Actualités

« L’élection d’un pape sud-américain est une grande nouvelle » par Jean-Luc Pujo, président des Clubs « Penser la France »

67988-pape-francois-1er-930620-scalewidth-630.jpg

[Photo : Pape François 1er © REUTERS]

___

Le 20 mars 2013.

L’élection du cardinal argentin Jorge Maria Bergoglio comme successeur de saint Pierre est un évènement historique et revêt une portée internationale.

Ce faisant, l’Eglise catholique romaine donne un geste d’ouverture incontestable et un signe de vigueur.

Signe d’ouverture - tout d’abord - en choisissant un pape non européen.

Signe de vigueur et de combat – ensuite - en élisant un pape sud-américain, continent où le catholicisme progresse tout en étant fortement contesté par des églises évangéliques protestantes.

Partout dans le monde, l’Eglise catholique romaine est en effet concurrencée : en Europe, en Amérique et en Afrique.

Contrairement à ce que certains pourraient espérer en Europe comme en France, ce recul ne s’accompagne pas de la progression des valeurs laïques et républicaines.

Bien au contraire, là où le catholicisme romain recule, reculent dans le même temps, les idées progressistes de laïcité, l’idéal républicain ainsi que la structuration politique des Etats en Etat-Nation.

Pire, nous assistons aujourd’hui en Europe à la progression conjuguée et du paganisme et des idéologies protestantes évangéliques les plus rétrogrades.

Le retour du paganisme.

Cela n’est pas un hasard.

A l’heure où le modèle néolibéral anglo et saxon s’attaque à la structuration politique et culturelle des vieilles nations en Europe, nous assistons à une offensive protestante sans précédente contre l’Eglise catholique romaine.

Après cinq siècles de combat, l’immense bataille de Titans qui oppose Luther et Calvin à Rome est en train de connaître son épilogue et pourrait tourner en faveur des protestants avec toutes les conséquences immenses pour la France.

En effet, tout est lié.

Comment ne pas noter que les Etats catholiques du sud de l’Europe – Italie, Espagne et Portugal - sont ceux qui subissent aujourd’hui l’offensive la plus terrible de la part de l’Europe anglo et saxonne, néolibérale et protestante ?

La Grèce orthodoxe n’est – bien sûr - pas épargnée par ce processus.

Le rapprochement entre Eglise Romaine, Eglise orthodoxe – notamment Russe et pas seulement -  a tout naturellement suscité de très vives réactions de la part de Berlin, Londres et Washington.

La dimension stratégique de ces bouleversements est une évidence.

De la même façon peut-on constater que les pays anglo et saxon protestants financent utilement les mouvements « djihadistes » des frères musulmans partout dans le monde arabe, pour réussir – dans le même élan – à déstabiliser les régimes arabes pour mieux les piller et faire reculer la présence souvent fort ancienne des communautés catholiques, persécutées en Libye, en Irak, en Syrie, en Tunisie. Tout cela sans le moindre sentiment coupable.

Quand Paris trahie la France.

Dans ce tableau catastrophique, il est alors terrible de constater que cette politique est totalement relayée par Paris - en Libye, en Syrie – qui trahie ainsi les engagements historiques de la France - fille aînée de l’Eglise – mais également et la politique arabe de la Vème république, et l’idéal d’universalité de la France des Lumières.

Nous pouvons donc conclure que Paris a bel et bien changé de camp : Paris a rejoint l’axe anglo et saxon protestant. Nos élites ont trahi et se sont alliées à la finance internationale, anglo et saxonne protestante.

Il est ainsi prévisible - qu’en conséquence - nous allons assister  au démantèlement de la France en tant que Nation, au reniement de tous les fondements culturels catholiques et post-catholiques de la société française, ceux qui ont fait la France depuis 1500 ans.

D’ailleurs, plusieurs projets illustrent actuellement ce processus qui va bouleverser la société française au nom d’une pseudo-modernité néolibérale, anglo et saxonne protestante.

