Actualités

BATACLAN : 2 ans après, dire la vérité sur les actes de barbarie ?

170315-bataclan-2.jpg

[NDLR : Les PHOTOS choquantes ont été supprimées] 

__

+16/09 - ATTENTAT DU BATACLAN:

DES FAMILLES S'INTERROGENT SUR LE RÔLE DES MILITAIRES. 

POURQUOI LES TORTURES N'ONT ELLES PAS 

ÉTÉ RÉVÉLÉES PAR LES MÉDIAS ? 

Nous sommes en état de guerre !
Qu'attendez vous pour crier cela dans les rues, pour demander des comptes? Un prochain attentat où un membre de votre famille sera sacrifié?

Les familles des victimes veulent comprendre pourquoi les forces de l'ordre, à l'exception d'une équipe de la Brigade anticriminalité, ont mis trois heures pour intervenir.

L'avocat de familles de victimes de l'assaut du Bataclan le 13 novembre dernier à Paris a déposé un recours pour savoir pourquoi huit soldats de l'opération Sentinelle présents sur les lieux ce soir-là n'étaient pas intervenus. Me Gérard Chemla a expliqué qu'il avait fait le mois dernier une demande d'acte devant le juge d'instruction, mais que le magistrat avait rejeté sa requête. "J'ai donc fait appel devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris", a-t-il dit. 

Trois heures pour intervenir. 

Les familles veulent comprendre la "désorganisation générale" qui a fait que les forces de l'ordre - à l'exception d'une petite équipe de la Brigade anticriminalité (BAC) - ont mis trois heures pour intervenir, selon l'avocat. 

"Les soldats n'ont pas eu l'autorisation d'intervenir alors que des personnes agonisaient. Pourquoi des gens en armes ne sont pas intervenus ?", se demande Me Chemla. Un représentant des commissaires de police avait révélé en mars dernier devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats que des militaires de Sentinelle, présents près du Bataclan, avaient refusé d'intervenir comme le leur demandait un policier arrivé sur les lieux.

Les soldats ont expliqué qu'ils n'avaient pas reçu l'ordre d'intervenir et l'un d'eux a même refusé de prêter son fusil d'assaut au policier, avait témoigné Jean-Luc Taltavull, secrétaire général adjoint du syndicat des commissaires. "Le détachement Sentinelle a dit : 'Non, j'ai pas d'ordres pour bouger'. Alors il a dit : 'Alors passe-moi ton Famas (fusil d'assaut, ndlr)'. L'autre évidemment, son arme il n'allait pas la lâcher", avait-il raconté. Postés devant la sortie de secours du Bataclan, où un commissaire de police avait réussi à tuer l'un des assaillants*, les policiers de la BAC avaient essuyé des rafales de Kalachnikov.

* on ne parle pas de lui, pas de décoration, alors que Hollande veut décorer des rescapés. ça lui amènera plus de voix ! Et il va à nouveau faire ses clowneries aux Invalides (nouvel hommage aux victimes des attentats lundi).

Pas d'ordre reçu. Pour Jean-Luc Taltavull, cette épisode démontrait qu'il fallait mieux définir les rôles en cas d'attaque terroriste. 

Mais, Cazeneuve, Valls, Hollande et compagnie n'en ont rien à faire du peuple. Hollande, Sarko... veulent juste des voix au moment des élections pour maintenir leur train de vie et celui de leurs amis et complices qui les soutiennent.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait justifié en juin dernier devant la même commission d'enquête la passivité des militaires par le fait qu'ils n'avaient pas reçu d'ordre en ce sens du préfet de police. 

Il ne me semble pas que la justice lui ait demandé des comptes !

"Le prêt d'une arme est contraire à toutes les règles d'engagement. En outre (ces militaires) ne sont pas formés aux interventions en présence d'otages", avait-il ajouté.

