Actualités

"L'Assassinat de KADHAFI" par Dominique Ugeux (Evènement)

151168-assassinat-de-kadhafi-1.jpg

Sommaire

Alors qu’il est en voyage d’affaires au TOGO en avril 2011, l’auteur constate la présence à l’hôtel, où il a l’habitude de descendre, un homme qu’il avait déjà croisé à plusieurs reprises quelques mois plus tôt à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Cet homme, de type arabe l’approche et ils font enfin connaissance.

Il se révèle être un des responsables des services secrets du Colonel Kadhafi, sous couvert d’un homme d’affaires opérant dans le domaine du pétrole. Abdoul Gammoudi, l’agent secret est l’émissaire spécial du Guide libyen pour approcher Dominique Ugeux, l’auteur du présent ouvrage.

On est en plein « Printemps Arabe ». La Tunisie vacille, l’Egypte connaît les mêmes vicissitudes. Quant à la Libye, un foyer insurrectionnel a pris naissance à Benghazi, tout à fait à l’Est du pays.

Alors que Kadhafi était devenu un « allié » de l’Occident depuis plusieurs années, une résolution du Conseil de Sécurité autorise les pays, qui le souhaitent, de former une coalition aérienne afin de neutraliser des forces militaires libyennes qui font mouvement vers Benghazi. La mission étant de protéger les populations civiles.

Kadhafi, ne comprenant pas ce revirement de l’Occident contre lui, qui vire à l’acharnement, subodore qu’un mandat d’arrêts international va être lancé contre lui, dans un proche avenir, afin d’être jugé à la CPI (Cour Pénale Internationale), à l’issue de son arrestation.

Kadhafi jette son dévolu sur Maître Jacques Vergès. Mais il souhaite que cela soit un européen, ayant sa confiance qui sollicite le célèbre avocat.

L’agent secret libyen demande à l’auteur s’il accepterait d’accomplir cette mission.

Après une réflexion, sous forme de « flash – back », l’auteur l’accepte en insistant qu’il n’apprécie pas Kadhafi. Mais qu’il le fait parce que tout homme a le droit d’être défendu.

Ce dernier prend contact avec le ténor du barreau français qui répond affirmativement à la demande de Kadhafi. L’avocat, âgé de 86 ans, se rend à deux reprises en Libye, via la Tunisie, pour s’entretenir avec le « Guide »

Des liens sincèrement amicaux vont lier l’auteur et le célèbre avocat français qui s’entretiendront fréquemment à Paris et à Bruxelles.

Deux personnalités françaises vont s’acharner contre Kadhafi.

Le Président Nicolas Sarkozy qui s’impose comme le leader de la coalition à travers le mandat des Nation Unies, confié à l’OTAN, et qui souhaite la disparition non seulement politique mais physique du Colonel Kadhafi.

L’écrivain – philosophe, Bernard – Henri Levy (alias BHL) qui, pour des raisons « humanitaires », se rend à Benghazi pour élaborer l’ébauche du CNT (Conseil National de Transition) anti – Kadhafi. BHL, très lié à Sarkozy, dont il sera de fait une sorte de « Ministre des affaires libyennes » et de mentor durant une certaine période, doublant ainsi l’officiel Ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

La coalition, et plus particulièrement le Président français, viole délibérément les dispositions de la fameuse résolution 1973 de l’ONU traquant durant des mois le « Guide » libyen.

Quelques mois plus tard, celui-ci est neutralisé, torturé et abattu dans des conditions qui se révèlent de moins en moins obscures.

Depuis lors, certaines langues se délient et des informations convergentes et de sources sûres attesteraient qu’il a été achevé à l’arme automatique par des forces spéciales de la DGSE, les services secrets opérationnels français à l’étranger.

L’auteur, Dominique Ugeux, raconte comment Kadhafi a rejoint le giron occidental et était devenu fréquentable.

