Actualités

« La France et le Grand Echiquier – considérations sur les Attentats de Paris » par jean-Luc PUJO, Président des Clubs « Penser la France »

132069-attentats-hollande-3.jpg

« La France et le Grand Echiquier – considérations sur les Attentats de Paris » par jean-Luc PUJO, Président des Clubs « Penser la France » - Samedi 21 novembre 2015

[Proposition : Les Attentats de Paris sanctionnent la réorientation stratégique – militaire et diplomatique – de la France. Les terroristes islamistes sont agis par des forces autrement puissantes qui cherchent à invalider par tout moyen le tournant stratégique de la France sur le Grand Echiquier. Soutien total des Clubs « Penser la France » à cette réorientation. Unité Nationale absolue derrière l’Elysée.]

___

Paris, samedi 21 novembre 2015 - 16h00.

Les attentats qui viennent de frapper la France nous bouleversent tous.

Certes, l’unité magnifique des Français nous rassure mais elle ne peut masquer les questions nombreuses qui traversent tous les esprits.

Pourquoi la France et son peuple pacifique ont-ils été frappés ?

Comment police et armée ont-elles failli, incapables de protéger les Français, en plein Paris, face à une poignée hommes surarmés ?

Comment expliquer la faillite magistrale de l’exécutif Français ?

Qu’a fait le Gouvernement ? Que n’a-t-il pas fait ?

L’homme qui tient lieu de Président de la République est-il à la hauteur de cette fonction sacrificielle ?

Et cette interrogation accusatrice venue du plus profond de notre âme : A quoi servent des gouvernants incapables de protéger leur peuple ?

*

La situation de la France appelle l’examen rapide des choix effectués depuis une décennie. Ils signent la faillite d’une classe politique dépassée par les enjeux mondiaux, essentiellement préoccupées par ses propres intérêts.

Pire, cette classe politique ne dirige plus la France mais participe à un théâtre d’ombre dont le texte n’est plus écrit à Paris.

En un mot, la France n’est plus qu’une Nation assujettie.

Et ce constat sans appel : Nous payons aujourd’hui le prix du renoncement à la France.

*

Peut-on dater le déclenchement du processus ? De sa phase ultime ?

*

Avec l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, la France a connu une rupture stratégique insoupçonnée.

L’élection de François Hollande a – contre toute attente – confirmé ce choix, trahissant ainsi les espérances portées par une alternance très attendue et fortement disputée.

*

Tous les choix stratégiques de Nicolas Sarkozy ont été validés par le « socialiste » François Hollande.

Il est vrai que sans cette complaisance avec les puissances qui dirigent - et la France et l’Europe – jamais François Hollande n’aurait été élevé à la Présidence de la République.

*

Pourquoi donc ces puissances ont-elles décidé de placer la France sous tutelle ? Quand ? Pour quelles raisons ?

Le processus est ancien mais sa phase ultime toute récente.

*

En 2003, l’alarme a été donnée.

A cette date le Saint-Cyrien Chirac refusa de participer à la guerre en Irak, envoya sa magnifique cavalerie légère au Conseil de Sécurité des Nations Unies, et l’on entendit résonner la voix de la France - quelle voix ! – devant un parterre de diplomates du monde entier saluant Dominique de Villepin.

En applaudissant notre représentant, le monde entier saluait … la voix de la France éternelle.

*

De cette gifle infligée à l’Empire,  Condoleeza Rice – la secrétaire d’Etat étatsunienne - tira une conclusion toute simple : « La France doit payer ».

Le vote référendaire de 2005 – contre le projet d’intégration européenne - finit de convaincre que la France devait subir une véritable correction, comme le maitre corrigeait hier son esclave.

L’élection de Nicolas Sarkozy puis celle de François Hollande, c’est – précisément - le prix de cette correction.

*

Nous pouvons – à la lumière de ces considérations - examiner l’ensemble des choix imposés à la France par Washington & la City depuis 2007.

