Actualités

"La philosophie pour la vie - contre un prétendu droit de choisir l'avortement" par Stéphane Mercier

170819-mercier-1.jpg

[AVERTISSEMENT : Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur cet ouvrage particulier dont nous ne partageons pas les conclusions mais qui revêt d'évidence un intéret pour ceux qui veulent approfondir ces questions.

Stéphane MERCIER, docteur en philosophie et ex-enseignant à l'Université catholique de Louvain a été suspendu de cours - sanctionné en 2017 - pour avoir pris ouvertement parti contre l'avortement. Militant catholique, il développe ici les principaux arguments contre l'avortement.

Favorables à la loi sur l'IVG de 1975, nous avons néanmoins décidé de lire ces écrits et de vous les signaler car ils illustrent une pensée qu'il n'est pas possible d'ignorer. En France la Loi de 1975 fait aujourd'hui l'objet de plusieurs types de critiques : d'une part, les dispositifs médicaux accessibles aux femmes sont insuffisants; d'autre part, les médecins déplorent la mauvaise gestion de l'avortement trop souvent utilisé comme moyen de contraception. L'esprit de la loi de 1975 a-t-il été dévoyé  ? Sans remettre en cause cette pratique, qui reste une avancée de santé publique indéniable, notre politique familiale mérite d'être repensée.  La réflexion des opposants à l'avortement peut ainsi  enrichir notre réflexion collective, notament sur le sens de la vie, de la famille. A vous de juger. JLuc Pujo]

____

Stéphane Mercier, docteur en philosophie de l’Université catholique de Louvain, a été au sein de cette université assistant, chargé de recherches du FNRS et enfin chargé de cours invité, avant d’être poussé vers la sortie pour s’être ouvertement exprimé contre l’avortement et l’idéologie du genre.

Ce livre reprend, avec quelques retouches, le cours qu’a donné Stéphane Mercier à ses étudiants au début du mois de février 2017 pour les inviter à réfléchir à cette grave question de l’avortement, ainsi qu’une postface afin de poursuivre la réflexion en tenant compte de quelques observations.

Le cours proprement dit, associé à une réflexion initiale sur les conditions du débat et la capacité à entendre des arguments susceptibles d’interpeller, voire de déranger, suit de très près un argumentaire de Peter Kreeft dans un texte intitulé « Pro-Life Philosophy ». Il lève un à un, de façon philosophique, différentes objections de ceux qui défendent un prétendu « droit de choisir » l’avortement. La démonstration est imparable et ne peut que conclure que l’avortement est un meurtre.

La philosophie pour la vie, Stéphane Mercier, éditions Quentin Moreau, 75 pages, 10 euros

Partager

Derniers commentaires

Mme VICTORIA JOHNSON : Vous recherchez un prêt immobilier de 10 000 euros à 10 000 000 euros (pour les prêts commerciaux )) Ou se voit-il refuser un prêt d'une banque…
sur #COVID19 - "Géopolitique du coronavirus" – entretien avec Valérie Bugault

Mrs.WEDY MEYDAN : FIXEZ VOTRE SCORE DE CRÉDIT POUR UNE PROMO GRATUITE… Vous obtenez rip parce que vous ne posez pas de questions. Rapport de crédit et pointage de…
sur "Claude Rubinowicz, un énarque étonnant à l'APIE "

Marthe : . "L'objet du présent Traité est de créer une Force de Gendarmerie Européenne qui est opérationnelle, préorganisée, robuste et déployable…
sur ENDFOR, la force de gendarmerie européenne : On vous surveille !

Benjamine : « Marchons Enfants ! ». Total soutien à la mobilisation contre le projet de loi : La PMA sans père est une aberration comme la filiation…
sur STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI !

Nathalie : « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME » Echanges Simone LE BARON - Jean-Luc PUJO - 10 Janvier 2020 Très bel échange qui relance la réflexion...…
sur « RETOUR DU SACRE & BLASPHEME – courtes réflexions libres » Jean-Luc Pujo - Billet du temps présent.

Tags