Dans ce processus mortifère pour la France, nous - militants républicains et laïcs français - ne pouvons que constater que dans l’immense bataille de Titans qui nous oppose mortellement à l’Impérium anglo et saxon protestant, les Eglises Catholique Romaine, Orthodoxe Russe deviennent - de possibles alliées objectives.

Risible retournement de l’Histoire ?

Nous savons que la France est tout à la fois république laïque et fille aînée de l’Eglise.

C’est dans ce rapport dialectique complexe que nous devons réaffirmer notre réalité française dans un contexte particulièrement difficile pour la France.

Nous devons retrouver dans cette alliance ressourcée – sans mésestimer et les difficultés et les limites – la force d’une possible renaissance française.

Ainsi, nous pourrons renouer avec le véritable destin universel de la France, dans l’esprit qui nous habite toujours, celui des Lumières.

C’est avec cette ambition que nous accueillons l’élection du Pape François, qui a d’ores et déjà placé son pontificat sous la figure emblématique de François d’Assise, incarnation de la défense des pauvres comme des humbles et symbole du dialogue renoué avec l’Islam, ce que l'institution d'Al-Azhar a déjà salué.

Ainsi,  et pour l’ensemble de ces raisons, l’élection d’un Pape sud-américain est une grande nouvelle.

 

Partager

Commentaires

de Bruno75
D'accord sur le fond et le constat que la France a rejoint la sphère anglo-saxonne (quelle erreur !), mais de là à dire que "là où le catholicisme romain recule, reculent dans le même temps, les idées progressistes de laïcité, l’idéal républicain...", il y a un pas que l'on peut hésiter à franchir. Cela entraîne toutefois la réflexion. Merci donc pour ce texte nous proposant une grille de lecture originale.
0 approbation
21 March - 08h57
de Nathalie
Cher Bruno, votre remarque est discutable.
Peut-on donner un seule exemple de recul actuel du catholicisme romain en Europe qui donne lieu à l’avancée de l’idéal républicain et de la laïcité ? Un seul exemple ?
Le paganisme triomphant, ce n’est pas la Laïcité !
Historiquement, bien sûr, au XIX-XXème siècle, ces élans ont bien été contradictoires mais aujourd’hui – comme le remarque Jluc Pujo - ces élans sont conjoints. Et il peut ainsi conclure : quel « risible retournement historique » ! A méditer en effet. Nathalie
0 approbation
21 March - 10h50
de Anne-Marie
Un Pape ... Intelligent- décidément vous aviez vu juste...
" Les communistes pensent comme les Chrétiens!"

http://www.telesurtv.net/news/Papa...-0008.html
0 approbation
12 November - 15h51

Derniers commentaires

Anne-Marie : "Européenne 2019 : La force sacrificielle d’Emmanuel MACRON" comme l'écrit jean-luc Pujo... "En s’offrant en victime expiatoire, Emmanuel…
sur Européennes : Macron apparaîtra bien sur une affiche de campagne de LREM

Paul De Florant : Désolé Cher Monsieur, L'incivisme de l'incivisme, c'est prétendre au civisme alors qu'on trahit sa propre Nation. De quelques bords que vous…
sur EUROPÉENNES 2019 : « Pour un BOYCOTT CITOYEN et PATRIOTIQUE ! » (Penser la France)

LECONTE DE PARIS : Même flanqué de nobles épithètes, l'appel au boycott est objectivement une marque d'incivisme qui, par les temps qui courent, ne me paraît…
sur EUROPÉENNES 2019 : « Pour un BOYCOTT CITOYEN et PATRIOTIQUE ! » (Penser la France)

Anne-Marie : "Pierre BEREGOVOY : Qui a osé assassiner le Premier ministre de la France ? Commanditaire français ou réseau étranger ? Qui se souvient de…
sur "LA DOUBLE MORT DE PIERRE BEREGOVOY" Film documentaire de M. Francis GILLERY - 90' - 2008

Paul De Florant : Et le GENERAL PARIS ? Tout aussi brillant ! Autre analyse brillante - celle-là Française - du général PARIS que Jean-Luc PUJO avait eu le…
sur « VERS LA GUERRE : Thucydide et la tension sino-américaine» de Graham ALLISON (Professeur Harvard)

Tags