Débats

"APL : faire payer les pauvres !"par Antoine Manessis (PRCF)

165438-apl-logement.png

La baisse de 5 euros par mois des aides au  () annoncée le weekend dernier par le gouvernement Macron/Philippe  a eu l’effet d’une bombe chez les jeunes, leurs parents et ceux qui ont connu la précarité lors de leurs études.

Dans la continuité des premières mesures gouvernementales le pouvoir frappe les salariés, les chômeurs, les précaires, les étudiants, leurs conquêtes sociales, leurs statuts et leurs droits.

La loi El Khomri aggravée et le Code du travail déchiqueté. L’impôt sur les sociétés baissé, l’impôt sur la grande fortune en voie de disparition, l’austérité comme jamais avec en perspective 13 milliards de réduction de la dépense des collectivités territoriales auquel ajouter environ dix milliards d’euros en 2018, puisque le Premier ministre Édouard Philippe a évoqué la semaine dernière, lors de la publication du rapport gouvernemental visant à préparer le débat d’orientation budgétaire, une coupe d’au moins 20 milliards d’euros pour l’an prochain.

Et le ministre de l’Action et des Comptes publics(sic) le LR Gérald Darmanin annonce la couleur en promettant de démolir les “les dépenses d’intervention sociales” comprendre sacrifier radicalement la politique sociale….comment s’étonner que ce partisan de Fillon soit à l’aise dans ce gouvernement macro-thatchérien.

Ces gens-là, oublient que leur légitimité politique est nulle et que leur champion Macron, l’hologramme de Gattaz et de Juncker, n’a réuni sur son nom que 18% des inscrits au 1er tour des présidentielles et 43,6 % des inscrits au 2e tour soit une majorité relative très faible face à la candidate de l’extrême-droite ! Rappelons-nous que Chirac dans une configuration identique raflait plus des deux tiers des électeurs en 2002….

Ajoutons à cela l’odieuse arrogance de classe de la claque patronale de La République en Marche à l’Assemblée Nationale, comme la députée LRM Claire O’Petit*, sorte de Marie-Antoinette de la macronie, qui ose vomir ces  phrases : “Mais bon sang, allez voir ailleurs… Ça va messieurs dames. Si à 18, 19 ans, 20 ans,  24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie? A cette époque-ci, les étudiants sont chez papa-maman. Excusez-moi, je ne pleure pas!”

Au fait Madame la députée combien a coûté le dîner de Macron et Trump au Jules Verne de Ducasse** en y incluant le coût des mesures de sécurité que ce choix a impliqué ? Et alors que le choix de l’Élysée eut été sans doute plus économique…mais il est vrai que pour se payer le Jules Verne, comme pour s’acheter des costumes  à 5000 euros, il suffit de travailler….

*Quelques informations sur cette députée LRM : elle déclare notamment que « quand je vois un barbu en djellaba qui traverse au feu rouge, j’ai envie d’accélérer, je vous le dis. » ou à propos des professeurs du secteur public « vous arrivez en classe avec des jeans dégueulasses, avec des cheveux qui sont pas possibles. ».
Le 2 novembre 2016, elle est condamnée par le tribunal de commerce de Bobigny à « une interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler directement ou indirectement toute entreprise commerciale ou artisanale […] pour une durée de cinq ans », le tribunal la jugeant coupable de fautes de gestion ayant contribué à la liquidation de la SARL ADCP. Elle a fait appel de ce jugement.
Parti socialiste puis Modem
: en 2001, Claire O’Petit est élue sur la liste du Parti Socialiste aux élections municipales à Épinay-sur-Seine. Elle démissionne au bout de six mois à la suite de l’accord passé entre le PS avec les communistes, qu’elle désapprouve. Elle adhère ensuite à l’UDF, puis au MoDem.. En 2008, elle est tête de liste aux municipales à Saint-Denis pour le MoDem en obtenant 7,46 % des voix ; sa liste fusionne avec l’UMP.

Source WIKIPÉDIA

**Le restaurant fait partie du réseau d’hôtels et de restaurants de Ducasse, Châteaux et hôtels collection, dirigé par l’homme d’affaires Xavier Alberti. “Marcheur” de la première heure, Alberti est aussi le mari d’Audrey Bourolleau, ancienne déléguée générale de Vins et société, devenue en mai… conseillère Agriculture d’Emmanuel Macron. Un petit dîner entre amis” nous apprend Libération.

SOURCE:

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/apl-faire-payer-pauvres-antoine-manessis/?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

Partager

Derniers commentaires

Paul De Florant : Cher Eustache, Merci de rendre hommage à Monsieur GASTAUD. Il le mérite. Mais vous ne l’avez pas suffisamment lu. Vous sauriez ainsi que, loin…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Eustache : Bien dit Monsieur Gastaud, Un regret, l'allusion fort déplacée à Celui qui Est, notre Sauveur Jésus-Christ. Et oui, nous sommes en 2017 après…
sur VERTICALITE – Par Georges Gastaud (Poème politique - "Adresse à Emmanuel !")

Pierre-Jean : ESPAGNE - Catalogne. Derrière les Catalans ? BEHIND ? Le grand... l'Immense... Georges SOROS ! La finance corrompue, ça suffit.…
sur « Qui cherche à abattre l’Espagne très catholique ? » (Penser la France)

Nathalie : Revolution d'OCTOBRE 1917 Madame, Nous vous signalons deux manifestations qui devraient répondre à votre attente … justifiée. Samedi 21…
sur Octobre 1917 - 100 ans : Et si l’on débattait enfin ? (APPEL NATIONAL - historiens, intellectuels et militants )

Anne-Marie : VENTE D'ASLTOM à GENERAL ELECTRIC... LE SCANDALE URGENT - A VOIR ! LUNDI 25 septembre 2017 ! Sur LCP 20h30 ! Guerre fantôme : la vente…
sur « La CIA en France : 1942-2017» Par jean-Luc Pujo (Penser la France) - Janvier 2017

Tags