Actualités

#Ukraine - #Russie - #Donbass : "Le front d'Avdeevka sous les feux des artilleries" (Mai 2022)

183210-donbass-front-1.jpg

__

[NDLR : Nous avons décidé de diffuser ces images difficiles du front puisque les médias Français sous controle OTAN assurent la désinformation des Français par une propagande éhontée anti-russe. JLPujo]

Commentaire du Général DELAWARDE

L'effondrement des forces du régime de Kiev face aux forces russo-républicaines dans le Donbass se précise et s'accélère. Témoignage de terrain très précis d'Erwan Castel, ancien officier français, sur place dans le Donbass depuis 8 ans.

_

Le front d'Avdeevka sous les feux des artilleries

Dernière minute ! 

Au moment où je sors du service et reviens à ma base, un nouveau bombardement ukrainien meurtrier a frappé de proches zones résidentielles civiles, à Makeevka cette ville jumelle de Donetsk située à proximité du front d'Avdeevka. 

De nombreuses victimes civiles ont été fauchées par ces bombardements ukrainiens réalisés avec des roquettes de 122mm et de 220 mm à sous munitions tirées par des Lance Roquettes Multiples "Grad" positionnés à Avdeevka et "Uragan" plus éloignés du front (vraisemblablement depuis le secteur de Krasnoarmeïsk,30 km à l'Ouest). 

Les zones visées (quartiers résidentiels), le moment choisi (un dimanche matin ensoleillé) et le type de munitions (roquettes à sous munitions anti personnelles) la méthode utilisée (un 1e tir puis un 2e plus important pendant les premiers secours) montrent bien que l'intention des forces ukrainiennes était bien de commettre un nouveau massacre parmi les civils du Donbass. 

Dans mon secteur le bilan provisoire à 12h00 était de 1 tué et 5 blessés et j'apprends que d'autres quartiers civils ont été  touchés et jusque dans la ville de Donetsk elle-même.

Bombardements ukrainiens sur  Donetsk, Makeevka et Yasinovataya le 29 mai matin

________________________________________

Le 26 mai 2014, après les massacres d'Odessa, de Marioupol, les bombardement de Slaviansk, la guerre s'abattait alors sur Donetsk avec les premiers combats pour le contrôle de l'aéroport, dans la périphérie Nord de cette paisible capitale du Donbass. 8 années plus tard, la guerre fait encore rage entre Donetsk et Avdeevka... mais cette fois la peur a changé de camp et le bouclier est devenu lance.

La bataille d'Avdeekva s'intensifie depuis quelques jours, les forces russo-républicaines décidées de faire tomber ce point d'appui essentiel (avec Marinka) au dispositif ukrainien devant Donetsk et à partir duquel sont toujours menés de fréquents bombardements meurtriers sur les zones résidentielles des districts et de Makkevka et de Yasinovataya situés au Nord de la capitale républicaine, 

Avdeevka est l'un des bastions ukrainiens les mieux organisés et renforcés du front central ukrainien du Donbass: avants postes extérieurs, champs de mines, réseaux de tranchées et de bunkers jusqu'à la zone industrielle de cette ville de 29km2 qui abritait encore environ 20 000 habitants avant le début des opérations militaires russes. et qui abrite la plus grande cokerie d'Europe et une importante usine chimique connexe.

Depuis le moi de mai les actions offensives des forces alliées visent 3 objectifs autour d'Avdeevka :

  • Détruire avec des frappes d'artillerie lourde et d'aviation le maximum de fortifications ukrainiennes ceinturant la ville,
  • Repousser les défenses extérieures Sud (comme Peski) et Est (Promka) de la ville vers ses quartiers périphériques,
  • Contourner Avdeevka par le Nord en coupant le bastion ukrainien de ses voies de ravitaillements, de renfort et de retraite vers Konstantinovka et Kranoarmeïsk.

