Débats

"Baisse des charges sociales pour les agriculteurs : un effet d'annonce!" (Coordination rurale)

137402-coordination-rurale-2.jpg

[Dossier suivi par Eric Rogalle - Responsable national pour les questions agricoles pour "Penser la France"]

___

Du « donnant-donnant » qui ne résout pas le problème de fond

La CR prend acte des annonces du Premier ministre, suite à sa rencontre avec le Président de la FNSEA. Cette conjonction d'événements (des blocages puis des annonces pour un retour au calme), qui rappelle celle de septembre 2015, montre à quel point la cogestion continue, la pirouette de calcul pour arriver à 10 % comme le demandait la FNSEA (3 % sur les seules cotisations famille en 2015 + 7 % sur l'ensemble des cotisations sociales) n'en étant qu'un élément de preuve supplémentaire.

Des modalités plus que floues

Qui financera la baisse des cotisations ? Est-ce pour un an ou plus ? Quelles modalités ? Les baisses de charges n'ont d'intérêt que pour ceux qui ont du revenu. Hélas, de très nombreux agriculteurs sont dans le rouge. Quant à l'année blanche, le report ne fera que suspendre provisoirement l'épée de Damoclès, qui finira par s'abattre. La CR, qui n'a toujours pas été reçue par M. Valls, espère être associée aux concertations qui auront lieu, pour défendre l'intérêt de ceux qui sont le plus en difficulté.

Des réformes structurelles plutôt que des aides conjoncturelles

Il relève du bon sens de s'intéresser à la situation des agriculteurs qui sont à la base d'un des fleurons de notre économie, mais ces mesures ne résolvent en rien le problème de fond. Comme en convenait le Président de la CCMSA, M. Cormery, que la CR a rencontré mercredi 17 février, c'est bien sur les prix qu'il faut travailler. Il faut donc d'urgence s'attaquer à la dérégulation des marchés agricoles en UE et à la mise en concurrence avec les moins-disants mondiaux, par une réforme profonde de la PAC telle que la CR le préconise.
De plus, le cercle vicieux du déficit de la protection sociale agricole qui fait monter les charges et baisser les prestations, n'a pas d'autre issue que celle de la TVA sociale, appliquée à l'agriculture, qui aurait par ailleurs un fort impact positif sur la compétitivité française.
La CR, qui est dans une démarche de travail de fond pour convaincre les élus et partenaires agricoles du bien-fondé de ses analyses, espère qu'enfin, elle sera entendue. Hélas, la cogestion qui nous a menés dans le mur actuel est encore très vive.

SOURCE:

http://www.coordinationrurale.fr/baisse-des-charges-sociales-pour-les-agriculteurs-un-effet-dannonce.html

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Et le GENERAL PARIS ? Tout aussi brillant ! Autre analyse brillante - celle-là Française - du général PARIS que Jean-Luc PUJO avait eu le…
sur « VERS LA GUERRE : Thucydide et la tension sino-américaine» de Graham ALLISON (Professeur Harvard)

Benjamine : Relire aussi la tribune exceptionnelle du Professeur GOHIN « L’inconstitutionnalité du traité d’Aix-la-Chapelle » par Olivier GOHIN,…
sur « Traité d’Aix-la-Chapelle : Vers un Anschluss silencieux de la France. » (Penser la France)

Nathalie : Conseil de Sécurité : "Un Crime contre la France... ça y est !" Merkel approuve. 11 mars 2019 AFP Merkel soutient l'idée d'un siège européen…
sur « Traité d’Aix-la-Chapelle : Vers un Anschluss silencieux de la France. » (Penser la France)

Benjamine : Voir et revoir l'Entretien exceptionnel de Jeannine BURNY, muse de Maurice CAREME. Notre JLP toujours en avance... (Clin d'oeil) MAURICE CARÊME :…
sur MAURICE CARÊME sur France Culture - 2 mars 2019 - Événement.

pierremcourse : MR Tarride , je ne comprends pas votre message. En tant qu' avocat , vos propos me sidére. Condamné a plusieurs reprises , il n 'y a pas…
sur « CONSEIL CONSTITUTIONNEL » par Etienne TARRIDE (Billet)

Tags