Depuis cette date, tous nos choix militaires et diplomatiques ont obéi à une même logique, que Nicolas Sarkozy et François Hollande – en parfait tandem - ont constamment validé.

-Reprise de la course à l’intégration Européenne par le vote du Traité de Lisbonne adopté en Congrès par une classe politique entièrement achetée, effaçant le refus honteux des Français de 2005 ;

-Accélération du processus  européen d’intégration et mise en œuvre accélérée des programmes institutionnels, économiques et financiers portés par l’UE : fusion des régions, transfrontalisme, réformes linguistiques, réformes fiscales, sous-traitance et détachement de mains-d’œuvre…

-Réintégration du commandement militaire de l’OTAN plaçant nos armées sous le seul commandement américain;

- Intervention en Côte d’Ivoire et arrestation par l’armée Française de Laurent Gbagbo président démocratiquement élu, sous les yeux d’une opinion publique africaine écœurée ;

- Intervention criminelle en Libye sous direction OTAN ;

- Intervention de nos services en Jordanie pour appuyer-former-armer les forces islamistes en Syrie (aux côtés d’agents israéliens et américains) ;

- Adoption du Grand Marché transatlantique au seul profit des grands groupes nord-américains;

- Etc.

*

L’ensemble de ces choix a pu être mené grâce à deux hommes en parfait tandem : Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Si bien qu’une fois les rôles inversés - entre chef de l’opposition et Président de la République - une continuité politique totale a pu être observée.

*

Cette politique a été fortement critiquée par une poignée de responsables Français, rendus inaudibles par des Médias corrompus, propriétés de grands groupes industriels et bancaires.

Ainsi les critiques des Jean-Pierre Chevènement, Dominique De Villepin, Philippe De Villiers, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Marie Le Pen, Jean-Luc Mélenchon… ont été caricaturées puis occultées.

*

Durant tout ce temps, une poignée de journalistes isolés a persisté à publier articles et essais de vérité, bien sûr ignorés; des mouvements politiques naissants ont tenté de s’organiser en Résistance.

Ce fut le cas des Clubs « Penser la France » au sein du Nouveau CNR, réunissant communistes et gaullistes.

Que d’énergie dépensée au service de la vérité !

*

Acteurs marginalisés, caricaturés, nous avons persisté à critiquer les interventions catastrophiques en Libye, en Côte d’ivoire, en Syrie ; la réintégration honteuse de l’OTAN ; le vote du traité de Lisbonne, véritable trahison du peuple Français; notre alignement militaire honteux sur Washington ; notre soutien indéfectible aux Faucons israéliens…tournant le dos à la tradition gaulliste, à notre politique arabe, au soutien des régimes progressistes et laïques.

Malgré tout, nous avons persisté à militer pour une politique Française au service de l’indépendance des peuples, du respect du principe à l’autodétermination comme de l’équilibre international des relations pacifiques entre Etats, tous principes garantis par les Nations Unies.

*

Rien n’a pu infléchir la loi de l’Empire, relayée jusqu’au sommet de l‘Etat, par ce tandem infernal : Nicolas Sarkozy et François Hollande.

*

C’est alors que, contre toute attente, survînt …le miracle.

*

Il est difficile de dater le processus naissant. 2014 ?

Nous assistons aujourd’hui en 2015 – et ce depuis des mois - à un changement profond, une réorientation de la politique de la France sur le Grand Echiquier.

Ainsi, les attentats de Paris – qui valident aux yeux de l’opinion ce changement – sont précisément la conséquence directe de cette réorientation et non la cause affichée.

La France frappée a été punie.

Et le vendredi 13 novembre 2015, c’est un homme - François Hollande en personne – qui a été directement visé par les attentats manqués du Stade de France.

*

Mais qu’à donc fait François Hollande pour mériter un tel châtiment, lui qui participa si activement en France et en Europe au triomphe du nouvel ordre mondial ?

*

Sera-ce l’humiliation internationale subie par François Hollande quand il dû renoncer – après des mois de travail énergique– à livrer les navires « Mistral » à Moscou ?