Carte du front d'Avdeevka au 28 mai 2022

Voici quelques vidéos illustrant les actions en cours :

1 / Détruire les fortifications ukrainiennes

Depuis 8 ans les forces ukrainiennes ont constitué autour d'Avdeevka de puissantes positions enterrées et blindées qui sont l'ossature d'un réseau de tranchées et champs de mines défensifs. Les forces russes pour assurer leur destruction totale utilisent contre ces bunkers et casemates ukrainiennes des munitions lourdes et pénétrantes capable de percer leur blindage jusque dans leurs souterrains. Missiles modernes guidés tirés depuis l'aviation de combat ou obusiers et mortiers lourds tirant des obus de très gros calibre et grande vitesse d'impact... Cette méthode avait été appliquée lors du siège final d'Azovstal où les mortiers 2S4 de 240mm "Tulipe" ont frappé verticalement les structures ukrainiennes enterrés avec des obus de 230 kg.

Ici des obusiers russes lourds 2S7 M "Malka" (version  modernisée en 1980 du 2S7 "Pion") tirant leurs obus de 203mm sur des bunkers ukrainiens défendant Avdeevka.

En complément de l'artillerie lourde, l'aviation tactique russe avec ses chasseurs bombardiers et ses hélicoptères d'attaque réalise également des frappes puissantes sur les positions fortifiées ukrainiennes et notamment des frappes de précision sur les objectifs "intra muros" (Etat-Majors, dépôts...) autour desquels vivent encore des civils et sont des sites industriels chimiques dangereux.

Chasseurs bombardiers russes Su 25 en phase d'attaque à l'Est d'Avdeevka, sur des positions ukrainiennes situées dans la zone industrielle de "Promka" entre la ville et Yasinovataya

Exemple de frappes russes réalisées dans la nuit du 27 au 28 mai sur des objectifs militaires ukrainiens repérés dans Avdeevka

Ensuite, nous avons les batteries d'artillerie de 2ème échelon qui avec leurs obusiers de 122 et 152mm s'occupent de "traiter" plutôt des zones de défense, des bases et des réseaux de mines et de tranchées ukrainiennes 

Destruction de positions de la 25e brigade parachutiste ukrainienne dans le secteur d'Avdeevka par des obusiers républicains de 122mm D30


Les bombardements russo-républicains sur les avants-
postes d'Avdeevka cette fois vu du côté ukrainien.

Une mention particulière doit être faite concernant les Lance Roquettes Multiples appartiennent à l'artillerie lourde dite de "saturation de zone" et dont les effets destructeurs sont particulièrement efficaces lors de neutralisation de positions d'infanterie, de champs de mines et lors des tirs "d'assommage" précédant les assauts terrestres.

Parmi les bombardements les plus impressionnants et destructeurs sont ceux des LRM russes de 220mm TOS 1 tirant de 24 à 30 roquettes incendiaires, thermobariques de 600m à 6 km de distance. Voici un montage réalisé à partir de plusieurs bombardements récents réalisés en  mai sur les fronts russo-ukrainiens dont celui d'Avdeevka.

Depuis plus d'une semaine, jour et nuit les forces russo-républicaines frappent massivement les positions ukrainiennes autour d'Avdeevka dont les artilleries locales mais aussi éloignées (vers Krasnoarmeïsk (40km) par exemple) tentent de repérer les batteries pour y appliquer des tirs de contre batteries, qui souvent se dispersent dans les quartiers résidentiels. Ainsi Yasinovataya et Avdeevka sont quotidiennement les cibles des Lance Roquettes Multiples de 122mm ukrainiens "Grad".

Bombardements ukrainiens sur Les zones urbaines situées en face du front d'Avdeevka / Yasinovataya

2 / Conquérir les lignes de défense extérieures

Autour du bastion d'Avdeevka, les forces républicaines, exploitant les destructions réalisées par les appuis feu russes ont commencer des assauts terrestres sur les postes avancés ukrainiens au Sud et à L'Est d'Avdeevka au cours desquels elles engagent aussi contre les positions ukrainiennes restant opérationnelles leur artillerie tactique (obusier et mortiers) leurs missiles antichars et les unités de chars de combat du secteur de Donetsk, notamment ceux des bataillons Somali et Diesel.

Destructions de positions ukrainiennes fortifiées des lignes de défenses extérieures d'Avdeevka par les chars de combat du bataillon républicain "Diesel" lors d'un assaut terrestre sur la zone industrielle Promka".

