Actualités

"Pour un nouveau CNR" - Message de l’Amiral MICHEL DEBRAY ( Forum pour la France) – Café hyper-républicain du 29 novembre 2014

109657-debray-1.jpg

Chers amis,

Nous ne sommes plus en 1946, dans un pays ruiné matériellement et bouleversé moralement par un conflit dont il sortait épuisé. Nous sommes en 2014, dans un pays officiellement « en paix » depuis 70 ans. Et pourtant les risques et les menaces qui pèsent sur nous sont du même ordre que ceux de 1946. Vous me permettrez donc de revisiter avec vous les propos tenus à Bayeux en 1946 par le général de Gaulle :

« La rivalité des partis revêt chez nous un caractère fondamental (…) sous lequel s’estompent trop souvent les intérêts supérieurs du pays. » Il faut donc en tenir compte si l’on veut mettre en place des institutions nouvelles « afin de préserver le crédit des lois, la cohésion des gouvernements, l’efficience des administrations, le prestige et l’autorité de l’Etat. »

« Tous les principes et toutes les expériences exigent que les pouvoirs publics : législatif, exécutif, judiciaire, soient nettement séparés et fortement équilibrés, et qu’au-dessus des contingences politiques soit établi un arbitrage national qui fasse valoir la continuité au milieu des combinaisons. »

Après avoir dessiné les grands traits de ce qui devait devenir (12 ans plus tard) la Constitution de la Vème République, le général disait, ce qui est toujours valable :

« Prenons le siècle comme il est. Nous avons à mener à bien (…) une rénovation profonde qui conduise chaque homme et chaque  femme de chez nous à plus d’aisance, de sécurité, de joie, et qui nous fasse plus nombreux, plus puissants, plus fraternels. Nous avons à conserver la liberté sauvée avec tant et tant de peines.

« Nous avons à assurer le destin de la France au milieu de tous les obstacles qui se dressent sur sa route et sur celle de la paix. »

Ces consignes sont encore de mise aujourd’hui. Ce qui nous menace ce ne sont plus les divisions blindées d’Hitler, mais ce sont les volontés hégémoniques

- Des Etats-Unis sur l’ensemble du monde, à commencer par le soi-disant « monde occidental ».

-  De l’Allemagne sur l’Europe, où elle ne voit qu’un marché pour sa propre industrie et même son agriculture (au détriment de la nôtre, qui dispose pourtant d’atouts bien supérieurs).

- D’Israël sur la zone du Moyen-Orient, complètement déstabilisée par son implantation arrogante au mépris de tous les droits des occupants précédents.

Contre tout cela il faut que les Français soient unis dans la défense :

- De leurs frontières, menacées par le développement sournois de « régions frontalières » autorisées à traiter directement avec l’ « Union européenne », et par les déréglementations douanières toujours plus poussées, au profit « in fine » de la finance anglo-saxonne.

- De leur langue, bien commun, incomparable facteur d’unité, et objet pour cela même d’attaques frontales venant bien sûr de l’ « empire » américano-mondialiste mais avec l’aide de traîtres de nos propres « élites » (intellectuelles et/ou administratives).

-  De leurs services publics, honteusement « privatisés » à tour de bras par ceux-là mêmes qui devraient veiller à leur bon fonctionnement dans l’intérêt général.

 Il faut être vigilant dans tous les domaines, car tout est bon à l’ « ennemi » pour nous affaiblir :

- Utilisation de « Greenpeace », « Amnesty international » et autres ONG se comportant en « maîtres de morale » mais surtout soucieux de nuire à nos intérêts industriels et militaires en matière nucléaire,

- Inféodation à l’OTAN au mépris du plus élémentaire bon sens en matière de souveraineté et de liberté d’action militaire, aboutissant à notre émasculation dans ces domaines,

Judiciarisation galopante en tous domaines, via Conseil de l’Europe, institutions « européennes », ONU, au bénéfice final de la finance apatride,

-   Institutions « européennes », déjà citées, qui devraient être à notre service pour veiller à ce que l’application des traités soit bénéfique pour tous, et qui ne cherchent qu’ à imposer la loi des lobbies, donc « la loi du plus fort », en nous imposant des voies sans issue comme celle de l’Euro et de la BCE.

J’en ai assez dit, je vous souhaite un bon déroulement de vos travaux avec en vue un seul objectif : la grandeur de la France, pour le bien des Français, qui ne peut qu’être bénéfique au monde, comme ce fut toujours le cas dans le passé.

Vive la France !

Michel DEBRAY*

78 ans dont 37 ans dans la Marine nationale

Père de famille nombreuse (7 enfants, 33 petits-enfants)

_

* M. Michel DEBRAY  a commandé les porte-avions Foch et Clemenceau. Il a présidé la Fondation Charles-de-Gaulle de 1998 à 1999, entre les barons du gaullisme Jean Foyer et Yves Guéna. En 1997, il a participé à la fondation de l'Alliance pour la souveraineté de la France. Il a ensuite été membre du haut conseil du Forum pour la France de Pierre Marie Gallois.

Partager

Derniers commentaires

Anne-Marie : "Européenne 2019 : La force sacrificielle d’Emmanuel MACRON" comme l'écrit jean-luc Pujo... "En s’offrant en victime expiatoire, Emmanuel…
sur Européennes : Macron apparaîtra bien sur une affiche de campagne de LREM

Paul De Florant : Désolé Cher Monsieur, L'incivisme de l'incivisme, c'est prétendre au civisme alors qu'on trahit sa propre Nation. De quelques bords que vous…
sur EUROPÉENNES 2019 : « Pour un BOYCOTT CITOYEN et PATRIOTIQUE ! » (Penser la France)

LECONTE DE PARIS : Même flanqué de nobles épithètes, l'appel au boycott est objectivement une marque d'incivisme qui, par les temps qui courent, ne me paraît…
sur EUROPÉENNES 2019 : « Pour un BOYCOTT CITOYEN et PATRIOTIQUE ! » (Penser la France)

Anne-Marie : "Pierre BEREGOVOY : Qui a osé assassiner le Premier ministre de la France ? Commanditaire français ou réseau étranger ? Qui se souvient de…
sur "LA DOUBLE MORT DE PIERRE BEREGOVOY" Film documentaire de M. Francis GILLERY - 90' - 2008

Paul De Florant : Et le GENERAL PARIS ? Tout aussi brillant ! Autre analyse brillante - celle-là Française - du général PARIS que Jean-Luc PUJO avait eu le…
sur « VERS LA GUERRE : Thucydide et la tension sino-américaine» de Graham ALLISON (Professeur Harvard)

Tags