Sera-ce la guerre aux portes de l’Europe, imposée par l’Otan en Ukraine ?

Sera-ce la disparition de Christophe de Margerie, le flamboyant directeur et patron stratège de TOTAL, assassiné à Moscou en octobre 2014 par des forces étrangères au Kremlin, opposées à tout rapprochement entre Paris et Moscou ?

Sera-ce les humiliations successives subies et devenues insupportables : Les écoutes généralisées de l’ensemble de l’exécutif Français par les services américains de la NSA ? La concurrence économique éhontée et les déculottées infligées aux entreprises françaises à l’international ? Les interdictions faites à la France d’entretenir des relations diplomatiques libres ? Les sanctions infligées honteusement – et à coûts de milliards - à nos banques ?

Sera-ce au final - et tout simplement - le réveil d’un sentiment que nous ne lui connaissions pas : le patriotisme, la fierté de la France ? Toute chose dont son prédécesseur eut été totalement incapable ?

Poids soudain mesuré de la charge ? Orgueil ou fierté retrouvée d’un homme à l’éducation française ?

Quelle qu’en soit  la raison intime, François Hollande  est en train sous nos yeux de se métamorphoser depuis des mois.

*

C’est cet homme qui de retour d’une visite officielle au Kazhakstan, - en décembre 2014 - s’arrêta à Moscou pour un tête-à-tête improvisé avec le président Poutine.

C’est lui qui tenta, contre tous, d’œuvrer à la livraison des navires « Mistral » à Moscou ;

C’est lui qui engagea – hors les Etats-Unis – les négociations de paix sur l’Ukraine au format dit « Normandie » entre seuls dirigeants ukrainien, russe, allemand et français.

C’est lui qui tout dernièrement – et malgré les objurgations des faucons israéliens et américains – s’apprêtait à recevoir le Président iranien.

C’est lui qui engagea notre armée à frapper DAESH, le seul en Europe à décider de frapper sérieusement les Islamistes en Syrie – financés et armés par l’Arabie Saoudite et le Qatar - et de militer pour une coalition internationale ouverte à Moscou et peut-être même… à Téhéran.

*

Le revirement stratégique de François Hollande explique la tragédie qui frappe aujourd’hui France.

Sous contrôle OTAN-CIA, Paris n’est pas protégé mais exposé. Aucun des services dit « services alliés » n’a trouvé l’opportunité de nous alerter.

*

Comment ne pas comprendre ?

Au lendemain des attentats, François Hollande n’a pas saisi l’OTAN en son article 5, mais ses partenaires européens – et très directement Berlin - en invoquant l’article 42-7 du Traité de l’Union.
Il ne s’est pas tourné vers Washington, Londres ou… Jérusalem, mais vers Berlin et Moscou.

Faut-il être plus clair ?

*

A l’aune de ces considérations, il est piquant de constater que les seules personnalités nationales de premier plan qui ont formulé des critiques acerbes contre François Hollande sont Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy.

Ces critiques relèvent soit de l’incompréhension totale du moment historique que nous vivons, soit… de la haute trahison. C’est au choix.

*

Ainsi, nous voilà – militants républicains, hyper-républicains - au pied du mur.

Se satisfaire d’avoir mené les bons combats ? Se proclamer - depuis toujours - en Vérité ? S’auto-congratuler ? Soit.

En profiter pour asséner une ultime attaque ? Accuser François Hollande d’avoir desservi durant des années notre Nation au sein de ce tandem infâme ?

Pour quoi faire ?

Alors que lui-même – opérant, enfin, une volte-face stratégique historique - se retrouve exposé, menacé ?

Et la France avec lui ?

*

La France – la situation de la France – appelle aujourd’hui et plus que jamais le souci de la Nation.

Peut-être même sommes-nous en train d’assister à un moment rare : la naissance d’un Homme d’Etat.

*

Le temps est venu de juger aux actes.

Le Président de la République a décidé d’infléchir la politique de la France dans le sens que nous réclamons depuis dix ans.

Nous devons nous en réjouir.

