Actualités

VENEZUELA : Pour le Mécanisme de MONTEVIDEO ! "rétablir le dialogue et la paix"

182121-pazmontevideo-aa.jpg

__

La diplomatie vénézuélienne se prononce en faveur du Mécanisme de Montevideo 

Avril 2019

Caracas estime que le Mécanisme de Montevideo est la meilleure initiative pour rétablir le dialogue au Venezuela, a déclaré le ministre des Affaires étrangères du pays, Jorge Arreaza.

«Le Mécanisme de Montevideo (Uruguay, Mexique, CARICOM et Bolivie) est l'initiative la plus sincère et la plus rigoureuse qui ait été proposée [sur le problème vénézuélien, ndlr]», a-t-il écrit sur Twitter.

Il a rappelé que le Président vénézuélien Nicolas Maduro avait appelé à son activation et a indiqué que les problèmes devaient être réglés par la voie du dialogue et de la politique.

«La guerre et la violence n'ont pas leur place au Venezuela», a souligné le ministre.

Nicolas Maduro a appelé samedi la Bolivie, le Mexique, l'Urugay et les pays de la Communauté caribéenne (CARICOM) à contribuer au dialogue national.

Ce sont l'Uruguay et le Mexique qui ont proposé la mise en place d'un mécanisme de dialogue sans conditions préalables, pour faciliter une solution négociée à la crise politique au Venezuela. Le Mécanisme de Montevideo prévoit le lancement d'un dialogue, de négociations, l'élaboration d'un accord et sa mise en œuvre.

La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment dans la rue.

Plus d'une cinquantaine de pays, les États-Unis en tête, ont reconnu Juan Guaido comme le chef d'État légitime. Le Président réélu Nicolas Maduro, quant à lui, a dénoncé une tentative de coup d'État orchestrée par l'opposition avec le soutien de Washington. La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont apporté leur soutien à Nicolas Maduro.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, se félicite de l'initiative que représente le Mécanisme de Montevideo et estime sur Twitter que les problèmes doivent être résolus par la voie du dialogue, car «la guerre et la violence n'ont pas leur place au Venezuela».

*

Venezuela : La Bolivie se joint au Mécanisme de Montevideo - Fevrier 2019

Communiqué

La Bolivie a participé à la réunion ministérielle sur la situation en République Bolivarienne du Venezuela qui a eu lieu dans la ville de Montevideo, Uruguay, dans un esprit de dialogue et de collaboration entre peuples frères.

A la clôture de cette réunion, la Bolivie annoncé qu'elle se joint au Mécanisme de Montevideo mis en place par le Mexique, l'Uruguay et le CARICOM pour contribuer efficacement à la mise en place d'un dialogue ouvert et sans conditions dans lequel les différents acteurs de la société vénézuélienne décideraient comment surmonter la crise qu'ils affrontent.

De même, elle informe qu'elle n'a pas signé le communiqué du Groupe International de Contact (GIC) étant donné qu'elle ne se sent pas représentée par la totalité de son contenu. Cependant, elle continuera à collaborer et à travailler avec les pays du GIC et l'Union Européenne pour tout ce qui est à sa portée pour aider à obtenir la stabilité au Venezuela.

La Bolivie, qui respecte le Droit International, les principes de non intervention dans les affaires intérieures des autres Etats et d’autodétermination des peuples, appelle les acteurs politiques et sociaux du Venezuela à établir des mécanismes de dialogue le plus rapidement possible.

De même, la Bolivie condamne toute menace d’intervention militaire au Venezuela et affirme que l'América Latina et les Caraïbes sont une région de paix et de solidarité entre les peuples frères.

Enfin, la Bolivie appelle instamment les pays qui ont offert de l'aide humanitaire et en même temps ont imposé des sanctions économiques au Venezuela à les lever pour contribuer à l'approvisionnement en aliments et en autres fournitures nécessaires à la population de ce pays frère.

Montevideo, 7 février 2019

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

source en espagnol :

http://www.cancilleria.gob.bo/webmre/comunicado/3138

Partager

Top articles les plus lus

Derniers commentaires

patbel33 : La déforestation... Sujet plus que brulant, puisque l'arbre, la forêt est le consommateur de ce fameux CO2 que tout le monde utilise pour nous…
sur Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet

Anne-Marie : Vincent LAMBERT : Notre faillite philosophique et spirituelle est totale. JLPujo - 3 juillet 2019. "Vincent LAMBERT a témoigné d'un non-abandon,…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Nathalie : Affaire Vincent Lambert : la Cour de cassation sommée de mettre fin à la cacophonie - 28 juin 2019 - Attente d'une Cour de Cassation aux aboies.…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Benjamine : STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI ! SIGNEZ LA PETITION...…
sur "PMA, GPA : La controverse juridique" Aude MIRKOVIC – Critique de JLuc Pujo – 21 octobre 2014

Benjamine : Bombardement de Bouaké : Trois ministres français échappent à des poursuites ... ETONNANT ? Non ?…
sur « BOUAKE, un crime » - Entretien avec Maître BALAN - Côte d'Ivoire (Juin 2013)

Tags