Pendant cette dernière semaine du mois de mai, les forces républicaines ont réussi à conquérir des positions avancées ukrainiennes dans la zone industrielle de "Promka" située entre Yasinovataya et Avdeevka et offrant au bastion ukrainien un glacis tactique difficile à conquérir.

Il y a quelques jours des communiqués annonçaient que la 1ère Brigade mécanisée républicaine "Slaviansk était entrée dans les faubourgs d'Avdeevka et certains propagandistes, emportés par leur désir narcissique d'être les premiers à l'annoncer évoquaient même la capture de la ville par les forces alliées. Dans la foulée, d'autres propagandistes pro-russes de salon ne pouvantt résister au mensonge par omission ou anticipation, déclaraient libérée la zone industrielle de "Promka", où se déroule depuis 2016 une guerre de tranchée urbaine (et à laquelle participe mon bataillon),n'est pas encore passée sous le contrôle des forces républicaine, tandis que leurs homologues ukropithèques déclaraient quant à eux dans des distorsions délirantes similaires, que leurs forces avaient mené une contre attaque écrasante contre les forces russes. 

Une vue aérienne du secteur en bordure de la zone industrielle de "Promka" où les forces républicaines ont progressé de 1.5km en direction d'Avdeevka. 

La réalité du terrain est plus prosaïque et illustre les flux et reflux de tout combat terrestre.: 

  • La brigade Slaviansk a effectivement effectué un mouvement offensif jusqu'aux défenses périphériques de la ville pour aussitôt décrocher face à une contre attaque ukrainienne qu'elle a attiré à l'extérieur du bastion pour a "confier" à l'artillerie républicaine en embuscade.
  • les unités tenant la zone juste au Nord de la zone industrielle de Promka ont effectivement réussi a repoussé les forces ukrainiennes sur 1.5 km vers Avdeevka mais ont du stopper leurs progressions pour consolider les positions capturéesface aux bombardements et contre attaques subis. 

Dans la conquête des positions ukrainiennes autour d'Avdeevka sont des unités russes, comme ceux de la 61e Brigade d'infanterie de  Marine dont le mitrailleur "Fan" ici au combat.

3 / Encercler le bastion et couper ses voies logistiques

A partir de la percée réalisée au Sud de Gorlovka, les forces russo-républicaines sont parvenues, dans un large mouvement d'encerclement, à couper la route reliant Avdeevka à Konstantinovka au Nord. Pour ce faire les mêmes tactiques de bombardements ont été appliqués sur les défenses ukrainiennes de ce flanc Nord-Est du bastion, tandis que d'autres attaques poursuivent leur encerclement en portant leurs efforts sur les autres routes menant à Krasnoarmeïsk et Zaporodje.


Séquence de bombardement républicain sur des 
positions républicaines au Nord-Est d'Avdeevka.

Du côté des forces ukrainiennes

Face aux pressions des forces russes et républicaines, les unités ukrainiennes tentent de faire le dos rond sous les bombardements et d'offrir des résistances temporaires autour de leurs positions extérieures qu'elles abandonnent progressivement pour resserrer leur dispositif plus à l'abri dans la zone urbaine d'Avdeevka. 

La principale réaction ukrainienne aux pressions offensives russes est confiée à leur artillerie toujours active et qui tente des tirs de contrebatterie sur les batteries alliées et des tirs de barrage sur les progressions menées vers leurs routes de ravitaillement et leur encerclement.

Bombardement de positions d'artillerie ukrainiennes près d'Avdeevka par l'artillerie du 11e régiment appuyée par un drone d'observation et de correction de tir. ici un  véhicule de combat d'infanterie ukrainien est détruit 

3 artilleries sont à distinguer, celle du 1er échelon (mortiers notamment) qui travaillent la ligne de contact, celle du bastion d'Avdeevka qui opère des tirs de contre batteries immédiats sur les positions d'artillerie et les défenses alliées, et l'artillerie lourde (152mm et plus) qui est positionnée à l'arrière du front, comme ces Lance Roquettes Multiples de 220 et 300 mm "Uragan" et "Smerch", les missiles balistiques "Tochka U" qui visent régulièrement les centres villes républicains.

