Actualités

"APPEL à Jean-Pierre CHEVENEMENT" - 18 juin 2015 - par Jean-Luc PUJO, président des Clubs "Penser la France"

123503-pujo-discours-1.jpg

- Anniversaire de l’APPEL DU 18 JUIN -

18 juin 2015 – Paris – discours JLuc Pujo*

__

Chers Compagnons

Chers Camarades,

Chers amis,

Tous les 18 juin, nous nous réunissons ici - au 48 rue du FOUR à Paris – pour « nous souvenir » mais aussi  pour « prendre exemple » !

-« Nous souvenir » tout d’abord …

Nous souvenir de ce 18 juin 1940, date à laquelle un Général plein de panache lança de Londres un « Appel » qui allait connaître la plus grande des fortunes : rencontrer le cœur des Hommes comme la raison de la plupart des Français.

Nous souvenir que ces « Paroles » devinrent presque aussitôt réalité grâce à la chair de l’« Action » !

Communistes, Gaullistes,  républicains fidèles à Valmy, syndicalistes respectueux de leurs revendications, socialistes dignes de l’héritage patriotique et internationaliste de Jaurès, chrétiens, laïques … tous se rejoignirent dans le Conseil National de la Résistance organisé par Jean MOULIN que nous admirons tant.

Nous voulons - ici et maintenant - nous souvenir de ces Hommes et de ces Femmes, qui prirent le risque de la fidélité et de l’engagement pour la France, « FORS L’HONNEUR » !

*

Mais si nous sommes réunis – ici - ce soir, c’est aussi pour « nous inspirer et prendre exemple » :

Comment ne pas chercher à se ressourcer à cette source hautement patriotique, alors que la France se meurt ?

Oui ! La France va mal.

Elle s’abandonne elle-même, encouragée par de faux prophètes pseudo-modernes.

Ecoutez-les : « Vive l’Europe européiste » ! Nous disent-ils soir et matin sur toutes les ondes de nos Médias corrompus et achetés !

Voilà l’horizon indépassable de notre modernité prétendue !

Mais quel mensonge !

Qui ne voit qu’ainsi la France démantèle sa propre réalité – ses frontières, ses armées, sa police – et pis que tout sa langue, sa culture, son esprit !

OUI ! La France souffre ! et de tout cela, en silence, elle crève !

Elle souffre de son propre reniement, celui voulu, organisé, par ses pseudo élites.

En conséquence de cette loi imposée, la France plonge dans une mélancolie passéiste bientôt – presque - maladive.

Oui - La France va mal. Et nous pouvons le dire : de la voir ainsi traitée, de la voir ainsi piétinée, Nous avons « mal à la France  » !

Pourtant comment ne pas comprendre - en ce jour, en ce lieu - que la situation dramatique de la France appelle une seule réponse : non pas l’abandon, non pas la mélancolie !

La situation dramatique de la France appelle une seule réponse : Combat et Résistance !

*

Par le Combat, il s’agit pour nous tous de dire :

D’abord et avant tout que la France est la patrie de la Liberté.

Or, qui ne le voit ?

« Patrie de la Liberté, la France est partout dans les Fers ! »

Le peuple est méprisé, sa parole violée !

Mais qui ose donc ainsi insulter l’un des peuples les plus brillants au Monde, qui porta – et avec quel talent – la voix des sans voix, la voix de la Justice au nom des principes supérieurs de l’humanité : Liberté, Egalité, Fraternité !

Mais qui donc ose cette infâmie ? Qui donc commet chaque jour ce crime contre l’histoire des Hommes, contre l’histoire des Nations ?

Qui ose encore piétiner notre vote ? Celui de 2005 ?

Qui ose nous imposer une marche forcée « à la Réforme » ? Cette Loi du « Parti de l’Etranger » : celle de Bruxelles, celle de Washington ?

*

NON ! LA SOUVERAINETE DE LA NATION ne se délègue pas !

Et nous devons le dire ! Nous devons le crier :

« Il n’y a de SOUVERAIN que LE PEUPLE ! »

***

COMBAT et RESISTANCE !

Par la Résistance, nous voulons unir nos forces, celles de tous les patriotes…

Regardez l’œuvre – les basses-œuvres – de nos pseudo-élites, corrompues et médiocres.

Nous devons RESISTER !

Résister à l’immense industrie du mensonge, qui nous livre chaque jour son nombre incalculable de produits frelatés, de fausses nouvelles, de propagandes, de vices et pour finir d’abrutissement.

Voilà leur but ! Et si ce n’est leur but voilà le tréfonds d’une pensée profondément corrompue, celle qui méprise les peuples, qui méprise les Nations.

Mais dans quel Monde vivons-nous ?

Mais qu’avons-nous accepté ? Comment avons-nous pu accepter de voir ainsi la France s’abaisser, se vider de sa substance spirituelle, de son génie ?

« Une énorme forteresse de préjugés, de privilèges, de superstitions, de mensonges, d’exactions, d’abus, de violences, d’iniquités, de ténèbres est encore sur le monde avec ses tours de haine » écrivait Victor HUGO.

Voila le Monde qui est devant nous !

Pour toutes ces raisons, il nous revient la tâche immense d’oser : il nous faut « CHANGER LE MONDE » !

Nous devons enfin - ENFIN ! ENFIN ! – parler, reparler du « bonheur commun » à tous les Hommes !

Nous devons enfin comprendre que « la loi des « petits malins » des « habiles » n’a qu’un temps ! » Comme disait De GAULLE.

« Qu’est-ce qui  te met en colère ? » demandait Cornwall à Kent, dans le ROI LEAR !