Il rappelle l’accueil fastueux que lui a réservé Nicolas SARKOZY à Paris en décembre 2007. L’étroite collaboration entre les services secrets libyens avec la CIA américaine, le MI16 (les services secrets britanniques), la DGSE française et même le Mossad (services secret israeliens) pour combattre l’état islamique et Daech.

Il rapporte aussi combien les Etats africains, à travers son Organisation Panafricaine, l’UA (Union Africaine), avaient déployé tous les efforts auprès de Kadhafi qui avait donné son accord pour quitter le Pouvoir et laisser son pays afin qu’il devienne un état proche de la « démocratie occidentale » qui tiendrait compte des 250 tribus qui constituent le socle de la société libyenne.

Il publie un article particulièrement éloquent au titre « Fallait-il tuer Kadhafi ? » rédigé par Monsieur Jean PING, Président de la Commission de l’Union Africaine.

Il s’insurge contre le mépris ouvertement affiché par l’Occident vis-à- vis du continent africain dont les résultats obtenus diplomatiquement ont été balayés d’un revers de la main.

Par ailleurs, il résume en quelques pages, la nécessité impérative d’amender de façon très substantielle la Chartes des Nation Unies devenue obsolète de son point de vue, tant en ce qui concerne les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité et l’absence totale de sanction lorsque les termes d’une résolution sont délibérément violés par les mandatés. Il propose, notamment, un organisme indépendant au sein de l’ONU qui aurait pour mission : la stricte observance de l’application des résolutions adoptées.

Enfin, et cela lui semble absolument capital, l’auteur dénonce l’incapacité de Chefs d’Etat occidental d’anticiper les conséquences désastreuses des actes politiques et militaires majeurs qu’ils posent dans des pays dont ils ne connaissent absolument pas le contexte et la réalité socio – politique, humaine et religieuse.

Il insiste sur leurs responsabilités d’agir pour des raisons mercantiles sans se soucier d’un plan le mieux conçu possible pour assurer une paix pérenne dans les pays où ils ont suscité le chaos et la mort, et cela tant en Irak qu’en Libye.

Sur ces points, il interpelle ouvertement Nicolas Sarkozy et BHL sans les ménager, écoeuré par la stupidité de leur initiative au lieu de pratiquer la « real politique » comme l’ont fait certains Hommes d’Etat dans le passé dans des circonstances dramatiques analogues ou pas.

SOURCE:

http://editions-surprendre.com/

Page FACEBOOK:

https://www.facebook.com/Dominique-Ugeux-1855751521311997/

***

Salut_cornu_sarkozy

POUR ALLER PLUS LOIN

Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale - PÉTITION INTERNATIONALE - Nouvel Appel 2016 !

Partager

Derniers commentaires

Anne-Marie : Vincent LAMBERT : Notre faillite philosophique et spirituelle est totale. JLPujo - 3 juillet 2019. "Vincent LAMBERT a témoigné d'un non-abandon,…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Nathalie : Affaire Vincent Lambert : la Cour de cassation sommée de mettre fin à la cacophonie - 28 juin 2019 - Attente d'une Cour de Cassation aux aboies.…
sur « Vincent LAMBERT est un Homme qui vit ! » (Communiqué de PENSER LA FRANCE)

Benjamine : STOP GPA - Appel mondial pour L’ARRÊT IMMÉDIAT DE LA GESTATION POUR AUTRUI ! SIGNEZ LA PETITION...…
sur "PMA, GPA : La controverse juridique" Aude MIRKOVIC – Critique de JLuc Pujo – 21 octobre 2014

Benjamine : Bombardement de Bouaké : Trois ministres français échappent à des poursuites ... ETONNANT ? Non ?…
sur « BOUAKE, un crime » - Entretien avec Maître BALAN - Côte d'Ivoire (Juin 2013)

Anne-Marie : "Européenne 2019 : La force sacrificielle d’Emmanuel MACRON" comme l'écrit jean-luc Pujo... "En s’offrant en victime expiatoire, Emmanuel…
sur Européennes : Macron apparaîtra bien sur une affiche de campagne de LREM

Tags