----------------------------

Pourquoi les médias français cachent-ils que des victimes du Bataclan ont été torturées et mutilées,selon les révélations du rapport de la commission d’enquête parlementaire ?

Rapidement après l’annonce de la tuerie du Bataclan, le 13 novembre 2015, des témoins avaient signalé que certaines victimes avaient été abominablement torturées.

Pourtant, tout aussi rapidement, des consignes ont été données (par qui ?) de déclarer qu’il s’agissait de rumeurs infondées. Différents médias ont affirmé qu’il s’agissait de hoax, tentant de décrédibiliser tous ceux qui relevaient cet aspect particulièrement horrible de l’attentat du 13 novembre.

Or, le rapport d’enquête parlementaire au sujet des attentats de 2015 vient d’être rendu public. Et, surprise, il conforme que des victimes ont été torturées de façon effroyable.

Ce rapport est on ne peut plus explicite : un enquêteur témoigne devant la commission d’enquête parlementaire que les meurtriers ont arraché des yeux et castré des victimes, torturé sexuellement, poignardé et décapité. Il indique également que l’éviscération, à savoir, enlever certains organes vitaux, a été pratiquée.

A la lecture du rapport, on trouve ce paragraphe très choquant. Les propos sont de Georges Fenech, président de la commission.

En effet, la commission est troublée par ces informations, qui n’ont filtré nulle part. Ainsi, le père de l’une des victimes m’a adressé la copie d’une lettre qu’il a transmise au juge d’instruction, que je cite en résumant : « Sur les causes de la mort de mon fils A., à l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit, et ce avec des réserves  compte tenu du choc que cela représentait pour moi à cet instant-là, qu’on lui avait coupé les testicules, qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. Lorsque je l’ai vu derrière une vitre, allongé sur une table, un linceul blanc le recouvrant jusqu’au cou, une psychologue m’accompagnait. Cette dernière m’a dit : « La seule partie montrable de votre fils est son profil gauche. » J’ai constaté qu’il n’avait plus d’œil droit. J’en ai fait la remarque; il m’a été répondu qu’ils lui avaient crevé l’œil et enfoncé la face droite de son visage, d’où des hématomes très importants que nous avons pu tous constater lors de sa mise en bière. »

Ce témoignage précis pourrait corroborer les propos que nous a tenus l’un des fonctionnaires de la BAC, selon lequel l’un des enquêteurs a vomi immédiatement en sortant du Bataclan après avoir constaté une décapitation et des éviscérations.

A une autre page, on lit ceci :

M. le président Georges Fenech. Je crois que certaines choses n’ont jamais été dites. Je pense que l’on pourrait peut-être, à ce stade, éclaircir les choses.

M. T. P. Des corps n’ont pas été présentés aux familles parce qu’il y a eu des gens décapités, des gens égorgés, des gens qui ont été éviscérésIl y a des femmes qui ont pris des coups de couteau au niveau des appareils génitaux.

M. le président Georges Fenech. Tout cela aurait été filmé en vidéo pour DAECH !

M. T. P. Il me semble. Les victimes en ont parlé.

Plus loin encore :

M. T. P. (…) les yeux de certaines personnes ont été arrachés.

Par ailleurs, le rapport de la commission d’enquête parlementaire contient une énigme puisque il y est également écrit « qu’il n’a été retrouvé sur le site de l’attaque aucun couteau ni objet tranchant qui aurait permis ce type de mutilations « . 

Et depuis que le contenu de ce rapport de la commission d’enquête parlementaire a été rendu public, il ne s’est pas trouvé un seul journaliste d’un grand journal, d’une radio ou d’une télévision française pour relever ces faits. Seuls des médias étrangers, notamment au Royaume-Uni et en Espagne, ont signalé ces tortures sur des victimes de la tuerie du Bataclan.

Pourquoi les autorités françaises ont-elles menti ? Et pourquoi les médias français gardent-ils le silence sur ces éléments ?

