Débats

Chanson française : Francis CABREL lance un Appel pour la Chanson française ! BRAVO !

142900-cabrel-1.jpg

Francis Cabrel défend la langue française et interpelle les Français qui chantent en anglais

Francis Cabrel lance un appel aux parlementaires à propos des quotas sur les radios. Le chanteur défend la langue française et se désole que les artistes chantent de plus en plus en anglais : « Trop d'entre nous se sont découragés ».

Le 24 mai prochain, le Sénat examinera en deuxième lecture le projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, qui reverra les quotas de chansons francophones à la radio à la baisse, de 40 à 35%. En septembre dernier, les radios privées et indépendantes s'étaient même mises en grève. Inquiet, Francis Cabrel lance aujourd'hui un appel aux parlementaires, comme le rapporte La Dépêche. « Il est primordial de réserver un espace de diffusion à la production des artistes français. Trop d'entre nous se sont découragés et ont choisi la langue anglaise dans l'espoir d'accrocher une chance supplémentaire d'être programmés par les radios » assurent-ils, pointant sans aucun doute du doigt Marina Kaye, The Do ou Jain.

Baisse de diffusion de titres en français

L'interprète de "Je l'aime à mourir", qui a séduit plus de 300 000 fans avec son dernier album "In Extremis", se bat en se basant sur sa propre expérience. « J'ai la chance d'écouter des dizaines de jeunes artistes par an, je peux affirmer qu'une bonne partie d'entre-eux aurait leur place dans le paysage musical et quotidien des auditeurs » assure-t-il, accompagné dans sa démarche par Richard Seff, auteur-compositeur qui a co-écrit de nombreux tubes comme "Les démons de minuit" ou "Macumba". Pour eux, « si ce projet de loi apporte de véritables avancées », ils souhaitent mettre en garde le Sénat sur deux points.

Les quotas d'abord. « On conforte l'émergence de nouveaux talents en obligeant les radios à atteindre ces quotas en diffusant plus d'artistes. Et, dans le même temps, les radios pourront sur dérogation abaisser de 5 % ce quota de diffusion française sans que l'on dise pourquoi et dans quelle condition » déplore Richard Seff, avec l'envie également de venir en aide au spectacle amateur.

Source : chartsinfrance.net, le dimanche 22 mai 2016

Possibilité de mettre un commentaire à cet article sur :http://www.chartsinfrance.net/Francis-Cabrel/news-101763.html

Francis Cabrel lance un appel pour sauver la chanson française

Suite au projet de loi sur les créations artistiques françaises, l'interprète de Petite Marie lance un appel pour que les artistes français défendent davantage leur langue maternelle.

Le 24 mai prochain, le Sénat examinera en deuxième lecture le projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine. À cette occasion,Francis Cabrel lance un appel aux parlementaires pour "conforter" la chanson française, révèle La Dépêche ce lundi 16 mai. L'artiste de 62 ans, qui s'inquiète de la place actuelle occupée par les créations musicales en langue française, souhaiterait leur voir accorder un espace de diffusion privilégié. « Trop d'entre nous se sont découragés et ont choisi la langue anglaise dans l'espoir d'accrocher une chance supplémentaire d'être programmés par les radios », a déclaré le chanteur.

C'est pourquoi il invite les sociétés de radios à « un consensus qui aurait le patriotisme comme porte- étendard ».

Pointées du doigt par l'interprète de Petite Marie, les radios et leur ligne éditoriale ne diffuseraient pas assez de nouveaux artistes français, selon lui. En conséquence, Francis Cabrel et son producteur, le toulousain Richard Steff, remettent en cause l'efficacité du quota de diffusion de chansons en langue française sur les radios, limité à 40 %. « On conforte l'émergence de nouveaux talents en obligeant les radios à atteindre ces quotas en diffusant plus d'artistes. Et, dans le même temps, s'étonne Richard Seff, les radios pourront sur dérogation abaisser de 5 % ce quota de diffusion française sans que l'on dise pourquoi et dans quelle condition. »

Bien décidé à aller jusqu'au bout dans son combat, Francis Cabrel va jusqu'à proposer un amendement, qu'il qualifie de "crucial" et qui « imposerait aux radios des heures de diffusions décentes pour les artistes  qui soutiennent la langue française, à savoir "matin, après-midi, et début de soirée".

