Actualités

"François HOLLANDE ou la France sous contrôle OTAN–UE–EURO !" Communiqué Penser la France

60400-francois-hollande-conference-de-presse1.jpg

Communiqué National des Clubs « Penser la France »

Conférence de Presse du Président de la République :

"François HOLLANDE ou la France sous contrôle OTAN – UE – EURO !"

L’exercice difficile de la Conférence de presse a été brillamment accompli par François Hollande qui efface ainsi, le souvenir d’un prédécesseur insupportable. Mais après ?

François Hollande s’est livré à un exercice de communication classique pour justifier la mise en œuvre d’une politique néolibérale inadmissible. Qui sera surpris ?

Les clubs « Penser la France » ont toujours dénoncé cette élection présidentielle comme étant un marché de dupe.

***

Enserrés dans le cadre mortifère OTAN-UE-EURO, les choix politiques de François Hollande imposent à notre pays des décisions qui vont contre les intérêts de la France et les intérêts des français.

Exécutant parfait de ce petit jeu néolibéral, François Hollande - obéissant comme conforme - a pour mission de désarmer les critiques d’une gauche anéantie, anesthésiée. Pourtant.

Les conséquences de cette politique sont déjà annoncées : chômage en forte hausse, désindustrialisation accélérée, endettement et récession généralisée.

Notre situation économique et sociale va irrémédiablement se détériorer.

Pire, et dans le même temps, va prendre forme un effacement programmé de la France.

La soumission de l’Etat français est patente : ici, la justification de l’extradition d’une ressortissante française vers l’Espagne, sans même que le gouvernement n’ait été sollicité, signe la fin de l’espace judiciaire français ; là, le soutien apporté à l’opposition syrienne sous tutelle des monarchies du Golfe, signe la fin de la diplomatie française, car l’avenir de la France ne peut se limiter à quelques accords stratégiques - même secrets - avec le Qatar.

***

Pour les Clubs « Penser la France », les choix imposés à la France – soumise au cadre OTAN, UE, Euro - sont inacceptables.

Une autre politique est possible pour la France.

En se libérant des carcans OTAN-UE-EURO, la France - recouvrant sa pleine souveraineté - pourra prétendre à une véritable politique à la hauteur de son destin mondial.

Les Clubs « Penser la France » travailleront en ce sens - avec plusieurs de nos partenaires communistes et gaullistes - au sein d’un nouveau rassemblement : le nouveau CNR.

Seul un nouveau rassemblement, conduit dans l’esprit du CNR sera capable de réunir les français autour d’un idéal commun au service de la France.

Plus que jamais la France a besoin du rassemblement des français autour d’un projet d’indépendance nationale au fondement social,  républicain plus que républicain.

Le 14 novembre 2012

Contact : Les clubs "Penser la France" -  01.73.64.98.68

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Encore la CIA ! « Le Département d’Etat américain a recruté et formé des militants antiracistes français » juillet 2020.…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Paul De Florant : Magnifique intervention ! Renouer avec « l’esprit de 89 » ? Sacré vrai programme ! Vive le CNR ! Vive le nouveau CNR ... Federation et…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

L' artisan : Cher Jean Luc, Le constat est juste le plaidoyer aussi, mais comment appliquer concrètement dans la vie de tous les jours de tous les citoyens…
sur 14 juillet : « Renouer avec « l’esprit de 89 » ! » Intervention de Jean-Luc Pujo – les Clubs « Penser la France »

Paul De Florant : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Paul de Florant * Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Anne-Marie : Magnifique réponse de Nilda Fernandez. Partout la partition néolibérale, régionalisme et racialisme, contre les Unités historiques qui…
sur Espagne & Catalogne : "Nilda Fernandez écrit à Lluis Llach" octobre 2017

Tags