Les batteries ukrainiennes proches de la ligne de contact ne peuvent faire des campagne de bombardement massives et longues, car les ripostes russo-républicaines ne prennent que quelques minutes à les repérer et les détruire. il s'agit donc de 2 ou 3 pièces d'artillerie maximum qui ne reste que quelques minutes sur leur points de tirs, précipitant leurs mise en batterie et leurs salves, aux dépends de leur efficacité, pour partir le plus vite possible. 

Une paire de Chasseurs bombardiers russes Sukhoï 25 passant à basse altitude au dessus de Donetsk vers des batteries ukrainiennes

En conclusion 

Les forces russo-républicaines, comprenant qu'elles ne peuvent pas casser localement la ligne de front brutalement sans subir des pertes trop importantes ont opté pour une pression permanente sur l'ensemble de la ligne de contact, imposant aux forces ukrainiennes un rythme d'usure alternant destructions systématiques et diversions offensives jusqu'au déclenchement d'un assaut final précédé de bombardements massifs, sur un ennemi épuisé, assommé et démoralisé. Ainsi par exemple de Krasni Liman sur le front Nord de Slaviansk (Nord Donbass) qui devait tenir au minimum 3 semaines à un siège des forces russes et qui a été en réalité balayé en 4 jours. 

Comme pour Krasni Liman dont la garnison ukrainienne était sensiblement de même envergure nous assistons pour la bataille d'Avdeevka au même schéma opératif :

  • effectuer des campagnes de bombardements de plus en plus intenses,
  • crée des rupture de front pour repousser les forces ukrainiennes à l'intérieur de la ville,
  • encercler le bastion au maximum pour épuiser ses réserves et empêcher des renforts 
  • mener des reconnaissances et diversions offensives pour épuiser ses unités mobiles
  • déclencher une attaque majeure dès qu'une faiblesse de front sera apparue.

Mais une fois encore, le maître mot des la stratégie russo-républicaine reste l'économie (sauf pour les obus !) de ses unités d'assaut dont les assauts sont méticuleusement préparés par des reconnaissances terrestres et aériennes combinées à des frappes puissantes de l'artillerie et de l'aviation, qui pour le moment animent l'essentiel des opérations contre le bastion d'Avdeevka.

Sur le front de cette guerre moderne de haute intensité l'emploi permanent des drones pour renseigner, guider ou même attaquer est une véritable révolution tactique décisive qui oriente et optimise la stratégie de manœuvre.

Ici le travail d'un drone d'observation qui repère, définit et géolocalise des positions ukrainiennes à l'Est d'Avdeevka avant d'observer leurs bombardements pour les corriger.

Et les résultats sont à la hauteur de ce travail préparatoire réalisé par les drones, avec des frappes systématiques et précises de chaque position défensive ukrainienne repérée :

Destruction d'un bunker ukrainien par un tir de l'artillerie républicaine renseignée par un drone d'observation.

Plus les revers et les pertes ukrainiennes s'amplifient exponentiellement plus des fissures apparaissent dans les rouages politico-militaires de Kiev qui se retrouve devant le choix 

  • soit de sauver prioritairement ses soldats en le retirant des chaudrons bouillants avant que les forces russes et républicaines n'y posent des couvercles,
  • soit de croire au Père Noël occidental et ses cadeaux militaires aux promesses publicitaires (et surtout commerciales) miraculeuses,

En attendant, l'augmentation drastique des désertions, redditions et replis précipités, des refus d'obéissance et des grognes de la chair à canon ukrainienne abandonnée sur le front du Donbass tentent de faire pencher la balance du côté de l'abandon du front du Donbass...

Erwan Castel 

Partager

Derniers commentaires

Philippe Von Hubert : #Macron a l’#ONU ? Une colère qui masque l’impuissance. Une #France adolescente, agitée. Un « Je » qui ne représente plus rien.…
sur Guerre en Ukraine : Macron dénonce un « retour à l'âge des impérialismes »

Anne-Marie : OUF ! ELISABETH II ... C'est fini ! La France ridiculisée dans une soumission ethérée ... Comme le rappelle JLPujo: "Devant l’aplaventrisme…
sur Un choriste des funérailles de la reine Elizabeth II, nouvelle «superstar» des réseaux sociaux