Source : musique.orange.fr, le mardi 17 mai 2016

Possibilité de mettre un commentaire à cet article sur : http://musique.orange.fr/news/francis-cabrel-lance-un-appel-pour-sauver-la-chanson-francaise-CNT000000oJhv2.html

Chanson française : Francis Cabrel lance un appel au patriotisme

À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, Francis Cabrel lance un appel aux parlementaires pour «conforter» la chanson française.

« Il est primordial de réserver un espace de diffusion à la production des artistes français. Trop d'entre nous se sont découragés et ont choisi la langue anglaise dans l'espoir d'accrocher une chance supplémentaire d'être programmés par les radios» affirme Francis Cabrel. À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, le chanteur donne de la voix, pour convier les sociétés de radios à «un consensus qui aurait le patriotisme comme porte- étendard ». Pour lui « il serait bienvenu par les temps qui courent » de soutenir davantage les créations en langue française.

L'auteur-interprète de Petite Marie assure encore : « J'ai la chance d'écouter des dizaines de jeunes artistes par an, je peux affirmer qu'une bonne partie d'entre-eux aurait leur place dans le paysage musical et quotidien des auditeurs ». Mais, malheureusement, toutes les radios ne l'entendent pas forcément de la même oreille.

C'est pourquoi avec Richard Seff, auteur-compositeur et producteur toulousain qui l'a découvert, a collaboré avec lui et a écrit de très nombreux tubes (C'est ma prière, Les Démons de minuit, Macumba…) il souhaite mettre en garde contre les éventuelles fausses notes que le projet de loi laisse craindre.

Deux points qui inquiètent

Car «si ce projet de loi apporte de véritables avancées», se réjouissent les deux artistes, deux points les inquiètent cependant. Le premier est relatif aux quotas de diffusion de chansons en langue française auxquels sont soumises les radios (40 % de titres français sur l'ensemble de la diffusion).

« On conforte l'émergence de nouveaux talents en obligeant les radios à atteindre ces quotas en diffusant plus d'artistes », puisque, en effet, dans le projet de loi pas plus de 50 % de ces quotas ne pourront être réalisés par les mêmes titres. « Et, dans le même temps, s'étonne Richard Seff, les radios pourront sur dérogation abaisser de 5 % ce quota de diffusion française sans que l'on dise pourquoi et dans quelle condition ».

Avec Francis Cabrel, il déplore tout autant « d'aider le spectacle amateur. Un producteur de spectacles pourrait faire appel à des non-professionnels qui ne seraient pas payés ».

« Faire travailler des gens gratuitement, mais c'est impensable ! On n'imagine pas cela dans une entreprise de maçonnerie ! C'est de l'exploitation et de plus, cet amendement contribuerait à précariser un peu plus les professionnels qui se verraient ainsi moins sollicités ».

Très déterminé, Francis Cabrel invite les parlementaires à aller encore plus loin dans ce dossier. Il propose un amendement, qu'il qualifie de crucial et qui imposerait aux radios des heures de diffusions décentes (NDLR : pour les artistes français), matin, après-midi, et début de soirée ».

Et de conclure sa demande d'un cinglant : « Musicalement vôtre ».


Une spécificité culturelle

« Cette loi affirme la spécificité de la culture et c'est ce pour quoi elle requiert devant vous la protection du législateur » avait souligné le 21 mars dernier Audrey Azoulay, la ministre de la Culture, en inaugurant le retour du texte à l'Assemblée nationale.

Et d'ajouter : « Le théâtre, le livre, le cinéma, le patrimoine, l'archéologie, la chanson, toutes ces expressions du génie humain doivent être soustraites aux seules lois du marché et du laisser-faire. Ce ne sont pas des commodités, ni des marchandises ».

Guillaume Atchouel

Source : ladepeche.fr​, le lundi 16 mai 2016

Possibilité de mettre un commentaire à cet article sur : http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/16/2345307-chanson-francaise-francis-cabrel-lance-un-appel-au-patriotisme.html

Véronique Sanson critique Marina Kaye :

Il n'y a pas que Yann Moix qui peine à comprendre la démarche de Marina Kaye. La jeune chanteuse née à Marseille, numéro un des ventes cet été avec "Homeless", est aujourd'hui confrontée aux commentaires de Véronique Sanson. 