Ces choix pèsent sur la sécurité des Français ? Certes.

Et bien assumons ces choix. Assumons ces risques.

*

Le choix de l’« Etat d’urgence » sur une période particulièrement longue est lourd de sens et de conséquences.

Les Clubs « Penser la France » demandent solennellement au Président de la République que soient associés durant cette période – en la forme appropriée et pour l’ensemble des décisions les plus importantes - et la Chancellerie et le Parquet général.

La présence du juge judiciaire est une garantie qui enrichira l’ensemble du processus politique en cours.

*

Sous cette seule réserve, nous appelons l’ensemble de nos compatriotes à accompagner ce changement de politique, à le saluer et à travailler pleinement à son succès.

*

C’est ainsi que nous pourrons participer – n’est-ce pas notre vœu le plus cher ? - à un possible « sursaut national ».

Républicain. Toujours Républicain.

Jean-Luc PUJO

Président des Clubs « Penser la France »

 _____

Contact - 

penserlafrance@yahoo.fr  - 01.73.64.98.68

____

Bibliographie : pour aller plus loin...

Sur la France :

- « La CIA en France : 60 ans d'ingérence dans les affaires françaises » de Frédéric Charpier ;

- « L’Oncle Sam et le Mandarin » Général Henri Paris ;

- « 1914-2014 : l'Europe sortie de l'histoire ? » par Jean-Pierre Chevènement ;

- « Industriels et banquiers français sous l'Occupation » par Annie Lacroix-Riz ;

- « Une volonté française » par Albert Salon ;

- « La grande démolition, la France cassée par les réformes » par Roland Hureaux ;

- « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » Philippe de Villiers ;

- « Ceci n’est pas une Dictature » - Votez Bien ! » par André Bellon ;

- « La France est-elle finie ? » Jean-Pierre Chevènement ;

- « Impostures politiques » Marie-France Garaud ;

- « De Gaulle, espérer contre tout - Lettre ouverte à Régis Debray » Paul-Marie Couteaux ;

- « Les grands discours de guerre - Charles de Gaulle » préface de Régis Debray ;

-« Voyage imaginaire à travers les mots du siècle » Didier Motchane ;

- « le cri de la gargouille » Dominique De Villepin ;

- « Après l’Europe de Bruxelles – Une France libre dans une communauté d’Etats Souverains » sous le direction de Roland Hureaux et Michel Robatel ;

- « Les voleur de la république » Nicolas Dupont-Aignan ;

Sur nos interventions en Côte d’Ivoire, Libye, Syrie et Afghanistan :

- « 56 - Tome 1 : L'État français complice de groupes criminels » Jean-Loup Izambert ;

- « Mort pour la Françafrique » de Robert Dulas, Marina Ladous, Jean-Philippe Leclaire ;

- « Côte d'Ivoire, le coup d'état » par Charles Onana ;

- « Sahelistan » par Samuel Laurent ;

- « Guerre en Syrie – le mensonge organisé des médias et des politiques  français » François Belliot ;

- « La vérité sur notre guerre en Libye »  Jean-Christophe Notin ;

- « La guerre de l’ombre des français en Afghanistan – 1979-2011 DGSE » Jean-Christophe Notin ;

Sur le terrorisme islamistes et la collusion des services occidentaux (français, britannique, américain et israélien) :

- « Comment le Djihad est arrivé en Europe » par Jürgen Elsässer ;

- « Crimes sans châtiment » par Jean-Loup Izambert ;

- « Au cœur du Djihad, mémoires d’un espion infiltré dans les filières d’Al-Qaïda » Omar Nasiri et Alexandre Boldrini ;

- « Au cœur des services spéciaux – La menace islamiste : fausses pistes et vrais dangers » Alain Chouet, entretien avec Jean Guisnel ;

Sur le nouvel ordre mondial :

- « La ponérologie politique : Etude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques » par Andrew M. Lobaczewski ;

- « La Terreur Fabriquée, Made in USA » par Webster G. Tarpley ;