Anne-Marie : Décès d'ELISABETH II : Le délire français des gens de rien à qui l'on a désappris la France ! Comme le dit jean-Luc Pujo - Penser la France…
sur Mort d’Elizabeth II : le poignant hommage du prince Harry à sa grand-mère

Nathalie : « La terre et les terriens, mode d’emploi ! » Spectacle musical de #SuzanneGrimm & #ChristianVié "Plein de poésies pour une initiation…
sur « La terre et les terriens, mode d’emploi ! » Spectacle musical de Suzanne Grimm & Christian Vié

Nathalie : Cher Monsieur, libre à vous de ne pas partager les conclusions de M. Cotta. Mais vous manquez d'arguments. Dans le désordre actuel, M. Cotta…
sur LES "COUPS DE GUEULE" de JACQUES COTTA - Dernières VIDEOS !

Thématiques : AFGHANISTAN - AFRIQUE - Agriculture - Alain JUPPE - ALGERIE - Algérie - Alimentation - ALLEMAGNE - Amérique Centrale - Amérique du Sud - André Bellon - ANGLETERRE - Anne-Cécile Robert - Annie Lacroix-Riz - Armée française - ASIE - BANQUE MONDIALE - BRESIL - Bruno Le Maire - Catholicisme - CENTRE AFRIQUE - CHINE - CHINE - Christian Perronne - Christianisme - Clément Beaune - CNR - Communisme - COVID19 - COVID19 - CUBA - CULTURE - Défense - Demographie - Didier Raoult - Diplomatie française - DROIT - Ecologie & environnement - Economie - Edouard Philippe - EDUCATION - Egalité Femme & Homme - Election Européenne - Elections régionales - Elisabeth BORNE - Emmanuel Macron - Emmanuel MACRON - Energie - Enfance - Environnement - Eric ZEMMOUR - Eric Zemmour - ESPAGNE - Etienne Tarride - EURO - Européenne 2019 - Fabien Roussel - Fadi Kassem - Fiscalité - FMI - France-Allemagne - François Asselineau - François ASSELINEAU - François Bayrou - François Hollande - François Ruffin - Francophonie - francophonie & Langue française - Gabriel Attal - Gaullisme - Georges Gastaud - Gérald Darmanin - Gérard Larcher - Guadeloupe & Martinique - HISTOIRE - Humanisme - Immigration - INDE - INDE - INSTITUTION - IRAK - IRAN - ISLAM - Islamisme - ISRAEL - ISRAËL & PALESTINE - ITALIE - Jacques CHEMINADE - Jacques Cotta - JAPON - Jean Castex - Jean-Luc Melenchon - Jean-Luc Pujo - Jean-Pierre Chevenement - Jean-Pierre Raffarin - Judaisme - Justice - Justice - Laïcité - Laicité - Législative 2017 - Léon Landini - LIBAN - Libéralisme - LIBYE - Lutte Sociale - MACHREK - MAGHREB - Maison de France & Monarchie - MALI - Manuel Bompard - Marine LEPEN - Marine LEPEN - Marlène Schiappa - MEDIAS - MER - Mexique - Michel Houellebecq - Michel Onfray - MUSIQUE - Nathalie Arthaud - Nations d'Europe - Nicolas Dupont-Aignan - Nicolas Sarkozy - NIGERIA - Nucléaire - OCS - OCS - OMC - ONU - ONU - Nations Unies - OTAN - OTAN - PAKISTAN - PALESTINE - Patriotisme - Penser la France - POLICE & Sécurité - Pour une Constituante - PRC - PRCF - Présidentielle 2017 - Présidentielle 2022 - Protestantisme - QUEBEC - QUEBEC - RéinfoCovid 2022 - Relations Internationales - RELIGION - Roland Hureaux - RUSSIE - RUSSIE - RUSSIE - SANTE - SANTE - Sciences & Recherche - SERVICE PUBLIC - SPORT - Syndicats - SYRIE - TURQUIE - UKRAINE - Ukraine - Union européenne - USA - USA - Valérie Bugault - Valérie PECRESSE - Valérie Pecresse - VENEZUELA - VENEZUELA - Venezuela - Yaël Braun-Pivet

Tags