Véronique Sanson poursuit sa tournée des "Années américaines", entamée il y a plusieurs mois et dont le terme est programmé à Roanne le 18 décembre. Un spectacle qui met en lumière plus encore que trois disques publiés entre 1973 et 1978 : un moment charnière dans la vie et la carrière de la chanteuse partie vivre outre-Atlantique juste après sa rupture avec Michel Berger. « C'est une période synonyme de mon départ brutal de la France » a confié Véronique Sanson aux Inrocks. « Ces années-là semblent avoir particulièrement touché les gens » a-t-elle par ailleurs renchéri, avant de replonger dans cette période durant laquelle ont été écrits plusieurs titres incontournables de son répertoire comme "Le maudit", "Alia Souza" et "Vancouver".

« C'est incompréhensible que The Voice ne s'appelle pas La Voix »

Loin de son pays natal, Véronique Sanson a vécu à son rythme « la décennie bénie du siècle dernier ». « Dans tous les domaines, au niveau social, au niveau musical, il y avait une véritable émulation, une volonté de liberté et d'insouciance » a-t-elle déclaré, expliquant avoir été séduite par « une approche de la musique vraiment moins coincée qu'en France » : « J'ai très vite voulu me démarquer du yéyé qui régnait en France et qui n'était quasiment constitué que de reprises de chansons archiconnues aux États-Unis, ça me faisait chier quoi. On a donc voulu écrire nos mondes, avec nos mots et en français, j'insiste là-dessus ». Véronique Sanson en a par ailleurs profité pour évoquer son incompréhension face à certains artistes français qui n'écrivent pas dans leur langue, « tout comme c'est incompréhensible que "The Voice" ne s'appelle pas "La Voix" comme au Québec » a-t-elle souligné.

« Certains veulent élargir leur marché à des fins commerciales »

Une remarque qui s'applique notamment à Marina Kaye, cette jeune artiste classée numéro un des ventes cet été avec sa chanson "Homeless", et dont le premier album "Fearless", intégralement écrit dans la langue de Shakespeare, compte déjà plus de 115 000 fans. Véronique Sanson s'est effectivement souvenue avoir enregistré il y a peu une émission avec cette « charmante » artiste. « Je ne comprends pas qu'on veuille chanter en anglais quand on vient de Marseille » a-t-elle dit à son sujet, précisant qu'elle comprenait très bien en revanche que « certaines personnes veuillent élargir leur marché à des fins plus commerciales ». « Mais ils pourraient se bouger un peu plus. Il faut aussi avouer que l'anglais est quand même une langue beaucoup plus simple à manier, il n'y a que des voyelles alors que le français est plein de subtilités, il faut savoir le faire sonner » a-t-elle finalement conclu, bousculant la jeune génération. Ce qui n'a pas empêché l'interprète de "Rien que de l'eau" de faire l'éloge de Christine and the Queens, qui chante pourtant dans les deux langues mais de manière «très subtile ».

« Faire des disques, c'est chiant ! »

Véronique Sanson a terminé cet entretien en évoquant ses projets, notamment l'écriture d'un nouvel album qui semble prendre beaucoup plus de temps que prévu. Il faut dire que la phase de création n'est pas ce que l'artiste préfère dans son métier. « Faire des disques, c'est chiant. C'est long, je n'aime pas le studio. "Amoureuse", je l'ai fait en une semaine, emballé, pesé. Ça, ça me plait. On avait huit pistes. À présent on en a 300. On chante 100 000 fois la même phrase et on vous demande : "C'est mieux comme ça ou comme ça ?". Ça ne m'intéresse pas » a-t-elle expliqué. Le dernier opus de Véronique Sanson, "Plusieurs lunes", est sorti il y a maintenant cinq ans et s'est écoulé à 50 000 exemplaires.

Jonathan HAMARD

Source : chartsinfrance.net, le jeudi 5 novembre 2015

Possibilité de mettre un commentaire à cet article sur :http://www.chartsinfrance.net/Veronique-Sanson/news-99582.html

.

Théorie de tout perdre, encore : les quotas de chansons en français !

Une baisse significative des quotas de chansons en français est en préparation dans les projets du Gouvernement.

D’ores et déjà, dans ce sens, un amendement a été voté par nos députés, dans la nuit du lundi au mardi 22 mars 2016. 

Les acteurs francophones de la filière musicale - et en    premier lieu, la SACEM - sont très mécontents des futures mesures qui pourraient entrer en vigueur. Ils s'apprêtent donc à essayer de faire modifier la loi avant qu’elle ne soit définitivement votée dans le courant du mois de mai 2016, et l’affaire n'est visiblement pas gagnée, hélas.

Point positif : - parmi les mesures votées dans   l’amendement, une consiste à dire que si plus de la moitié des diffusions de chansons francophones est concentrée sur dix titres, les diffusions supplémentaires de ces titres ne seront pas prises en compte dans les quotas imposés.