- « Arabesque Américaine : Le rôle des États-Unis dans les révoltes de la rue arabe » par Ahmed Bensaada ;

- « La pensée stratégique russe » par Jean Geronimo ;

-« Une certaine Idée de l'Europe » Georges Steiner ;

- « L’archipel de la gouvernance mondiale ONU, G7, G8, G20… » Alain Dejammet ;

-  « Les anti-Lumières : Du XVIIIe siècle à la guerre froide » Zeev Sternhell ;

- « La route vers le nouveau désordre mondial – 50 ans d’ambition des Etats-Unis » Peter Dale Scott ;

- « Superclass : The global power elite and the world they are making” David Rothkopf;

- « L'Etat profond américain - La finance, le pétrole, et la guerre perpétuelle » Peter Dale Scott ;

- « Les dollars de la terreur, les Etats-Unis et les islamistes » Richard Labevière ;

- « Le nouveau capitalisme criminel » Jean-François Gayraud ;

- « La mondialisation de la pauvreté et le nouvel ordre mondial » Michel Chossudovsky;

Revues :

- Les Cahiers de la « Fondation Res Publica » ;

- « Géostratégiques » (Académie géostratégique de Paris)

- « Les Cahiers de l’Orient » ;

Articles & dossiers divers :

- « La crise syrienne n’est pas une guerre civile entre Syriens mais une guerre entre grandes puissances au travers des Syriens » intervention du Colonel Corvez – Assemblée nationale - 19 juin 2013 ;

- « The Syrian chessboard » Pepe Escobar – Asian Times online, 28 avril 2011 ;

- “Le procès des espions de l’AIPAC” James Petras – www.counterpunch.org;

- « Qatar bankrolls Syrian revolt with cash and arms » Roula Khalaf et Abigail Fielding Smith – Financial Times – 16 mai 2013 ;

- “West training Syrian rebels in Jordan” Julian Borger et Nick Hopkins – The Guardian – 8 mars 2013;

U.S has secretly provided arms training to Syria rebels since 2012” David S. Cloud et Raja Abdulrahim – Los Angeles Times – 21 juin 2013;

- « Etat Islamique : Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? (…)» Intervention du Général Vincent DESPORTES, ancien directeur des Ecoles de guerre et du centre de doctrine et d’emploi des forces armées  - Sénat – Commission des Affaires Etrangères, de la défense et des forces armées – 17 décembre 2014 ;

- « Jordanie : Comment la CIA livre des armes aux rebelles syriens » Georges Malbrunot Le Figaro – 28 octobre 2013 ;

« Military intel predicted rise of ISIS in 2012, detailed arms shipments from Benghazi to Syria » Catherine Herridge – Fox news 18 mai 2015 ;

Partager

Derniers commentaires

Alain de kervouant : Novembre 2017 : Bravo aux Clubs "Penser la France" et à JLuc Pujo. Le CONSEIL D’ÉTAT vient de rejeter le pourvoi de la Commune de Béziers. Fin…
sur BEZIERS : « Il faut démonter la crèche chrétienne installée dans le temple de la République ! » Intervention de Jean-Luc Pujo, président des clubs « Penser la France » - Béziers – 24 décembre 2014

Anne-Marie : Pédophilie : Cela explique aussi la présence de milliers de sans papiers aux portes de nos mégapoles... une source ininterrompue de chair humaine…
sur PÉDOPHILIE : la CIA et les cercles pédophiles à Hollywood (Groupe HERMES)

Paul De Florant : Cher Eustache, Merci de rendre hommage à Monsieur GASTAUD. Il le mérite. Mais vous ne l’avez pas suffisamment lu. Vous sauriez ainsi que, loin…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Eustache : Bien dit Monsieur Gastaud, Un regret, l'allusion fort déplacée à Celui qui Est, notre Sauveur Jésus-Christ. Et oui, nous sommes en 2017 après…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Pierre-Jean : ESPAGNE - Catalogne. Derrière les Catalans ? BEHIND ? Le grand... l'Immense... Georges SOROS ! La finance corrompue, ça suffit.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Tags