Et lorsque nous manifestons, non pas contre la loi du Travail, mais contre notre gouvernement, ne vous fiez pas aux pancartes des syndicalistes qui ne sont pas dans le ton, nos forces de l'ordre reçoivent la consigne de nous gazer et de nous matraquer. Là, ils reçoivent bien des consignes. Quant aux casseurs, tout est organisé ou désorganisé par ce même gouverne-ment qu'il nous faut virer.

----------------------------

Bataclan: "une passivité inexplicable des militaires" le 13 novembre, admet Georges Fenech

Attendez la 2ème vidéo

http://www.bfmtv.com/societe/bataclan-il-y-a-une-passivite-inexplicable-le-13-novembre-admet-georges-fenech-1037841.html

Attaque du Bataclan: l’incroyable conversation entre un policier et un militaire

http://www.bfmtv.com/societe/attaque-du-bataclan-l-incroyable-conversation-entre-un-policier-et-un-militaire-961689.html

Pourquoi ne voit-on pas la vidé montrée par ce policier sur les médias, ni même sur Internet ?

"Six militaires en armes devant le Bataclan ne sont pas intervenus"

Un député belge pointe une étrange défaillance

Six militaires de la force Sentinelle française se trouvaient devant le Bataclan le soir des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, mais ils ne sont pas intervenus car leurs règles d’engagement ne le prévoyaient pas*, a affirmé mardi matin le député Georges Dallemagne sur Bel RTL, quelques heures avant la présentation du rapport de la commission d’enquête française sur les attentats.

* non assistance à personne en danger. Des personnes se sont fait torturer puis tuer pendant ce temps !!!

- « On sait que la gendarmerie n’est pas intervenue alors qu’elle était présente sur place.

On sait que la force sentinelle, qui avait six militaires en armes devant le Bataclan n’est pas intervenue au moment où le carnage se produisait au Bataclan », a affirmé le député.

« Ils ont estimé qu’ils ne devaient pas intervenir car leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes. C’est tout à fait incroyable, hallucinant. »

On paie des impôts pour avoir des force de police qui se protègent ! On croit faire un cauchemar

Remarquez, ils se permettent bien de matraquer, de gazer des citoyen qui s'expriment, nous faisant passer pour des fous dangereux parce que nos forces de police laissent des petits voyous en découdre avec eux, jouer à la guéguerre !

___

Source:

http://vol370.blogspot.fr/2016/09/1609-attentat-du-bataclan-des-familles.html

Partager

Mot clés : BATACLAN - Acte de barbarie

Derniers commentaires

Alain de kervouant : Novembre 2017 : Bravo aux Clubs "Penser la France" et à JLuc Pujo. Le CONSEIL D’ÉTAT vient de rejeter le pourvoi de la Commune de Béziers. Fin…
sur BEZIERS : « Il faut démonter la crèche chrétienne installée dans le temple de la République ! » Intervention de Jean-Luc Pujo, président des clubs « Penser la France » - Béziers – 24 décembre 2014

Anne-Marie : Pédophilie : Cela explique aussi la présence de milliers de sans papiers aux portes de nos mégapoles... une source ininterrompue de chair humaine…
sur PÉDOPHILIE : la CIA et les cercles pédophiles à Hollywood (Groupe HERMES)

Paul De Florant : Cher Eustache, Merci de rendre hommage à Monsieur GASTAUD. Il le mérite. Mais vous ne l’avez pas suffisamment lu. Vous sauriez ainsi que, loin…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Eustache : Bien dit Monsieur Gastaud, Un regret, l'allusion fort déplacée à Celui qui Est, notre Sauveur Jésus-Christ. Et oui, nous sommes en 2017 après…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Pierre-Jean : ESPAGNE - Catalogne. Derrière les Catalans ? BEHIND ? Le grand... l'Immense... Georges SOROS ! La finance corrompue, ça suffit.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Tags