« Ce qui me met en colère ? » répondait Kent

« C’est de voir l’épée portée par un maraud qui ne porte pas l’honneur ».

Voilà précisément l’état de la France.

Des gouvernements corrompus, au solde de l’étranger. Et ça veut donner des Leçons !

OUI ! Notre colère est grande – très Grande !

Et nous le sentons bien…

Voici venu le temps de réaffirmer avec force le retour de la VERTU !

OUI ! Celle du CIVISME véritable ! C’est-à-dire du PATRIOTISME, qui ne fait qu’un avec la moralité, c'est-à-dire « le travail de chaque citoyen au bonheur commun » ! pour citer Jean-Jacques.

***

**

OUI ! COMBAT et RESISTANCE !

Pour la France, pour la République.

Pour l’indépendance nationale, pour des Citoyens respectés, refaisant NATION, sans distinction.

Et au programme cet élan gigantesque : « Liberté, Egalité Fraternité ! »

Voilà notre combat !

Mais qui pour le mener ?

***

Il y a quelques jours réunis aux TUILERIES pour l’Anniversaire du 29 mai 2005, - cette immense victoire du peuple souverain -  nous avons lancé un triple APPEL.

Un Appel aux Armées !

Un Appel à la Police Républicaine !

Un Appel au mouvement ouvrier et aux Communistes !

Que de réponses ! Que de belles réponses !

Et quelles surprises !

Le pays se morfond, certes, mais il vit, il s’agite.

Il est prêt à se réveiller. Il n’attend qu’un signal. Et comme plusieurs fois au cours de sa longue histoire, nous pouvons le constater : la France est là. Elle est bien là !

Mais quel beau peuple que le peuple de France !

Et quel élan, quelle force !

A nous de lui tracer le chemin de la délivrance : il n’attend que cela !

Ensemble, apprenons au Peuple à « s’aimer lui-même » au lieu de le voir accepter son propre reniement, orchestré par de faux-maîtres et des Médias corrompus !

Ensembles, Faisons lever l’esprit élevé de la France !

La Patrie ! La Patrie ! La Patrie !

*

Mais où sont donc passés nos Hommes d’Etat ?

Visiblement, ils ne sont plus aux Affaires !

MAIS la France a-t-elle encore des Hommes d’Etat ?

Qu’il soit permis d’en douter …

Alors, bien sûr - je pense – ce soir - à un Homme.

Plusieurs fois ministre. Et quel Ministre !

Républicain, nul ne le contestera. Hyper-républicain, comme nous les aimons !

Aujourd’hui, il n’a plus de mandat, il n’a plus de Parti.

Le voilà redevenu « l’Homme de la Nation ».

Je pense à lui – ce soir.

Je pense à ce dernier grand discours républicain offert à la Nation : « Le Discours de Vincennes ».

 « Le destin n’est pas inexorable – lancait-il - Les marchés financiers ne sont pas l’horizon de l’Humanité. (…) D’autres valeurs que l’argent meuvent le monde. Ce sont les nations et les peuples qui sont la vraie permanence de l’Histoire. »

 « Oui ! Il existe un autre Chemin »

Je pense à cet élan citoyen immense impulsé par une magnifique campagne !

Que de Vérité sur la France !

Que de Vérité sur notre Nation !

Que de lucidité !

*

Je veux – Ici même ! - en ce lieu, en ce jour – je veux dire à cet Homme :

« DEBOUT ! »

« DEBOUT CHEVENEMENT ! »

« DEBOUT la France ! »

*

Comment - en ce lieu - ne pas avoir une pensée – ce soir – pour tous ces Hommes, nos ainés qui portèrent l’espérance à travers un programme révolutionnaire pour la France : le « programme du Conseil National de la Résistance » !

Voilà notre programme !

Avec au cœur comme à l’esprit cet essentiel - encore de Gaulle - : « ne pas transiger sur nos certitudes » !

L’élan, l’enthousiasme, la levée patriotique … Nous sommes prêts !

OUI ! Nous sommes prêts !

Pour la France ! Pour la République !

Merci !

Jean-Luc Pujo

Président des Clubs "Penser la France"

Rédac. en chef du journal républicain en ligne « Politique-actu.com »

Animateur des Cafés Hyper-républicains (Pl. de la Bastille- Paris)

CONTACT : penserlafrance@yahoo.fr

[Merci à Jeanne BOURT qui nous gratifia d'une salutaire relecture orthographique !]

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : La France pleure les Kurdes après avoir trahi tous le monde dans la région… Bravo ! Comme le rappelle ce soir Jean-Luc Pujo - note…
sur La ministre française des Armées demande l'arrêt de l'opération militaire turque en Syrie

JLP : Toujours excellente analyse de Donald TRUMP. L'Etat profond américain est dans la constance... contre ce mauvais choix des élites américaines…
sur Trump: «Aller au Moyen-Orient, c’est la pire décision» que les USA aient jamais prise

JLP : Pensée pour Antoine SFEIR. Un homme exceptionnel qui nous manque, tant humainement qu'intellectuellement... pour mieux comprendre notre monde. Il y…
sur « Hommage à M. Antoine SFEIR » La Rédaction de Politique-Actu.com

Paul De Florant : TEXTE de Salvador ALLENDE - "Une Ôde au Combat !" Immense leçon. : Seguramente ésta será la última oportunidad en que pueda dirigirme a ustedes.…
sur 11 septembre : "Ultimo Discurso de Salvador Allende" 1973 -

patbel33 : La déforestation... Sujet plus que brulant, puisque l'arbre, la forêt est le consommateur de ce fameux CO2 que tout le monde utilise pour nous…
sur Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet

Tags