Actualités

"Avoir du chien à 80 !" de F Narkis

182277-narkis-roman-1.jpg

__

[Notes : Personnalité exceptionnelle, l'auteur vous séduit dès les premières minutes par son parlé franc, son humour et - faut-il l'avouer ? - son charme d'une efficacité redoutable. A 80 ans passés, NARKIS raconte avec un immense talent une vie à 100/heure et des rencontres innombrables. Ce récit incroyable est décliné dans une langue élégante et limpide. La vie commence à 80 ans ? A tout le moins, elle continue - à fond - guidée par le gout de l'humain. JLuc Pujo]

Présentation de l'éditeur

«Nous avons tous le même âge, l'âge de la déraison». Il n'y a pas d'âge pour être heureux et pour donner du bonheur. Un sourire n'a ni couleurs ni rides, il est universel et intemporel.

Lire l'abécédaire de Narkis c'est comme s'asseoir à table entre amis : on passe un bon moment, on discute de tout et de rien et surtout, on rit beaucoup !

Attention, tout n'est pas rose bonbon mais c'est un ouvrage croustillant... mordant même, car l'auteur est une femme qui a du chien I Elle dit ce qu'elle pense et ça nous fait un bien fou !

A comme Amour et Amitié.
B comme Beauté
C comme Convivialité...
N comme Narkis évidemment et P comme Partage.

Cet alphabet peut se réinventer à l'infini, il est Liberté. Il ressemble à notre auteur, à la fois linéaire et solide. Il est également terrain de Jeu. Découverte renouvelée déclinable à l'envi, artistiquement.

Ce livre est aussi un hymne à la féminité, une alliance avec le temps, jusqu'à l'infini. L'auteur s'assume et invite les femmes de tout âge à faire de même. «La femme fatale c'est une Shéhérazade, belle à sa manière, talentueuse, créative, assumée, une addiction pour les autres.» Elle ne dit pas que c'est facile, non ; il faut s'en donner les moyens. Mais chaque femme en est capable. La preuve ? Narkis déboule dans une pièce et tout s'illumine.

Aujourd'hui, cette femme de coeur vous invite à sa table, profitez-en : asseyez-vous et venez déguster cet abécédaire de A à Z ou le contraire, comme vous voulez, l'important, c'est d'y prendre plaisir, de sourire.

Un sourire, what else ?

_

Extrait

Extrait de l'avant-propos

L'ÂGE N'EXISTE pas, ou du moins ces chiffres qui défilent et s'accumulent n'ont pas à prendre l'ascendant sur nos vies ou nous dicter une conduite spécifique au nombre de décennies dont ils se composent. J'ai quatre-vingt-deux ans, et alors ! Je me fais face, et je vois une femme encore fière de sa condition, entretenue, dynamique, vive et alerte. Je m'adresse à toutes les femmes, afin de leur montrer que l'on peut lutter contre ces numéros de manière intéressante et enrichissante, en mêlant discipline physique, et ouverture intellectuelle.

Il ne faut pas se leurrer, si à mon âge j'ai réussi à garder un corps jeune, ce n'est pas à coups de bistouris, mais au prix d'un bon équilibre alimentaire et d'une lutte acharnée contre les kilos sournois, armée de poids, d'haltères, et autres sympathiques accessoires de gymnastique. Lorsque l'on est en bonne santé, il est criminel de souffrir de l'âge ou de se laisser abîmer par lui, physiquement, moralement ou intellectuellement. Toute sa vie il faut cultiver son esprit, lire beaucoup, retourner à l'université, garder le contact avec des personnes plus jeunes, être au fait de l'actualité, des nouveautés, et ainsi se parfaire tous les jours jusqu'à la fin de sa vie. Il faut se renouveler perpétuellement, trouver un intérêt à ces jours qui passent, et plaire, toujours, encore. Lorsque l'on se plaît et que l'on est fier de soi-même, l'on gagne toutes les années, et c'est alors que les échanges avec autrui prennent tout leur sens. Il n'y a pas d'âge pour plaire aux autres, aux hommes, aux femmes, aux jeunes, leur apporter quelque chose, être un personnage important de leur entourage, et les faire profiter de son désir de se garder intact.

Je suis face à moi-même, je regarde autour de moi, petite certes, mais tous les miroirs reflètent quelque chose de sympathique, je ne suis pas bâclée, modelée à point dans mon format miniature, je suis comme une belle sculpture. Avis aux amateurs, tout le monde peut m'imi-ter ! Lorsque j'entends «j'aimerais être comme vous à votre âge», je réponds que c'est possible ! Si l'on est bien portant, si l'on n'a pas de grandes tares, si l'on a un bon oeil, du goût, beaucoup de bonne volonté, l'on peut rester bien dans sa peau jusqu'à un âge avancé. La carcasse intacte, c'est une chose, mais il faut également rester en alerte pour l'intérieur, l'intellect, lutter, ne pas se laisser endormir ou porter par les événements, se tenir au courant, apprendre. Sans perdre sa légèreté, son humour et sa drôlerie, il faut être au fait de l'actualité, de plain-pied dans le monde d'aujourd'hui, évoluer avec des gens jeunes qui peuvent vous consulter, et en société ne pas avoir l'air d'une vieille dame effarée oubliée dans les couloirs du temps. Je me souviens de tous ces vieux qui étaient remisés dans un coin, faisaient tapisserie dans les soirées, de ces femmes qui ne dansaient plus, qu'on ne regardait plus. Aujourd'hui encore, je sors tous les soirs, et je fais des entrées remarquées dans les cocktails, ou autres réceptions où je suis reçue.

Achat :

https://livre.fnac.com/a6021796/F-Narkis-Avoir-du-chien-a-80

Partager

Derniers commentaires

Nathalie : GILETS JAUNES : Mouvement Citoyen et populaire ! Préparez-vous, on recommence ! PARIS 16 novembre 2019 !…
sur "La Marseillaise" à l'Arc de Triomphe - 1er Décembre 2018 - GILETS JAUNES : Mouvement Citoyen et populaire !

Alphonse Marie Louis : Merci M Pujo pour votre intervention que je rejoins. Par contre je ne pense pas qu'une réponse uniquement jacobine puisse sauver les Etats Nations.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Paul De Florant : La France pleure les Kurdes après avoir trahi tous le monde dans la région… Bravo ! Comme le rappelle ce soir Jean-Luc Pujo - note…
sur La ministre française des Armées demande l'arrêt de l'opération militaire turque en Syrie

JLP : Toujours excellente analyse de Donald TRUMP. L'Etat profond américain est dans la constance... contre ce mauvais choix des élites américaines…
sur Trump: «Aller au Moyen-Orient, c’est la pire décision» que les USA aient jamais prise

JLP : Pensée pour Antoine SFEIR. Un homme exceptionnel qui nous manque, tant humainement qu'intellectuellement... pour mieux comprendre notre monde. Il y…
sur « Hommage à M. Antoine SFEIR » La Rédaction de Politique-Actu.com

Tags