Débats

« BÉZIERS : Le 19 mars 1962 et M. Hélie de SAINT MARC » (Penser la France)

117494-helie-de-saint-marc-1.jpg

- communiqué national des Clubs « Penser la France » -

Le Lundi 16 mars 2015

En instrumentalisant la figure élevée du résistant Hélie de Saint Marc, le Maire de Béziers a sali sa mémoire et rabaissé la noblesse de son engagement.

Résistant français, qui connu la Gestapo et Buchenwald, M. Hélie de Saint Marc a été un grand patriote, engagé au service de la France en Indochine, à Suez et en Algérie.

Comme beaucoup de militaires de sa génération, il a vécu l’abandon de l’Algérie et la trahison faite aux populations, comme un déchirement intime. On peut comprendre ces Hommes.

La rencontre avec le Général Challe et l’immense drame algérien le conduisit à accompagner le 21 avril 1961 à 13h30, l’élan d’un groupe de militaires fidèles à l’Algérie française.

Ce choix complexe appartient à ces Hommes dont certains incarnaient une Idée élevée de la France.

La mémoire de ces Hommes au destin tragique mérite beaucoup plus que l’actuelle polémique irréelle, animée par un élu local polémiste et ridicule.

*

Nous avons déjà tout dit de la date du 19 mars 1962(1). Elle ne permet pas à elle seule de rendre compte de la réalité de la fin de la Guerre d’Algérie.

Mais rien ne pourra être fait sans rechercher une vérité partagée en liaison étroite avec tous ceux qui restent attachés à cette date, notamment les membres de la puissante FNACA.

Le drame de la guerre d’Algérie mérite mieux qu’une instrumentalisation nauséabonde.

*

En effaçant la rue du 19 mars 1962 pour la remplacer par celle du Commandant Hélie de Saint Marc, le Maire de Béziers a cherché – une nouvelle fois – la défiance et la polémique.

Cette décision démagogique est insupportable.

Elle déshonore le Commandant Hélie de Saint Marc, lui qui s’engagea au service de la France dans le seul souci du service au pays et non de la recherche d’une gloire éphémère.

Par ce geste médiocre, le Maire de Béziers insulte la mémoire des uns et des autres.

*

Les Clubs « Penser la France » dénoncent cette instrumentalisation qui salit tous les acteurs de la Guerre d’Algérie et insulte la mémoire de tous nos morts.

___

(1) « GUERRE D’ALGERIE : pour une réconciliation franco-française » Jean-Luc PUJO, président des clubs "Penser la France" (Mars 2010)

___

Contact :

PENSER LA FRANCE - BP 26 - 92403 COURBEVOIE CEDEX

Téléphone : 01.73.64.98.68 / 06.83.23.66.64

Courriel : penserlafrance@yahoo.fr

 

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags