M. Antoine SFEIR » La Rédaction de Politique-Actu.com

Paul De Florant : TEXTE de Salvador ALLENDE - "Une Ôde au Combat !" Immense leçon. : Seguramente ésta será la última oportunidad en que pueda dirigirme a ustedes.…
sur 11 septembre : "Ultimo Discurso de Salvador Allende" 1973 -

patbel33 : La déforestation... Sujet plus que brulant, puisque l'arbre, la forêt est le consommateur de ce fameux CO2 que tout le monde utilise pour nous…
sur Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet

Tags