Autre point positif : - un malus sera appliqué si les diffusions n'interviennent pas à des heures d'écoute significative, cette proposition adoptée a été émise par le député PS, Hervé Féron.

Point négatif : - à ce mécanisme dissuasif, le gouvernement a fait ajouter un système incitatif qui donnera le pouvoir au CSA d’abaisser de 5% les quotas de diffusion de chansons francophones à la radio pour les stations qui prendront des engagements en matière de diversité musicale.

Autre point négatif : - est aussi prévu, sur initiative du gouvernement, un quota allégé fixé à 15% de  nouvelles productions francophones ou de nouveaux talents francophones pour les radios spécialisées dans la découverte musicale. 

Annie Genevard (Les Républicains), dont le groupe a refusé de prendre part au vote sur l’amendement, a estimé qu’il traduisait un « mouvement d’assouplissement du quota », et qu’il allait à l’encontre « des grands principes fondateurs qui ont permis de protéger l’expression française ».

Faisons savoir à la Ministre de la Culture, Mme Audrey Azoulay que nous voulons que la chanson EN français soit majoritaire sur toutes les radios qui perçoivent des subventions publiques, majoritaire à raison d’au moins 60% des chansons diffusées.

Adresse postale : 3 rue de Valois - 75033 Paris  Cedex 01

Tél. : 01 40 15 80 00

Touiteur @AAzoulay et @MinistereCC

Formulaire de contact en ligne :http://www.culturecommunication.gouv.fr/Nous-contacter?service=1

Et, bien sûr, félicitons Francis Cabrel pour son action pour la chanson francophone :

Francis Cabrel - Sony Music Enternainment France 52/54 rue de Châteaudun - 75342 Paris Cedex 09

SOURCE: 

http://www.francophonie-avenir.com/fr/Info-breves/170-Francis-Cabrel-defend-la-langue-francaise-et-interpelle-les-Francais-qui-chantent-en-anglais
[Merci à Agnes OBJOIS]

Partager

Derniers commentaires

Anne-Marie : #Macron : une diplomatie adolescente ? comme l'écrit JLPujo. Macron a réussi a fâcher la #France avec presque le monde entier : Avec #Poutine…
sur Entretien Macron-Poutine: situation dans le Donbass et crise migratoire à l'ordre du jour

Paul De Florant : 17 octobre 1961 : rétablir la Vérité. Relire l'article exceptionnel de Bernard Lugan que je poste en commentaire. Pourquoi ce pays que l'on…
sur "Souvenons-nous du 17 octobre !" Par Jean Daniel (ATTENTION Exceptionnel !)

Cincinnatus : Les esclaves sous controle #OTAN se rebiffent ? Tu peux toujours danser …le Bigouden ! Pauvre #LeDrian ! Pauvre #Macron ! Pauvre #France !…
sur Sous-marins australiens: «Après la rupture du “contrat du siècle”, ce que nous devons faire sans attendre»

Avis-de-deces.com : Jean-Paul Belmondo sait mélanger les genres en tournant "Pierrot le fou" de Godard ou encore "La Sirène du Mississipi" de François Truffaut.…
sur « Jean-Paul #Belmondo, une figure française ! » (Penser la France)

Anne-Marie : Encore du nouveau sur le 11 septembre ... en 2021 ! "FBI desclasifica nuevos documentos sobre atentados del 11S" Implication de l'Arabie-Saoudite…
sur « Les conséquences politiques des attentats fabriqués du 11 septembre 2001 » par Jean-Luc Pujo, président des Clubs « Penser la France »

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - ANGLETERRE - Armée française - ARTS & CULTURE - ASIE - BANQUE MONDIALE - BAYROU - BRESIL - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHEVENEMENT - CHINE - CHINE - Christianisme - CNR - Communisme - CUBA - Défense - Demographie - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Energie - Environnement - ESPAGNE - EURO - Européenne 2019 - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - Francophonie - francophonie & Langue française - Gaullisme - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - HOLLANDE François - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - JAPON - Judaisme - JUPPE - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - LEPEN - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MACRON - MACRON - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - MEDIAS - MELENCHON - MER - MUSIQUE - Nations d'Europe - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - Penser la France - POLICE & Sécurité - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - Relations Internationales - Religion - RELIGION - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - SARKOZY - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Union européenne - USA - USA - VENEZUELA - VENEZUELA

Tags